Neurobiologie de l'amour

Les sentiments amoureux ont 3 composantes : une phase d’excitation sexuelle (dirigée vers plusieurs personnes), la passion amoureuse (dirigée vers un individu précis) et l’attachement (conjugal ou filial). Malgré quelques structures communes, ces trois composantes impliquent des voix et molécules différentes, que je vais décortiquer et vulgariser. L’amour n’est finalement qu’une histoire de neurosciences !

Oh, tu m’excites toi ! Et toi aussi d’ailleurs ! Et toi… puis toi… SEX !
L’hormone impliquée dans l’excitation sexuelle et la libido, tant chez l’homme que la femme, est la testostérone. Le taux de testostérone est différent et plus important chez l’homme mais ça ne veut pas dire que cette hormone est absente chez la femme, où elle varie au cours du cycle hormonal. Le taux est en effet le plus élevé au moment de l’ovulation, d’où un désir sexuel plus important durant cette période. Une méta-analyse des données scientifiques concernant l’effet d’un contraceptif oral sur la libido révèle que le sujet est controversé : au final, certaines études montrent que ces contraceptifs oraux augmentent la libido, d’autres tendent à mettre en évidence qu’elle la diminuent, ou encore qu’elles n’ont aucun effet. Finalement, l’effet, s’il existe, diffère en fonction des femmes. Enfin, j’ajoute à titre informatif que l’œstradiol est produit à partir de la testostérone.

Je ne vais pas trop vous ennuyer avec toute la neuroanatomie, le but n’étant pas de vous faire une liste des structures aux noms plus ou moins sortie de nulle part. Mais au niveau anatomofonctionel, il y a plusieurs composantes en jeu, qui impliquent différentes structures (corticales et sous-corticales).

Ces composantes sont : cognitive, émotionnelle, motivationnelle et autonome. (Voici tout de même des exemples repris d’une publi citée en bas d’article, histoire que vous ayezune idée: « l’insula antérieur serait impliqué dans la tonalité affective du comportement », « cortex orbitofrontal dans la régulation de l’expression émotionnelle », « hypothalamus dans la réponse autonome préparation à l’acte sexuel », « amygdale, l’insula (et d’autre) dans la dimension émotionnelle de l’excitation » ou encore les noyaux striés dans la composante motivationnelle.)

Au final, cela entraîne une réponse motrice et comportementale appropriée. Bah oui, vous n’allez pas sauter sur la personne qui vous attire sexuellement si son copain (catcheur et champion mondial d’haltérophile) est à coté, ou vous toucher le bout si vous êtes en train de donner une conférence, si soudainement une charmante personne passe devant vous. Mais ca ne vous empêchera pas d’être tout émoustillé (merci système autonome) et d’avoir une folle envie de lui sauter dessus. Ou au contraire, de vous adonner aux joies du sexe avec une personne dans un contexte propice.

Bref, en gros chacune des composantes suscitées (avec les structures impliquées) vont communiquer entre elles pour choisir la meilleure solution. Il est d’ailleurs assez marrant de voir que cette solution peut être complètement différente en fonction du taux d’alcool bu dans la soirée. L’alcool désinhibe : donc les acteurs de votre cerveau, supposés empêcher tout comportements inappropriés en fonction de la situation, sont quelques peu aux abonnés absents.

Ô Amour !
Ah l’amour ! La passion amoureuse, l’attirance par une personne… Stoppons le romantisme et parlons neurosciences (bah quoi c’est sexe les neurosciences !). Encore une fois, je ne vais pas vous étaler la liste des quelques structures qui s’activent ou se désactivent (d’ici la fin de l’article vous aurez déjà oublié le « Caude Putamen » ou encore « l’aire tegmental ventral ») dans le cadre de cette fougue amoureuse. Mais ici aussi, plusieurs choses entrent en jeu. En fait, l’amour c’est un peu une équation qui peut grossièrement se résumer à : Plaisir + Obsession – Sens critique/jugement = Amour.

Il y a donc le plaisir. Aaaah ! Le plaisir de le voir nous sourire, le bien-être qu’on éprouve en sa présence, l’euphorie que sa voix nous procure… Ce plaisir, nous le devons à la dopamine et au circuit du plaisir et de la récompense (vous savez, le même système sur lequel agit les drogues).

