De l'incompréhension des relations humaines !

J’ai un problème de communication et de perception d’intention. Je ne suis pas asociale, bien que je n’aime pas vraiment les gens en général, quoi que de ce côté là j’ai évolué… un peu. Bon là n’est pas la question. Mon problème est que je ne comprends pas les intentions des gens (non je ne suis pas autiste). L’exemple typique est l’ironie, je le détecte plus ou moins. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je déteste le téléphone car je ne vois pas les mimiques de la personne pour essayer d’entre-apercevoir les possibles phrases ironiques.

Un exemple qui me vient en tête. C’était lors de mon retour en France pour passer mon oral de fin de master, quand un chercheur me demande où j’ai fait mon stage. Je lui répond en Finlande à Helsinki et il me dit un truc du genre « Ah oui c’est pas ce qu’il y a de mieux », je le regarde en lui disant qu’au contraire la Finlande c’est vraiment un chouette pays. Là, le chercheur qui jouait le rôle de « tuteur français » a du me traduire l’ironie que je n’avais absolument pas perçu par un truc du genre « Il voulait justement dire que c’est bien comme pays » et pour finir je me suis excusée de ne pas comprendre l’ironie !
Dans ce contexte je n’étais pas gênée et je n’ai pas eue honte, je me suis juste rendue compte que j’ai un problème dans l’interprétation de ce que disent ou pensent les gens.

Autre exemple, qui cette fois ne concert ni l’ironie ni les figure de style, mais plutôt les intentions des gens. Je n’arrive pas à cerner ce que veulent les gens, entrainant systématiquement un comportement de fuite (Cf : fight-or-flight response) de ma part. Voici l’exemple et la situation.

J’étais allée me prendre un coca-cola au Finnish Metal Expo. En même temps arrive un mec que je croise de temps a autre au labo, il fait partie d’une autre team. Ce mec est aussi chanteur et je l’ai vu à son concert sans savoir qu’il allait y jouer et qu’il était chanteur d’ailleurs. Bref, déjà dans la situation donnée, coup de stress. Que faire, dire quelque chose ? Je lâche un petit sourire en signe de « bonjour » et passe commande tout en détournant mon regard. Vous comprendrez que le détournement du regard est une sorte de « comportement de fuite » car je ne peux pas partir. J’attends que la nana m’encaisse. Là, le mec me touche le bras avec son doigt et me demande si je ne suis pas de l’équipe de Physiologie. Je lui répond oui, j’en profite pour lui demander, malgré le stress, s’il est bien de la team dont je pense et s’il est bien chanteur. Là, on me rend ma carte bancaire et je fuie ! Comme une lâche !

Si cela avait était une personne lambda je n’aurais pas fuit, au contraire j’aurais continué à discuter. Mais dans ce cas précis, je ne savais pas son intention. Est ce que c’était pour vérifier/confirmer qu’il m’avait déjà vu quelque part et que c’était bien moi ? Est ce que c’était juste histoire de taper la discute entre « collègue »/ »pote » ? ou pour « plus » (ce que je ne pense pas évidement) ?
Stress totale, je ne sais pas, je fuie ! C’est un exemple parmi d’autre, mais c’est constamment le cas, je n’arrive pas à savoir si une personne est intéresser ou non, si c’est par gentillesse ou plus etc. Ils y a des signes qui ne trompent pas pourtant mais je ne les vois pas !

Ce qui m’embête c’est qu’il a l’air vraiment sympa (c’est seule à me dire bonjours au labo alors qu’on est même pas dans le même département et qu’il y a d’autre personne de physiologie qui me le dise même pas et dont je me suis pris des vents monumentaux). Ensuite ce qui m’embête aussi c’est ce comportement de fuite. Il y a deux types de comportements, en cas de stress et de situations inhabituelles, nommés « fight-or-flight response ». J’ai opté pour le « flight » alors que j’aurais aimer avoir une réponse de « fight ». Non pas pour entamer un combat à mort mais pour en savoir plus essayer de déchiffrer son comportement et savoir pourquoi il a entamait la discussion.
Si je le recroise, il est évident que je lui dirais bonjour (j’étais en train de surfer pour retrouver le nom du groupe et en fait je viens de me rendre compte que je vais à son concert en début mars xD) et par contre j’essayerais de lui parler un peu plus ou alors je ne fuirais pas s’il me parle !

Il est évidement qu’il arrive à tout le monde de se retrouver dans une situation dont on il ne connait pas les tenant et aboutissant de l’autre, mais dans mon cas c’est toujours comme ça et c’est vraiment embêtant !

