Interview de Benoît Sokal (créateur de Syberia) durant le festival de la BD à Helsinki en 2012

Septembre dernier a eu lieu le Helsingin Sarjakuvafestivaalit, qui veut dire, le festival de la bande dessinée/comics d’Helsinki. Et cette année, la Belgique était à l’honneur. Je n’y suis pas allée malheureusement, j’aurais du, en plus c’était gratuit et surtout il y avait une interview de Benoît Sokal.

Alors, si comme moi, au départ, le nom de Benoît Sokal ne vous dis rien, ce qu’il a fait, va sûrement vous faire dire « Ah oui c’est lui ?! ». Il a fait de la BD (cf plus bas) dont je n’en connais aucune. Par contre, il est aussi créateur de jeux vidéo avec la saga Syberia ! (Et oui c’est lui, je ne m’en étais même pas rendu compte! Vache et en plus c’est bon Syberia), il a aussi fait L’amerzone avant de faire le premier Syberia. Il a créé Paradise et L’île noyée que je ne connais pas, qui sont aussi des point’n’click et dont je vais m’empresser d’aller voir ! D’ailleurs en parlant de Syberia, bonne nouvelle, Syberia III semble être prévu pour 2013!

L’équipe du Helsingin Sarjakuvafestivaalit a eu la très bonne idée de mettre à disposition la vidéo (en 3 parties sur youtubes) de son interview. Les questions sont dites en finnois, mais Benoit Sokal répond en français (qui est traduit en finnois par après). Dans la 3ème partie, il explique comment il en est venu aux jeux vidéo.

Voici la liste des BD qu’il a fait (d’après wikipédia):
Depuis 1978 : Les enquêtes de l’inspecteur Canardo, vingt albums parus dont dix en collaboration avec Pascal Régnaud.
1988 : Sanguine (en collaboration avec Alain Populaire).
1990 : Silence, on tue ! (en collaboration avec François Rivière).
1995 : Le Vieil homme qui n’écrivait plus.
2005-2007 : Paradise, la bande dessinée sortie simultanément au jeu vidéo. Sokal est scénariste, Bingono dessinateur et Jean-François Bruckner s’occupe de la mise en couleur.
2010 : Kraa : La vallée perdue.
2012 : Kraa 2 : L’ombre de l’aigle.

Comments

  1. Je ne suis jamais allé en Finlande, mais je connais la Norvège, la Suède et le Danemark et je dois dire que les habitants de ces pays n’ont pas grand chose en commun quant à leur culture, si ce n’est l’habitude de vivre dans le froid et l’humidité, avec des nuits qui commencent à 15h00 et qui finissent à 10h00 le lendemain
    J’imagine que les Finlandais sont assez différents des Norvégiens, suèdoiqs et Danois, peut-être plus proche des russes.
    Ma préférence va aux suèdois, j’y suis allé visiter plusieurs fois des usines de coffre-fort et d’amoire ignifuge, ils sont trés pros dans ce qu’ils font.

Laisser un commentaire