Au début du « romantic love », on a tous des pensées obsessionnelles, on pense tout le temps à LUI (ou elle) par exemple. On a cette folie, cette obsession pour lui ! Rien de mystérieux dans ce phénomène. Deux choses pourraient l’expliquer : d’une part la sérotonine qui décroit, phénomène commun chez des personnes atteintes de trouble obsessionnel compulsif, et d’autre part l’activation du cortex singulaire.

Voila que je vais casser le « falling in love » (oui je sais, je suis cruelle) ! Ce phénomène pourrait donc être du à l’augmentation d’une neurotrophine nommé NGF (= Nerve Growth Factor).

Enfin, il parait que l’amour rend aveugle. On ne prête pas attention aux défauts et manies de son partenaire (qui nous mettraient hors de nous chez d’autres ?!). On laisse donc passer beaucoup de choses (qui ne passerait pas chez les autres ?!). Encore une fois, c’est normal, notre sens critique et du jugement rationnel sont réduitss à cause de la désactivation des aires corticales impliquées dans ces phénomènes.

Oh oui attache moi !
Euh non, je ne vous parle pas de relation sadomasochiste mais de la dernière étape dans cette histoire de neurobiologie de l’amour. A savoir l’attachement, l’engagement envers une personne.

2 hormones sont à retenir : Ocytocine et Vasopressine (allez je casse une dernière fois le romantisme : vasopressine alias AVP alias hormone antidiurétique (= réduit la quantité d’urine dans la vessie)) ! Toutes deux sont impliquées dans les interactions sociales, l’attachement maternel et l’attachement dans un couple.

Ces hormones sont produites par l’hypothalamus et secrétés par l’hypophyse dans le sang. La concentration de ces deux hormones augmente durant la phase d’amour intense et d’attachement. De plus, elles sont spécialement sécrétées durant l’orgasme ! (Doit-on en conclure que pour rester amoureux de son partenaire et qu’il reste amoureux de soi, il faut faire du sexe !?)
Concernant l’AVP, chez les mecs, elle est impliquée dans l’attachement envers une nana, l’agressivité envers les rivaux et le comportement paternel. Il a d’ailleurs été montré que ceux qui possèdent une variante du gène AVPR1A (codant pour un récepteur de l’AVP) sont plus enclins à ne pas se marier ou à avoir des problèmes de couple, due justement à un problème d’attachement amoureux.

Avant de conclure, voici un schéma de cerveau avec les principales structures impliquées dans ces sentiments amoureux :

Neurobiologie de l'amour

En conclusion, l’amour et l’alchimie amoureuse n’ont finalement rien de magique, et dire « écoute ton cœur » est quelque peu « du gros n’importe quoi ». Car finalement, toute cette magie qui s’opère, de l’excitation sexuelle à la relation à long terme, n’est qu’une histoire d’hormones et de neuromodulateurs. Tout s’explique par la communication entre nos différentes structures corticales, sous-corticales et avec le reste de notre corps humain : de la neurophysiologie en d’autres termes.

Je viens donc de briser les clichés romantiques, pour vous dépuceler de cette magie mystérieuse qu’on appelle l’amour… Et qui du coup n’a plus rien de magique !

Source:
– Collongues N, Cretin B, de Seze J, Blanc F, [Love and neurology.], Rev Neurol (Paris). 2010 May 11.
– Davis AR, Castaño PM., Oral contraceptives and libido in women., Annu Rev Sex Res. 2004;15:297-320.
– Emanuele E, Politi P, Bianchi M, Minoretti P, Bertona M, Geroldi D., Raised plasma nerve growth factor levels associated with early-stage romantic love., Psychoneuroendocrinology. 2006 Apr;31(3):288-94.
– Walum H, Westberg L, Henningsson S, Neiderhiser JM, Reiss D, Igl W, Ganiban JM, Spotts EL, Pedersen NL, Eriksson E, Lichtenstein P., Genetic variation in the vasopressin receptor 1a gene (AVPR1A) associates with pair-bonding behavior in humans., Proc Natl Acad Sci U S A. 2008 Sep 16;105(37):14153-6
– Zeki S, The neurobiology of love., FEBS Lett. 2007 Jun 12;581(14):2575-9

Helran

P.s.: Merci à Gaëlle-Marie du blog ZoneZéroGène (qu’est ce qu’il poutre ce blog!) pour la correction du texte

xp IRL #11 : Genre, je suis dispo' aux inconnu(e)s !

