Top 10 des idées reçues en neurosciences

Parce que les neurosciences sont mal comprises des gens et surtout que les idées reçues leur mènent la vie dure. Voici 10 idées reçues fausses et expliquées sur le cerveau.

  • On utilise 10% de notre cerveau. Faux ! Encore et toujours très répandue, cette idée reçue est aussi le gagne pain des charlatans et sectes en promettant aux gens de développer les pouvoirs cachés du cerveau. Toutes les techniques actuelles (imagerie, électrophysiologie, lésion du cerveau etc) montrent que nous utilisons tout notre cerveau, pas en même temps mais en fonction de la tâche effectuée.
  • Nous avons 5 sens. En fait nous en avons 9 (et non le 6ème sens, ce n’est pas voir des fantômes) ! En fait, 4 autres sens sont constamment oubliés donc en plus de la vue, du tact, du goût, de l’odorat et de l’ouïe, nous avons en plus la nociception (lié à la détection de la douleur), l’equilibrioception (sens de l’équilibre et de l’accélération), la thermoception (lié à la détection de la température) et la proprioception (localisation de vos membres/corps. En gros vous pouvez vous mettre le doigt dans le cul dans le noir et les yeux fermé, de même que vous pouvoir boire et donc viser la bouche les yeux fermés).
  • Les poissons ont une mémoire de quelque seconde. Faux ! L’expression populaire qui dit que les poissons (le poisson rouge) ont une mémoire de 3 secondes (ou 10 ou 20 en fonction des contrés) est bel et bien fausse ou alors elle sert à soulager la conscience de ce qui ont un poisson  dans un tout petit bocal (donc absolument pas adapté à la taille/espèce du poisson). Non seulement les poissons ont des structures cérébrales communes aux autres vertébrés, mais aussi ils ont un système de mémorisation qui ne se résume pas à quelque seconde. D’ailleurs en recherche, le danio est utilisé comme animal modèle et avec lequel, par exemple, on peut effectuer des expériences de conditionnement (qui nécessite une mémorisation). Enfin, il est dur d’imaginer un vertébré sans mémoire, car pour sa survie, nous (comme les autres vertébrés au moins) avons besoin de mémoriser des évènements et situations afin de nous y adapter, évitant les situations de danger par exemple.
  • On a un stock de neurone prédéfinie à la naissance. Faux ! Très vieux débat qui a eu lieu jadis dans le monde scientifique, mais qui est encore présent dans les mœurs : on a une quantité de neurone à la naissance et puis c’est tout ! En fait c’est bien le contraire car nous produisons de nouveau neurone toute notre vie, principalement au niveau du gyrus denté de l’hippocampe et de la zone sous-ventriculaire.
  • La schizophrénie, c’est avoir plusieurs de personnalité. Faux ! Contrairement à ce que peut penser les gens, la schizophrénie n’est pas un doublement (ou plus) de personnalité. Avoir une personnalité multiple se nomme trouble dissociatif de l’identité. Pour qu’une personne soit schizophrène, elle doit répondre à un certain nombre de critère répertorié dans le DSM (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux).
  • Il y a 4 goûts fondamentaux. En fait il y en a 5 : le salé, le sucré, l’acide, l’amer et l’umami (dont les recepteurs gustatifs sont ce de l’acide glutamique).
  • Avoir mal au crane c’est avoir la migraine. Fausse idée reçue ou le mélange des termes, la migraine est une maladie neurologique dont l’un des symptômes (le DSM les listes et fait la différence entre migraine avec et sans aura) est le mal de crâne. Le mal de crane, qui peut être la conséquence de différentes choses (migraine, lendemain un peu trop arrosé etc.) n’est pas une migraine.
  • (Oui je sais ce n’est pas du neurosciences… quoi que, le moustique faut bien qu’il détecte ses odeurs préférées xD) Les moustiques me piquent plus que les autres car j’ai le sang sucré. Si les moustiques sont plus attirés par certaine personne que d’autre, c’est tout simplement parce qu’ils sont attirés par l’odeur corporel, qui est émise par les bactéries qui pullulent sur notre peau. Certaines bactéries attirent les insectes plus que d’autre. Comme notre communauté bactérienne varie en type et en nombre en fonction des individus, on est plus ou moins sujet à attirer les moustiques et donc se faire piquer.
  • Cerveau droit ou Cerveau gauche ? Encore un très gros mythe extrêmement présent. Il paraitrait d’après les charlatans et autres idiots du marketing/management qui prônent le  « quel cerveau êtes-vous ? », que l’on serait soit cerveau droit, soit cerveau gauche et que chacun des hémisphères déterminent notre caractère. Sauf qu’en fait ce n’est pas du tout le cas. Nos deux hémisphères communiquent entre eux, il n’y a pas un qui ne fait rien et l’autre seulement s’active. Peu importe les tâches à accomplir, les partis du cerveau qui s’en occupent fond intervenir les deux hémisphères, pas juste un, même si on retrouver des spécificités d’une tache qui sont latéralisés plus à gauche qu’à droite et vice versa (je pense à la communication en générale).
  • Cerveau féminin et masculin. Comme précédemment, un mythe totalement faux super rependu qui dit que les nanas ne savent pas lire des cartes routières et qu’elles n’ont pas de mémoire spatiale mais des habilités sociales et qu’elles sont multitâches et que les mecs c’est l’inverse. Sauf que les personnes qui gobent ça, ne savent apparemment pas que ce n’est pas une question de cerveau féminin/masculin, ni de sexe, mais de conditionnement depuis que l’on est petit. Peu importe la discipline, elle n’est pas spécifique à l’homme ou la femme, elle est purement individuelle et dépends de contexte sociale, de l’environnement et du conditionnement de la personne. Le cerceau est plastique et il s’adapte et se développe en fonction de son environnement (au sens large du terme). Donc tout dépends de comment vous différenciez un bébé fille et un bébé garçon, ce que vous lui disait/conseillerait, les jouets que vous lui offrirez, le monde dans lequel elle/il va grandir et leurs choix en terme d’éducation. Les femmes ne sont pas plus nul en math ou mécanique ou je ne sais quoi, c’est juste que la majorité sont formatée à faire des jobs dans le social ou du moins à éviter les jobs liés à l’électronique, mécanique, mathématique, physique, qui sont connoté « job de mec » etc.