Pour finir, j’ai un sérieux problème en ce qui concerne les relations humaines!

Helran

Créer son arbalète en 3 étapes !

Il y a quelque temps j’annonçais sur Twitter que je fabriquais des arbalètes en bois quand j’étais petite. Du coup je me suis dit, autant vous faire partager ça en vous donnant le mode d’emploi. Pas compliqué même une enfant de 8 ans peut le faire.

Objets nécessaires pour l’arbalète :

- 2 bouts de bois de taille différente, un petit et un grand, qui servirons respectivement pour le manche et le corps de l’arbalète. Soit vous en concoctez un avec une grosse branche d’arbre soit vous en achetez chez Leroy Merlin.

- 3 clous, si possible bien épais pour que se soit bien solide. Il vous faudra donc un marteau (je précise dans le doute).

Clou

- 1 pince à linge

Pince à linge

Objets nécessaires pour les munitions :

- Des élastiques

Elastique

- Des Pinces à linges

Pince à linge

Maintenant que vous avez le matériel nécessaire, voyons comment assembler ça :

1- Clouer les deux bouts de bois pour former un L

Arbalète étape une

2- En premier lieu, il vous faudra clouer un clou sur le bout de l’arbalète, mais laissez le sortir un peu. Enfin il vous faut clouer la pince à linge sur le haut du corps de l’arbalète comme sur le dessin. Pour se faire, clouer la pince à linge dans le trou que forme le morceau de fer.

Arbalète

Pour une efficacité optimale, la distance entre la pince à linge et le clou au bout de l’arbalète doit être ajustée en fonction des élastiques que vous avez. Plus l’élastique est tendu, plus la vitesse/force sera grande et plus le projectile ira loin.

Voila l’arbalète construite. Il vous faut maintenant faire des projectiles. C’est pas très dure à faire, le mieux étant de récupérer des pince à linge qui possède le bout de faire comme sur le dessin. Dépecer ensuite les pinces à linge pour récupérer ce bout de fer. Évitez tout fois de dépecer une pince à linge USB ce serait dommage ! Ensuite attacher un élastique à ce bout de fer. Voila, les projectiles sont crés ! Faites-en autant que vous voulez, quelques-uns en rab ne serait pas de refus en cas d’attaque de zombie par exemple.

Pince à linge

Enfin, abordons la dernière étape qui consiste à placer le projectile sur l’arbalète.

Armer l’arbalète en plaçant l’élastique du projectile sur le clou au bout de l’arbalète. Tendre l’élastique jusqu’à ce que vous puissiez clipser la spiral en fer sur la pince à linge de l’arbalète. N’oubliez pas, vérifier la distance entre le clou et la pince à linge de l’arbalète avant de fixer le tout, pour que l’élastique soit tendu au maximum et donc que la vitesse et la force soient maximales.

Pour finir, pincer la pince à linge pour libérer le projectile et l’envoyer loin dans la tête de zombie.

Cette version d’arbalète est rudimentaire et simple, mais aussi très efficace. Toute fois, elle sert aussi de bonne base à la création d’arbalète plus funky ou plus spécifique aux types de monstres à tuer (Utilisation d’un pieu en bois ou de bout d’argent contre les vampires par exemple). Il est aussi possible d’ajouter une troisième planche de bois en bout d’arbalète pour changer le système de tire et surement le rendre plus efficace. Il est aussi possible de customiser son arbalète, car qui a dit qu’on ne pouvez pas poutrer du zombie tout en couleur et fantasie ?

Perso, je vous conseil de fabriquer cette arbalète que pour la chasse aux vampires, le poutrage de zombie, le démantèlement de meute de loup garou et autre créature du genre. Ceci dit, il semble qu’en Finlande, cela marche aussi pour le braquage de banque ! Mais je vous préviens, je n’en suis pas responsable et ne le serais pas en cas de toute attaque autre que susmentionnées.

Helran

P. s. : Merci  à @unjeupourmaman et @Reaves72 pour l’info et le backlink sur le braquage à l’arbalète en Finlande et d’ailleurs ce qui a fait que j’ai écrit cette article plus tôt que prévu.

De l'utilité à twitter son état de santé quand on vie seule

J’ai récemment twitté mon état de santé, je l’ai aussi facebooké. Certain on surement dû se dire pourquoi je racontais ça, que cela était inutile, inintéressant et surtout personnel! Car dans le cas inverse, je me serais demandée « mais pourquoi elle dit à la « terre entière » qu’elle va s’évanouir ? ». Mais en y réfléchissant bien, cela à belle et bien une utilité.