Depuis que je suis sur Helsinki, je reçois des mails de temps à autre (bon c’est rare quand même) sur des gens qui se posent des questions sur la Finlande, la vie à Helsinki etc. Je réponds toujours (sauf si j’oublie) car généralement c’est demandé normalement, gentillement et la personne prends le temps de se présenté au minimum, histoire de savoir à qui j’ai affaire. Puis ça me dérange pas d’aider les gens en général (dans la mesure du possible!).

Aujourd’hui, je reçois un mail sur ma boite hotmail d’une nana. Je vais surement clairement me faire détester par la personne, mais faut vraiment que je vous montre ça :

Salut,

Je suis une aupair pour trois mois a helsinki, donc si tu es dispo pour sortir le weekend et le soirs de semaine!!! Moi jsuis partante:
Pour info, je m’appelle XXX:

Bye,
XXX.

Déjà le premier truc qui me vient en tête est, dès la première ligne, « euh oui, mais on se connait? » puis fois tout lu,
« Je ne suis pas ton guide touristique et encore moins ton chien ». Pourtant dès qu’une personne me demande quoi faire sur Helsinki ou même sans me le demander d’ailleurs, je réponds avec plaisir. Rencontrer des gens pourquoi pas. Mais là! Faut pas pousser!

Donc la nana ne se présente pas du tout, j’ai la chance d’avoir un prénom en fin de mail! Je demande pas à ce qu’on me détail sa vie, mais le minimum syndical aurait été apprécié : 1- Comment tu t’appelles dès le début. 2- L’age (sortir avec des mineurs ce n’est pas possible en Finlande, sauf quelques rares concerts). 3- Mais d’où tu me connais ??? (très important ça, tu me connais du blog, d’un forum, de connaissances communes?). 4- Quel genre de sortie aimes-tu (je ne vais clairement pas là où je n’aime pas (cf boite de nuit!)).

Alors oui, je sors énormément et oui, j’ai mes lieux adorés que j’aime trop aller là-bas (que même je rentre gratos car j’ai la carte VIP :D (oui je me la pète là!!! xD)). Mais avec un mail comme ça, si tu me lis, tu m’as clairement calmée mes ardeurs de gentillesses et de bontés. Sache que je ne suis pas à la disposition des gens tel un toutou, si tu t’étais présentée correctement, mon avis n’aurait pas du tout était le même, mais là non! Même si tu me renvoies un mail avec les descriptifs donnés précédemment, mon avis ne changera pas. Oui je sais, je suis méchante et cruelle! Ceci dit, je t’offre un lot de consolation en te redirigeant vers les francophones d’Helsinki qui organise toutes les semaines des soirées.

En gros, ce genre de mail type « dispo ce soir? » écrit à la dernière minute et à l’arrache, ne me dérange absolument pas, j’en fait de même, avec des gens que je connais. Mais pour un premier mail de contacte faut carrément pas abuser!

Helran

Echange de Bible contre livres pornos à Helsinki

Le 4 juin 2010, vous pourrez échanger des livres « saints » comme la Bible et autre, contre des revus et livres pornographiques à Helsinki.

A l’origine de ça, des pro-liberté sexuelle qui organisent cette évènement.

Le but de cette manifestation est de promouvoir la liberté sexuelle, le plaisir de la chair qui d’ailleurs est bon pour la santé et que les religions (au moins monothéistes) ne cessent d’interdire ou réprimer. Donc pour faire changer les mentalités, ils organisent cette bourse/échange de livre à Helsinki. Venez avec votre Bible ou autres livres saints et repartez avec des livres pornos !

Cette évènement et d’ailleurs relayé dans la presse finlandaise c’est dire.

Quoi qu’il en soit, voici l‘article en finnois de l’évènement sur le blog de l’organisateur et voici l’event sur Facebook.

