Secret Files : Tunguska sur nintendo DS

Secret Files : Tunguska sur nintendo DSJ’ai fini hier le Point’n'Click (jeu d’aventure basé sur du click de souris pour interagir avec des objets/mécanisme/personne) : Secret Files : Tungiska sur nintendo DS, il existe aussi sur PC et WII avec aucune différence sur le scénario et les énigmes.

Encore une fois, là règle du « adaptation de jeu d’aventure P’n'C sur DS est bâclé ».

Cette fois ci, ce n’est pas à cause du manque de dialogue, car Secret Files : Tunguska ne joue pas dans la même catégorie que Runaway ou So Blonde, il s’apparente plus aux Syberia. SF : Tunguska n’est pas du tout dépourvue d’humour, surtout dans le générique de fin où l’on apprendre ce que sont devenus les différents protagonistes, c’est à mourir de rire. Mais l’humour ne joue pas une place prépondérante dans les dialogues et l’histoire. Du coup le manque de voix dans les dialogues n’ampute pas trop la version DS. D’ailleurs, durant les cinématiques, les dialogues sont présent en anglais avec les sous-titres, contrairement au autre P’n'C sur DS où les voix sont totalement inexistantes, il y a donc même une amélioration de ce coté là.

Mais le jeu souffre d’un problème de taille de l’écran/résolution de la DS. Les pièces à ramasser sont des fois tellement petites (ce qui en soit n’est pas un problème en soit) qu’on ne les vois pas sur l’écran et il fait donc faire intervenir « l’aide » du jeu qui permet d’afficher les points d’interaction.

Concernant le jeu en lui même, c’est un jeu d’aventure qui tient la route et agréable mais dont l’originalité des énigmes est faible. Un scientifique (père de Nina) s’est fait enlevé à cause de ses recherches et découvertes sur l’affaire Tunguska. De là, Nina, ne connaissant pas du tout les recherches que menait son père, devrait le retrouver à l’aide de Max (un collègue à son père). Ils partiront dans plusieurs régions (Berlin, Moscou, Irlande, Antarctique etc) à sa recherche et comprendre le mystère qui tourne autour de Tunguska.

Le manque d’originalité commence déjà par le duo Nina-Max, deux personnes qui ne se connaissaient pas et deviennent « amoureux » ou s’apprécient très très fortement. On retrouve déjà ce genre  de duo Nicole-Georges des Chevaliers de Baphomet ou Brian-Gina dans Runaway.

Ensuite, les énigmes sont très banales pour la plus part. Logique (pour la grande majorité) certes, donc une bonne logique permet de pas passer des heures et des heures bloquées sur une énigme, mais le tout semble déjà vu. Voila, j’ai l’impression, qu’il y a trop d’énigme « Déjà-vu » dans le monde du Point’n'Click.

Pour finir, l’absence de musique (sauf moment stratégique) est finalement assez agréable. Les effets sonores le sont aussi. Les cinématiques sont belles et possèdent des voix. On contrôle deux personnages (Nina et Max) au file de l’aventure. La durée de vie est de 7-10 heures environ (ma dernière sauvegarde remonte donc je ne sais pas combien j’ai mis exactement).

En conclusion, Secret Files : Tunguska est très loin d’être un jeu d’aventure révolutionnaire et les codes/énigmes/personnages sont du vu et revu. Mais malgré se manque d’originalité, l’ensemble se laisse jouer. Je le conseillerais bien mais sur PC.

Secret Files : Tunguska sur nintendo DS Secret Files : Tunguska sur nintendo DS

Solution complète du jeu Secret Files : Tunguska.

Helran

Pour marque-pages : permalien.

Une réaction à Secret Files : Tunguska sur nintendo DS

  1. Pingback:Solution complète de Secret Files : Tunguska sur DS, PC et Wii

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>