Tout d’abord je vie seule, si j’étais avec un viking, je n’aurais tout simplement pas twitté ce passage. Viking aurait était là si ça tournait mal.

Étant seule et ne voulant pas qu’on retrouve mon cadavre décomposé une semaine après à cause de l’odeur qu’il s’en dégage, je me suis dit que le mieux étant de le twitter et facebooker.

Il faut savoir que j’avais aussi envoyé un sms à mon frère lui demandant de m’appeler dans les quelques heures qui on suivit pour vérifier que ça aller. De plus, sachant qu’au moins une personne sur facebook et twitter ont mon numéro de téléphone, je me suis que s’ils voyaient que je ne donnais aucun signe de vie, au bout d’un moment ils appelleraient (si tenté qu’ils aient vu les tweets/facebook). Car je me suis mise à leur place pendant quelque seconde et effectivement, si je vois un de mes contacter aller très mal et qu’en plus qu’au bout d’un certain temps, je ne vois aucun tweet, je m’inquiète. Pas au point d’être en panique comme pour un(e) ami(e) faut l’avouer, mais tout de même, quelque chose se passe. Du coup, j’enverrais des DM, mail et essayerait de trouver quelqu’un qui a son numéro de téléphone pour la contacter.

J’ai donné des infos qui me semblait important : antidouleur catégorie 2, forte dose, envie d’évanouissement, somnolence extrême. Le minimum s’il arrive quelque chose. Je n’ai pris qu’une gélule d’Xprim de plus que ce qui est recommandé. Avec les diantalvic à l’époque, hormis de la somnolence, rien de grave ne m’arrivait même si j’en prenais une de plus. Dans ce cas j’avais oublié que je n’avais jamais pris d’Xprim, enfin pas plus d’une gelule, donc je ne connaissais pas ses effets secondaires sur moi. Pafff du lourd ! J’en sens encore bien les effets, je somnole encore, j’ai encore des vertiges et j’ai encore mal au crane. Mais voila, j’ai avertie twitter et facebook des effets secondaires, dès fois que mon frère m’appelle et que cela ne réponde pas, qu’il puisse contacter les urgences et leur dire ce qui ne va pas et pourquoi.

Toute fois, il est clairement évident, que si j’avais eu ces effets sans même avoir pris des antidouleurs, j’aurais écrit un tweet tout en mettant mes chaussures et je serais directement allée à l’hôpital. Faut pas déconner quand même. La ce sont des effets secondaires qui devraient passer et qui sont supportables malgré la somnolence extrême, enfin j’espère !

La conclusion de tout ça est que les Xprim est des effets secondaires trop important sur moi et ne calme même pas la douleur, alors que les Diantalvic avaient un effet secondaire plus léger, de la somnolence mais moins importante, tout en calmant voir stoppant la douleur sur quelques heures !

En gros, je ne prends plus d’Xprim et les Diantalvic sont interdits à la vente. Je vais donc demander à mon boss s’il connait un antidouleur différent de ce là et efficace !

Helran

J'ai gagné 100e grâce à Gagnant du Jour :)

Je vous avais parlé il y a quelques lurettes, du site de loterie Gagnant du Jour. Beaucoup sont encore scéptique, mais j’ai la preuve irréfutable que cette loterie et donc ce site n’est pas une arnaque.

J’ai gagné 100 euros grâce à Gagnant du jour et ça fait bien plaisir. Alors que vais-je en faire ? Je pense que je vais m’acheter un des cadeaux de Noël que je souhaitais, je pense notamment à l’épilateur électrique, d’ailleurs quelqu’un à des conseilles à me donner pour le choix?

Helran

Zoom Mystère #1 – Quel objet se cache sous se zoom ?

Maintenant que j’ai mon jouet (un microscope USB Veho 400x), j’inaugure cette série de jeu nommé Zoom Mystère :

Le but est de trouver qu’elle objet (ou être vivant) se cache derrière se zoom x400 :

Zoom mystère

2ème image :

Zoom mystère

Helran

En concert il y a toujours #2 : Le mec qui connait tout le monde

Après le mec qui pue, je vous présente le mec qui connait tout le monde.

En concert, il y a toujours le mec qui connait tout le monde et du coup que vous connaissez aussi. Le genre de mec qui a une facilité déconcertante à taper la discut’ avec n’importe qui. On retrouve même des finlandais non bourrés dans cette catégorie, c’est dire.