Surtout, sortez couvert :D

*pensé du jour* : quand je pense que d’après les statistiques les couples (mariés) font du sexe que 100 fois par an !!! (bon ça vaut ce que ça vaut hein en terme de statistiques et je me rappelle plus bien du chiffre exacte, je l’ai trouvé dans une application « sex fact » sur android et c’était entre 80-99 fois, j’ai arrondit à 100).

Helran

Solution complète de So Blonde : Retour sur l’Ile oubliée sur nintendo DS

Solution complète de So Blonde : Retour sur l’Ile Oubliée sur Nintendo DS.

Didactitiel :

Prendre le sac à main sur le lit, téléphone sur la table de chevet, la batterie de téléphone dans le tiroir du bureau, puis mettre la batterie dans le téléphone. Sortir de la pièce.

Chapitre 1 : l’ile oubliée

Récupérer la Gaffe sur le canot de sauvetage et la ration de nourriture dans celui ci. Prendre la noix de coco sur le rocher en avant de l’écran.

Aller au récifs noirs (Épave) (l’écran suivant). Utiliser la gaffe sur le sac accrocher à l’arbre. Ramasser le caillou près de l’endroit ou le sac et tombée. Avancer un peu et remplir la noix de coco d’eau qui s’égoutte. Revenez en arrière pour utiliser la noix de coco rempli d’eau sur le rocher creux puis utiliser le nécessaire de maquillage sur cette flaque d’eau. Récuperer la ficelle et le drapeau de pirate sur l’épave de bateau. Parler au mec.

Revenez à l’écran précédent (où il y a le canot de sauvetage). Utiliser le tissu du drapeau de pirate sur le crabe. Utiliser le cailloux sur l’empilement de coquillage pour en récupérer un morceau. Créer un couteau à partir de la corde et du morceau de crabe.

Retourner là où il y a l’épave de bateau pirate. Couper le cordage du mat avec le couteau que vous venez de fabriquer. Aller vers la plage sombre.

Sur la plage sombre, parler aux deux pirates. Ensuite tenter d’entrer dans la grotte de diablo et retourner parler aux gars. Retourner taper 2 fois à la porte de la grotte sombre pour que le gars sorte. Il vous emmènera chez Le Borgne et parler lui. A la fin de la conversation, regarder le placard, regarder les objets dans la pièces et rediscuter avec Diablo. Sortir du bateau et donner le crabe au chien aller au carrefour ténébreux.

Prendre le chemin pour la clairière. Une fois attachée, attendre un peu, un animal passera dans le coin, parler lui, il repartira et vous tomberez. Continuer dans la jungle et parler aux fantômes.

Chapitre 2 : Nataniel et le prêtre

Parler à Hilary puis sortir de la maison. Placer la clé dans la brique de la maison. Puis aller au carrefour (porte en face de la maison), continuer vers le quai. Parler au prêtre Sebastian et accepter le marché. Ensuite parler à Sancha.

Retourner dans la ville, puis aller à la place de la ville haute. Parler au vaudou Guama et à son fils.

Entrer dans la banque et parler à Guzman. Puis retourner parler au Prêtre sur le quai puis à Sancha. Retourner parler à Guama pour récupérer l’amulette et la donner au prêtre Sebastian.

Chapitre 3 : Les trois tâches

Parler à Maria puis aller à la place de la ville basse puis entrer dans la mairie et parler à miss Brown. Aller dans la ville haute et parler à Gurzman et à Angelo.

Aller au porte de la ville. Regarder le mot sur le panneau d’affichage. Récuperer la clé sur les briques de la maison. Parler à Sancha. Entrer dans l’auberge, ne pas hésiter à faire une partie de fléchette. Ensuite, récupérer la bouteille vide sur le comptoirs et parler à Vasco. Tenter d’entrer dans la chambre maintenant que vous avez la clé.

Entrer dans la maison de Nathaniel. Prendre le seau par terre. Prendre la canne à pêche au fond de la pièce. Parler à Max, l’animal sur l’étagère puis le donner le chocolat pour récupérer la carte qu’il a en bouche.

Aller au carrefour en dehors de la ville (porte en face de la maison dans laquelle vous êtes). Parler à Bibli puis à Amadeo. Ensuite prendre la plume par terre à coté des poules. Attacher la plume à la canne à pêche puis pêcher dans la rivière.

