Chronique d'une soirée à un unplugged #5

Quoi encore une chronique de soirée ? Oui oui, je ne vais quand même pas rester chez moi alors qu’il y a des concerts à gogo et gratuits pour une partie d’entre eux.

Aujourd’hui je suis allée voir Ilja Jalkanen à l’On the rocks à Helsinki. C’est le chanteur de KIUAS, je l’ai su juste avant d’y aller. Je connais très très peu ce groupe de heavy metal mais de ce que j’ai pu entendre, c’est pas trop mal. Quoi qu’il en soit, durant ce concert, Ilja a fait un unplugged et c’était fort sympa.

Il m’est encore arrivée des trucs, donc c’est partie. Je sort du train et marche de la gare (rautatieasema) jusqu’au bar. Je croise un mec qui me regarde, j’y prête pas attention et continue mon chemin. Soudainement je me sens suivie, donc je me retourne et je vois le mec qui me suis (donc qui a fait demi tour). Je continue à marcher et je m’arrête à un feu rouge. Là il débarque et me parle en anglais. Il me demande ce que je fais (je vais à un concert), si j’ai le temps de boire un verre (non), s’il peut avoir mon numéro (non), comment je m’appelle (mona). On marche et je me retrouve dans le bar, je commence à entrer et là il me dit, une seconde je te donne mon numéro, comme ça si tu veux m’appeler, tu n’hésites pas. Par politesse je le prends et rentre dans le bar. Pour ce qui veulent savoir, je ne compte pas l’appeler.

Ensuite, je vois le guitariste se préparer et je me dis « Helsinki, c’est comme le monde, c’est petit », on a attendu le train au même endroit et on est monté dans le même wagon. Je précise que je ne suis pas une groupie et que je ne savais pas que c’était lui, mais juste que ça ma fait sourire de voir que finalement le monde est petit.

Je me prends un verre, me pose et le concert commence. C’était vraiment sympa, dommage que des gens jouaient au billard en même temps, donc il y avait le bruit des boules en même temps et il y avait aussi un brouhaha (ça s’écrit comme ça ?) de fond. Bref, j’ai tout de même apprécié cette unplugged de 3 heures avec 2 poses « clope » à la première et deuxième heures. Au programme, Paranoid de Black Sabbath (cf vidéo en fin d’article), Amy Whinehouse, Light my fire des doors, Space Oddity de David Bowie (cf vidéo en fin d’article), Ace of Spades de Mötorhead, Red hot chillipeppers et bien d’autres reprises de groupes connus et aussi certaines que je ne connaissait pas. Ilja a une excellente voix et j’ai bien apprécié les reprises dans l’ensemble et la façon dont il les a interprétées.

Au milieu du concert, je passe aux toilettes et la un mec bourré, me regarde bizarrement, il se penche sur le coté et scrute ma chemise (…je vous laisse imaginer ce qu’il devait surement regarder), donc je le regarde l’air de dire « Euh oui, c’est pourquoi ? » puis je regarde son pote qui hoche des épaules pour me faire comprendre un truc du genre « Désolé, il est bourré, cherche pas à comprendre ». Puis je vais me reposer pour la fin de concert.

Pour finir, vers la fin du concert, un dernier mec vient me parler pour me demander si ça va (oui oui) et d’où est ce que je viens. Puis il repart jouer au billard. Le concert ce termine, je prends mes affaires et m’apprête à partir, quand ce même type vient me demander pourquoi est ce que je pars, donc je réponds que le concert et fini, donc j’y vais, et il me dit « ok bye bye ». Du coup, je sors et rentre chez moi.

J’ai pris uniquement deux vidéos car comme je l’ai dis et comme vous le verrez. Il y a des gens qui jouent au billards et il y a un brouhaha ambiant (et accessoirement un mec qui chantait en même temps… grrrr).

Cover de Space Oddity de Davide Bowie :


Ilja Jalkanen on the rocks helsinki Space Oddity David Bowie
envoyé par Helran

Cover de Paranoid de Black Sabbath :


Ilja Jalkanen on the rocks helsinki (Paranoid Black Sabbath)
envoyé par Helran

Helran

Comments

  1. Gruezi!
    Je pense que bientôt tu pourras changer le nom de ta chronique (genre: L’art et la manière d’attirer des personnes étranges vu par Mona Tome 1: en Finlande) ou quelque chose comme ça.
    Bon en tout cas les finnois vont pas par 4 chemins pour draguer. ça évite de perdre du temps comme on dit^^!
    Il manque plus que le vampire à ton tableau de chasse et tu peux rentrer dans le guiness des records ;p

  2. Ah mais détrompe toi, ce ne sont pas des finnois ! Toujours des étrangers (rien de raciste dans ce que je dis), sauf le mec qui matait ma chemise.

Laisser un commentaire