Chronique d’une soirée à un concert de black metal #11

C’est vrai qu’il m’arrive toujours des petits trucs que je ne pense pas à vous raconter, comme la fois où je me suis perdue dans Hakaniemi après un concert de heavy symphonique. Mais avant de me perdre et de trouver un bus de justesse (il était 1h du mat’). Un « jean-pierre coff » finlandais (j’y peux rien il lui ressemblait) m’invite à boire un verre, alors qu’on regardait tout deux le programme de Lepakkomies (= Batman), un bar/concert. Ou bien quand un mec (de mon age environ) vient taper la discute durant tout le trajet de bus (il habite a une rue de chez moi), alors qu’il m’avait repérer lors d’un concert de doom funeral…

Enfin bon, hier (6 mai 2009), j’étais à un concert de métal à l’On the Rocks à Helsinki. En sortant du train, un indu originaire de new-delie (ça s’écrit comment ?) qui vient me parler et me dire que je suis beautifull (kiitos), mais j’ai préféré aller au concert. J’arrive, au même moment que beaucoup de gens, je fini par entrer, le mec me dit bonjour, aucun soucie, j’entre. Mais ce derrière moi sont stoppé net et j’entends « papier ! ». Le concert est interdit au -23 ans, j’en ai 23 ! Je me suis toujours demandée quelle age on me donnait (cf photo à gauche), apparemment plus de 23 ans.

Bref, j’essaye d’attendre le bar en slalomant entre des chevelus (si vous ne le savez pas encore, j’adore les chevelus !), je prends ma boisson et je vais me poser. Le concert commence, il y a pas mal de monde, une partie était du coté fumeur ou au même moment, la fin du hockey (USA 3 – 2 SUOMI) était diffusé. Connaissant la passion illimité des finlandais pour le hockey, ils fixaient tous le match. Manque de peau, la Finlande a perdu :'(

Le premier groupe, Cold Cold Ground, commence, tard et avec du retard. C’était une sorte de Marilyn Manson en moins bien. Je ne suis déjà pas spécialement fan de MM, même si j’aime bien quelques chansons, là j’ai pas du tout aimé. Même si le guitariste avait une lampe scotché à sa guitare, voir un lapin headbanger c’est marrant et le guitariste marchait comme un zombie. Allez, voici dès photos des zigotos (cliquez sur les photos pour les voir en plus grands).

Cold Cold Ground
Cold Cold Ground Cold Cold Ground

Ensuite le deuxième groupe, Isengrim, un groupe de black métal (en fait il y avait un troisième groupe, mais je n’ai pas pu le voir, il fallait que je prenne mon dernier bus). Durant leur concert, un mec, bien plus vieux que moi et qui puait la clope séchée à des kilométrés est venu me parler. J’ai opté pour la technique « monomot » « pas de regarde » etc. Ca a bien marché, il s’est barré (dans le coin fumeur, surement pour fumer)… enfin je pensais. Je vais me rechercher à boire, je me pose à un autre endroit. Il revient et s’assoie à coté de moi presque à me coller. A l’odeur (je ne supporte déjà pas l’odeur de la clope) nauséabonde de clope + vêtement imprégné d’odeur…. pfiuu j’ai pas tenu plus de 3 minutes, je suis allée me mettre debout en face de la scène. En plus il commençait a y avoir des gens qui bougeaient devant la scène (sous entendu, les findus commençaient à être bourré, ok c’est très réducteur mais vrai). Du coup, il n’est plus venu me souler.

IsengrimBon, sinon musicalement, c’est du black métal, donc faut admettre (je sens que je vais me faire des ennemis), tout comme le death, musicalement, c’est un peu comme le bruit d’une machine à laver + aspirateur en marche. Bon ce n’est pas non plus du grind, ça c’est vraiment musicalement nul, incompréhensible et tout ce ressemble. Bref, musicalement c’est pas super évolué mais en concert ça reste sympa quand même. Sinon les mecs sont maquillés… je vous laisse voir les photos. D’ailleurs si vous voulez vous faire le même genre de maquillage, c’est mignon admettez le, je vous conseille cette vidéo trouvé chez Smabite qui vous apprendre à vous maquiller façon Corpse.

Isengrim

Sur ce, j’aime toujours autant Helsinki, pour toutes ses aventures qui ne m’arrivaient jamais à Strasbourg. Plein d’autre chose me font aimer Helsinki, j’en ferais surement l’objet d’un billet plus tard.

Heran


Laisser un commentaire