Aller sur le quai. Parler aux 3 pirates puis aller dans la jetée. Prendre la cage à homard par terre. Puis parler à Juan puis donner lui le message du Borgne, ensuite parler à Pablo.

Rentrer dans la ville puis parler à Enrico puis à Sancha, ensuite vendre lui le poisson (5 doublons pour 3 poissons). Entrer dans l’auberge et parler à Vasco. Ensuite acheter la plaque sur l’étale d’Angelo. Penser à acheter des grains pour les poules à Amadeo.

En allant vers la jungle, donné un poisson au chat. Continué dans la clairière, utiliser la cage à homard pour attraper une poule, y mettre le grain dedans, et vous voila avec une poule. Aller directement au carrefour et parler avec Amadeo et n’hésitez pas à faire des courses de poules pour gagner quelque doublons. Puis continué sur le quai pour atteindre la jeté pour récupérer le vernis et le pinceau (tenter de prendre le vernis puis parler à Pablo). Utiliser la boite de vernis sur le miroir, puis placer le miroir dans le plateau qui se trouve sur le comptoir de l’auberge.

Aller directement à la plage et montrer le miroir au borgne. Allez sur le quai pour donner le message à Morgan et remporter le concours de blagues sur les blondes et brunes. Retourner à la plage sombre puis rendre visite au Borgne, parler au fantôme puis au borgne. Puis aller dormir dans le placard, mais avant récupéré le verre sur l’étagère dans le placard et dormez dans le hamac (si vous ne pouvez pas dormir c’est que vous avez oublié de parler à Vasco dans l’auberge).

Chapitre 4 : Hilary et Diego

Parler à Guzman dans la banque. Puis aller à la place de la ville basse puis continuer vers la Chapelle. Parler à Anani qui est en haut de la chapelle. Puis donner le document scellé à Anani. Retourner au port pour parler au capitaine Castillo. Aller ensuite dans l’auberge et parler à Diego. Puis parler à Hilary. Enfin parler à Vasco.

Aller voir Sancha dans la ville haute, puis regarder l’inventaire de Sancha pour faire le pendentif et retourner voir le capitaine Castillo à port pour lui donner le ticket du pendentif et parler au capitaine pour qu’il vous donner l’argent pour le curée. Aller voir Anani à la chapelle pour lui donner le sac rempli d’or.

Chapitre 5 : Magie et croyances païennes

Sortir de la pièce et parler au Borgne. Aller dans la ville basse et entrer dans la boutique d’Olivia. Parler à Olivia pour récupérer le chapeau (penser à avoir 10 doublons sur vous). Retourner sur la plage sombre pour donner le chapeau au Borgne.

Aller sur la piste de la jungle puis parler à Maria. Ensuite aller dans l’auberge en ville et parler à Miss Brown puis à Vasco. ensuite parler à Elvis et prendre les affiches sur la table.

Aller parler à Angelo au sujet de la fosse dans la ville haute.

Aller dans la boutique d’Olivia pour récupérer des chutes de Calicots (dans l’inventaire : assembler 1 chute de calicot avec le seau pour former un seau doublé). Puis aller dans la piste de la jungle pour parler à Max. Aller à la jetée (après le quai) pour récupérer de la glace sur l’iceberg avec le couteau bricolé. Puis mettre le glaçon dans un chiffon et utiliser la gaffe pour piller la glace.

Continuer sur la clairière pour aller au carrefour ténébreux et enfin la fosse. Utiliser la gaffe pour récupérer une clé dans les orties, puis parler aux brutes. Aller à la plage sombre et prendre le vieux chapeau sur l’arbre. Continuer pour attendre le récif noir et entrer dans le labyrinthe par la porte maintenant que vous avez la clé. Ramasser le bâton par terre et l’utiliser sur l’ombre noire enfermer dans la cellule.

Utiliser le verre sur le trou pour entendre la conversation. Puis regarder dans le trou à nouveau pour contrôler max et récupérer l’os sur le squelette attaché à premier pilier de gauche. Puis utiliser l’os sur la porte du placard pour être libérée. Ensuite regarder le trou en bas à droite de l’écran pour que max y aille. Encore une fois, contrôler max pour qu’il prenne le seau du borgne et récupérer la clé sur la porte de l’entre du borgne, enfin retourner dans le trou. Plus qu’a utiliser la clé sur la porte pour sortir.