La technique d’approche de ce mec est très rudimentaire : entamer une discutions sur tout et rien. Exemple: Vous êtes en train de commander à boire au bar, étant à coté de vous, il commencera à vous parler du concert ou de la boisson que vous venez de commander. Je suis même prête à parier qu’il arriverait à entamer une discutions sur la qualité du papier toilettes, s’il était dans le cabinet à côté du votre.

Du coup, vous vous retrouvez à taper le squatte avec cette personne, qui vous présente à d’autre qu’il vient à peine de rencontrer aussi. Lorsque vous le recroisez à un autre concert, il n’hésitera pas à venir vous saluer et rediscuter avec vous et à nouveau à vous présentez à ses potes etc. Généralement à partir du moment où il vous a rencontré jusqu’à la fin de la soirée, vous pouvez être sur qu’il s’arrêtera au moins une vingtaine de fois pour dire bonjour à des gens qu’il connait. Forcement connaitre tout le monde, ça demande plus de temps pour faire le chemin de l’entrée jusqu’au bar, que si vous ne connaissez personne, encore plus si la salle est remplie de monde.

Le côté pratique, c’est que cela vous permet de faire de nouvelle rencontre même éphémère.

Il y a une variante de ce type de mec. Il connait tout le monde vous y compris, sauf qu’il ne passe généralement jamais la soirée avec une personne en particulier, mais butine à droit à gauche. En gros, il taper le squatte de groupe en groupe ou de personne en personne. D’une soirée à l’autre la personne vous oublie ou vous reconnait, c’est un peu la loterie. Dès fois cette personne vient discuter plus longuement jusqu’à ce qu’elle croise d’autre personne qu’elle connait. Et ainsi de suite.

Pour être honnête, je n’aime pas trop cette deuxième catégorie et je fini par les éviter ou du moins de les oublier. Contrairement à la première catégorie, dont c’est un plaisir de discuter avec.

Helran

Oh mince je suis une Nerd, c´est formel !!!

Je viens de faire un test sur Geektest et voici le resultat :

Nerds are direct heirs from the oldest geeks ancestors. They are generally very clever. They usually devote themselves entirely to the science. They try to understand the mysteries of the universe by a lot of formulae and theorems who are ununderstandable for uninitiated people. They love complex reasonings, enigmas and logic. It’s important for you to distinguish physicists, mathematicians and chemists, for a confusion can be a severe insult. Always ready to widen their knoweldges with specialised books, magazines or optionnal lectures, they often see in the simplest things the most complex equations that they enjoy solving.

Habitat : Laboratories, universities
Social behaviour : Works most of the time alone. They meet from time to time one of their fellows (that they call « collaborator ») in order to share their theories (which often ends up by violent fights).
Beliefs : Randomness doesn’t exist. Everything can be modellised with appropriate equations. All those who disagree are wrong.
Dreams : Win the nobel price, find the theory that will unite physics, prove one of science postulates
Idols : Isaac Newton, Albert Einstein…

Ahahaha si ca, ca ne me décris pas complétement !! D´ailleurs on est dimanche et il est 23h, je vous laisse deviner où je suis ? au labo xD

Helran

[Nostalgie] Ah l'école primaire !

Je me promenais sur facebook et en revoyant le groupe sur les anciens de la primaire et du collège où j’étais, ça m’a rappelé plein de souvenir. Entre les classes vertes, les classes de neiges, les profs bizarres, les profs cools, les chiants, bref, tout ce qui m’ont marqués ou des évènements sont remontés à la surface (Merci mon hippocampe). Puis je me suis souvenue de ce prof de primaire que j’ai eu les deux dernières années.

Je me rappelle, qu’il nous offrait des cacahuètes. Que j’avais le droit d’aller à l’ordinateur quand je m’ennuyais. Mais surtout qu’on finissait tous les jours les cours 15 minutes plus tôt que les autres, pour aller faire de sport et se défouler dans la cour :) D’ailleurs avant de sortir, je me rappelle très bien, qu’il sortait sa bière de son sac (ou placard ?) pour la mettre dans l’évier et y faire couler l’eau froid pour la rafraîchir !

Tiens, je me rappelle d’une prof de primaire, que j’ai recroisée avant de venir en Finlande, qui me « forçait » à mettre mes lunettes (que je ne m’étais jamais, j’aurais peut être du en fait). Puis quand je l’ai revue, elle ma dit « Ah je me rappelle d’une élève brillante mais aussi des avions qui volaient ».