Voila, j’ai fait le tour des idées reçues qui m’arrachent la tête à chaque fois que je les entends. En espérant avoir réussi à vous faire sortir certaines idées fausses qui trottaient dans votre cerveau ou encore vous avoir appris quelques choses.

Helran

Comments

  1. Bonjour, et merci je serais moins con!
    @+

  2. Très bon article (avec moins de fautes que d’hab il me semble 😉 )
    Pour les sens je ne savais pas tout ça.
    Et l’histoire des neurones et de la capacité du cerveau, moi aussi ça m’irrite quand j’entends ces réflexions à la con.

    • Encore quand une personne le dita cause de l,idee recue bien impregnee,c ‘est irritant mais ca va encore. Parcontre les pouvoirs caches du cerveau, je ne peux pas, ca m ‘agace au plus au point.

      Hehehe word fait presque des miracles, merci au correcteur orthographique.

  3. De toute façon on ne peut pas utiliser à 100% notre cerveau du fait des antagonismes musculaires et neuro-chimiques.

    Tu a oublié 2 sens:
    – celui de la perception du déplacement dans un objet déjà en mouvement ( ex: le train) par les cellules visuelles du mouvement qui ne sont pas visuelles par définition mais par différenciation de contraste( en gros seraient plus proches des cellules de la détection thermique)
    – les cellules du follicule pileux qui permettent de sentir les variations du vent

    • Le premier fait partie du systeme vestibulaire (donc equilibrioception) et le deuxieme est un recepteur specialise dans le tact comme un recepteur a la pression l’est. En tout cas je l ‘est apris comme ca.

  4. N’empêche je suis quand même sure que certaines personnes n’utilisent que 10% de leur cerveau voire moins 🙂
    Et aussi je sais que j’ai des pouvoirs cachés mais je les trouverai 🙂

    • Ahaha je cherche mes pouvoirs caches aussi, sauf que je ne les ai pqs encore trouves,ils sont vraiment bien caché.

  5. Au sujet des différents goûts, il y a une idée reçue qui dit qu’il y a une carte des goûts (le sucré se ressent sur le bout de la langue, le salé au fond, l’acide sur un côté et l’amer sur l’autre) et beaucoup de gens y croient encore…
    Je me souviens même avoir appris ça à l’école primaire il y a quelques années…

  6. Héhé! C’est le schyzophrène en moi qui est content – ça élimine une sacrée concurence 🙂

Laisser un commentaire