Retourner à la piste de la jungle et donner le seau doublé à Max. Donner le seau rempli de fruit à Vasco (à l’auberge) et mettre la glace pillée dans le verre, puis lui donner le filtre (Colicot). Puis aller à la mairie et parler à Juan. Aller en suite dans la ville basse (là ou il y a la banque) pour que Vasco vienne vous parler. Aller dans la bouche du volcan. Après la série de question, ramasser le gros coquillage. Puis parler au Shaman à nouveau. Assembler le lecteur MP3 avec le coquillage et montrer le tout au shaman.

Chapitre 6 : La colle et les plumes

Ramasser le sceau, par terre à coté de la cheminé puis sortir de la maison. Aller dans la ville basse pour parler à Hilary. Essayer de chasser les frelons. Parler ensuite à Sancha, une fois la conversation sur le collier lancée, il faut vite saisir le support en Y sur l’établie pendant que se repoudre le nez. Ensuite récupérer la culotte en bas à gauche sur la rambarde en bois. Récupérer du gravier là où sera la futur boutique d’Olivia (ville basse). Aller accrocher le sous vêtement sur le clou dans la maison de Nathanaël. Puis assembler l’élastique sur le bâton en Y.

Aller dans la jetée au port et parler à Javier pour qu’il vous dise comment dissoudre la colle. Utiliser le sceau avec l’eau de mer. Puis aller dans votre maison et utiliser le seau rempli d’eau avec la jarre d’huile de lampe. Aller ensuite voir Vasco pour demander du Rhum, sauf qu’il faudra 2 doublon. Retourner voir Hilary et utiliser la fronde sur les frelons. Puis parler à Hilary pour récupérer l’argent. Retourner à la taverne pour récupérer le Rhum et l’associer avec le seau. Retourner à nouveau voir Hilary et utiliser le seau sur lui.

Chapitre 7 : La nuit de la poésie

Aller voir Juan à la Mairie pour récupérer les affiches. Parler ensuite à Miss Brown pour qu’elle vous indique où trouver les punaises. Aller dans la boutique d’Olivia et lui parler pour récupérer les punaises. Assembler les punaises avec les affiches et en mettre une sur le panneau d’affichage à coté de l’auberge.

Entrer dans l’auberge et parler à Elvis. Aller dans la mairie pour y accrocher une affiche. Aller ensuite sur le quai pour y mettre une 3ème affiche sur le panneau. Puis aller dans la piste de la jungle et parler à Maria puis accrocher la dernière affiche sur l’arbre à fruit. Aller ensuite à dans Chapelle. Regarder le tableau au fond à droite sur le mur. Puis parler à Javier. Prendre l’escalier, regarder dans le télescope et reparler à Javier. Puis observer (et non « prendre ») les graffitis sur le mur à droite et à gauche puis observer la bible. Aller ensuite ouvrir le coffre. Montrer le tableau à Javier.

Aller sue la piste de la jungle pour continuer sur le village Vaudou. Parler à Chem’in. Puis retourner en ville, vous serez kidnappé puis relâchez. Aller dans l’auberge et parler à Vasco pour commencer le récital.

Chapitre 8 : L’île au trésor

Aller dans la ville basse et parler à Anani. Ensuite aller à l’auberge pour commander du lait à Vasco.
Aller sur le quai et parler à Morgane et à Hilary puis à nouveau à Morgane. Aller sur la jeter et parler à Diablo puis ensuite regarder le coffre, puis parler à Juan. Enfin tenter de prendre le bateau. Retourner dans l’auberge et parler à Vasco au sujet de la pelle. Aller dans la ville haute et parler à Sancha pour récupérer des prunes puis assembler le lait avec les prunes. Aller voir Javier dans la ville basse pour lui parler de la pelle, puis retourner voir Vasco à l’auberge, pour récupérer la pelle dans la pièce du fond. Aller dans votre maison pour cacher la montre entre les livres de la bibliothèque au dessus du bureau.

Retourner sur le quai pour donner la boîte en fer à Morgane. Aller ensuite dans la jetée pour parler à Juan. Ensuite donner la boisson à Diablo, prendre le coffre et prendre le bateau. Utiliser la pelle pour creuser un trou dans le sable tout à gauche de l’écran. Puis porter le coffre jusqu’au trou et utiliser la pelle sur le trou pour le reboucher et reprendre le radeau. Mettre la carte au trésors dans le coffre du récif noir.