Ah oui la primaire, ces fêtes de fin d’année, les gens que j’y ai côtoyés et rencontrés. Je ne dirais pas « c’était mieux avant » mais juste que j’en ai plein de souvenirs, plein de bons souvenirs.

Helran

Les jeux facebook

Il y a Fred sur sa Fredzone qui avait fait une liste de jeux Facebook qu´il aimait bien, je ne suis pas spécialement fan de sa liste et même des jeux Facebook en général sauf 4 : Mafia Wars ; Mobster 2: Vendetta ; Medical Mayhem ; Buzzword de Goobox. Bon après je dis pas, Tower Bloxx est excellent mais je n’irais pas y jouer plus de 10 minutes. Puis les seuls auxquels je joue régulièrement sont les deux premiers.

J’ai essayé pas mal de jeux facebook et j’en ai conclu qu’il y en avait 3 catégories (au moins) et qu’un jeu peu faire partie de plusieurs :

- Faut avoir le plus d’ami possible : Exemple : Mafia Wars, Mobster, Castle age… et en fait d’une grande partie des jeux facebook. Plus vous avez d’amis, plus vous avancez vite dans le jeu, plus vous êtes forts, plus vous avez de cadeaux et donc de bonus etc. En gros, si t’as pas d’ami, tu te fais poutrer car ton clan n’est pas assez fort et tu mets trois plombes à finir les collections/missions voir tu ne peux les faire.

Mafia wars

- Gère ton temps en fonction de facebook : Typique des jeux comme Café wolrd, restaurant city, Farmville… En gros, tu prépares ta bouffe, ca met X temps à cuir et si t’es pas là au bout de ces X temps pour servir le plat, ta bouffe pourrie et tu peux recommencer (en plus tu perds de l’argent (virtuel) et tu ne gagnes pas de point et donc tu n’avances pas dans le jeu). Une cuisson dure entre 2 minutes et 48 heures, tout dépends des plats que vous faites, donc je vous laisse imaginer le truc, si vous lancez 5 plats, un de 15 min, de 30 min, de 4 h, de 12 h et enfin de 24h -_-

Café World Facebook

- Les jeux qui demande rien à personne et qui sont sympas : Les jeux Goobox ou Towerbloxx, histoire de passer le temps, pas besoin d’avoir des amis ni d’être présent à des moments précis.

Goobox

Je crois que le plus malheureux se serait de jouer à ce de la 2ème catégorie ! Quand même de là à gérer sa vie en fonction de facebook !

Helran

Et le papier toilette alors ?

Chose dite, chose faite ! Je vais vous parler de mon amour pour le papier toilette. Bon je ne vais pas faire un roman de trois cents pages dessus, mais bon, un petit article ne peut pas faire de mal.

Facteur influençant la consommation de PQ

Pour faire simple, j’utilise beaucoup de PQ, vraiment beaucoup, tant pour la petite* que la grosse commission**. En moyenne, un rouleau de papier toilette = une journée. Cette moyenne dépend de plusieurs facteurs :

  • Temps passé à l’appartement. Il est évident que si je passe que 3h dans l’appartement, je consommerais moins de papier toilette que si j’y suis toute la journée (en tout cas le mien).
  • Digestion – Alimentation. Le type d’alimentation influe directement sur le nombre de feuille de papier que je vais devoir utiliser. J’ai une digestion normal***, grosso merdo une fois par jour. Bon j’ai tout de même remarquer que manger indien me faire passer du 1x par jour à 2x par jour et généralement très vite après mangé. Du coup la bouffe indienne que j’aime énormément augmente fortement mes statistiques de consommation de PQ.
  • Facteur diurétique : Quand je commence à entamer une bouteille de coca cola ou à boire du thé (marche aussi très bien avec la bière), je peux vous assurer que je vais visiter les toilettes toutes les 15 minutes. Sachant que j’utilise beaucoup de papier même pour ça et qu’en plus je bois beaucoup de coca, je vous laisse imaginer la quantité de PQ dont j’ai besoin.
  • Alimentation avariée et autre Doner Kébaberie : C’est un facteur plutôt rare, mais qui peut très facilement tripler ma consommation de PQ ainsi que ca fréquence d’utilisation. De la bouffe avarié ou un Doner Kebab (déjà que j’aime pas ça, je peux vous dire que mon estomac et mon intestin non plus) et hop, je suis clouée aux toilettes avec ma DS et la tonne de rouleau de PQ utilisée jusqu’à ce qu’il n’y ai plus une seule trace (dans ce cas de figure, je peux vous dire que vous ne faite pas de Perfect****) et en espérant que sa ne recommence pas 5 minutes après.
  • Stress : Le stress induit un relâchement des muscles liés à la miction* pour en favoriser d’autre (mais là n’est pas le sujet), d’où cette envie d’aller faire pipi quand vous êtes stressée. Bah hop, un coup de stress car je suis en retard ou autre, et me voila à courir aux toilettes rapidos et donc a utiliser du PQ, peut être moins que si j’avais le temps.
  • Froid : Je ne sais plus la raison exacte, mais le froid nous donne envie de faire pipi. Il me semble, mais à vérifier, que c’est du à l’augmentation de pression sanguine au niveau des reins et donc le sang a besoin d’être plus filtré. Car lorsqu’il fait froid, l’organisme favorise l’innervation sanguine des organes vitaux aux membres périphériques (main, jambe etc). Bref, je ne sais plus exactement. Donc le froid fait que je fais plus souvent faire pipi, bon d’accord je ne suis pas chez moi généralement. Mais quand je m’apprête à rentrer chez moi par -15°C, le premier truc que je fais, c’est de courir aux toilettes (et donc d’utiliser du PQ).

Le PQ et moi

Du coup, je dois très régulièrement racheter du PQ, car il ne se vend que par petit lot. Le mieux étant les ventes en gros, comme fond certain supermarché des fois, ou je peux directement acheter 50 rouleaux d’un coup.

Cette situation m’a valu des remarques du type « tu coûtes chère en papier toilette, tu verras quand tu feras ta vie« . Vous reconnaitrez ma mère parler. Alors oui, je vois qu’il faut que j’achète un paquet de 8 rouleaux par semaine. Surtout qu’il y a toujours au moins un rouleau dans ma chambre, car j’utilise le PQ aussi pour me moucher (déjà que j’ai appris à faire ça il n’y a que 4 ans) ou essayer un truc (miette, coca renversé etc) sur mon bureau. Heureusement, un rouleau me tiens au minimum une semaine.

Comment réduire sa consommation de PQ ?

Je pense que c’est devenu une question cruciale, tant pour moi que pour vous.Du coup j’ai 4 petites idées à vous proposer :

  • Prendre une douche : Ça me rappelle un pote de fac, qui disait que lorsqu’il n’avait plus de PQ chez lui, il prenait une douche tout de suite après (et il précisait en plus, surtout que ça colle à cause des poils). C’est toute fois, plus embêtant si les WC sont séparés de la douche/baignoire.
  • S’inviter chez le voisin : Dans ce cas de figure, il n’y aura pas de réduction de consommation de PQ, mais plutôt utilisation du PQ de quelqu’un d’autre. Vous aurez compris, qu’il ne faut pas m’inviter à chier chez vous, si vous ne voulez pas casser votre tirelire « Urgence on a plus de papier toilette à la maison« . Mais tout de même, il doit être possible d’aller s’inviter chez le voisin juste pour ça. Par contre prétextez autre chose que le « Salut, je peux chier chez toi ? ». Puis essayer d’éviter aux maximums les bruits fortement agréables et ne rentrez pas chez vous tout de suite après la grosse commission, ça ferait suspect.
  • Voler le PQ des autres***** : Vous êtes chez un ami ? Au restaurant ? Chez le médecin ? Au travail ? Profitez en pour prendre quelques rouleaux avec vous. Faite discret quand même, ne remplissez pas votre sac à ras bord et éviter qu’une longue trainée de papier ne sorte de votre sac. Pensez même à utiliser au maximum leurs toilettes, vous économiserez aussi de l’eau par la même occasion.

Voila je pense vous avoir tout dit sur ma vie et le PQ, ainsi que quelques astuces sur comment économiser du papier toilettes xD
Ah non, une petite anecdote. Je suis allée faire du camping sauvage durant 3 jours (oui je n'avais pas de quoi m'offrir une location de villa avec piscine…). J’ai pris juste un sac sans affaire de rechange (hormis les sous vêtements) car il était rempli de PQ. Autant chier dans les bois ça ne me dérange pas, mais par contre pas s’il n’y a pas de papier toilette.

Helran

* Pepi/uriner/miction

** Caca/déféquer

*** Digestion normal = entre 12 et 72 heures si je me souviens bien de mes cours de bio de 2ème année de Licence.

**** Lorsque vous n’avez aucune trace sur la feuille de PQ dès le premier passage.

***** Voler c’est mal !