Chapitre 9 : Un cadeau du passé

Aller dans la maison de Nathanael en ville pour récupérer la montre sur l’étagère.

Ensuite aller au récif noir pour ouvrir le coffre, puis retourner à la plage sombre pour récupérer le vieux chapeau du Borgne accroché à l’arbre (si vous ne l’avais pas récupéré avant) et entrer et enfin entrer dans l’entre de Diablo. Prendre le bandana sur le squelette et ouvrir le placard. Ensuite donner le message trouver dans le coffre à Diablo. Puis prendre la veste dans le placard.

Aller au carrefour pour ensuite continuer sur le quai et parler à Morgane.

Aller voir Chem’in au village Vaudou pour savoir où est Jibaro. Aller ensuite au carrefour ténébreux pour rejoindre le marais maléfique. Aller à la plage sombre pour récupérer le vieux chapon du Borgne accroché à l’arbre. Utiliser la gaffe sur le rocher et parler à Jibaro pour qu’il vous donne les outils. Aller réparer la machine volante avec les outils à la Chapelle, puis utiliser la machine volante.

Sur l’île, prendre la pelle. Utiliser la carte au trésor sur la plage, pour qu’elle trouve l’endroit exacte, puis utiliser la pelle pour creuser le trou et récupérer le coffre. Puis observer la statue du singe et récupérer la broche dans le coffre et la placer dans la statue. Après avoir parlé à Bieke (le singe), cliquer sur les rondins de bois puis utiliser les outils sur le radeau.

Aller à l’auberge et donner le pendentif à Morgane. Puis lui dire dans l’ordre : 1- Nathaniel et le prêtre; 2- Hilary et Diablo; 3- La colle et les plumes; 4- L’île au trésor.

Chapitre 10 : La malédiction

Sortir de la pièce et parler à Sancha. Puis aller dans la banque et parler à Hilary puis à Guzman. Sortir de la banque et parler aux triplets pour obtenir du mortier et un pilon, afin d’y mettre les éléments du sort.

Aller au village Vaudou et parler à Chemi’n puis aller à la bouche du volcan pour atteindre le temple du volcan et utiliser la poudre magique sur le cercle et atteindre le creux dans l’oiseau.

Chapitre 11 : Les requêtes des fantômes

Parler à Morgane.
Récupérer le livre du sortilège sur le bureau et sortir de la maison, pour parler à Morgane puis à Sancha.
Aller au ruine ancienne de Ku pour tenter d’y entrer. Puis aller parler à Jibaro au marée maléfique. Retourner aux ruines anciennes de Ku.

Pour ouvrir la porte des ruines anciennes de Ku : Les flemmes entre la porte sont violettes donc il faut bruler 1 feuille rouge et 1 feuille bleu. Puis les flemmes sont vertes, il faut donc bruler 1 feuille bleue et 1 feuille jaune. Ensuite les flemmes deviennent oranges, il faut donc bruler 1 feuille rouge et 1 feuille jaune. Enfin les flemmes sont blanches, il faut donc bruler les 3 dernières feuilles (une de chaque couleur).

Avancer vers le haut de l’écran et parler aux fantômes. Ensuite utiliser la trousse de maquillage sur l’autel (où les feuilles de couleurs ont été brulées).

Parler à Maria dans la piste de la jungle. Aller dans la jetée (après le quai) et parler à Carlo pour récupérer la boucle d’oreille. Aller voir Javier à la chapelle pour savoir comment faire de la colle. Aller voir Miss Brown pour lui demander le miel. Puis utiliser le verre sur le pot de miel. Aller ensuite aux récifs noirs, il faut utiliser le couteau sur l’arbre tout à gauche, puis utiliser le pot de miel sur l’arbre. Couper les poils du pinceau avec le couteau bricolé pour avoir la barbe.

Aller voir Maria pour lui donner la boucle d’oreille. A l’entré de la fosse, parler à Maria avant d’avancer. Dans la fosse, parler à Juan puis à Reg et essayer de ramasser le marteau. Revenir parler à Maria. Ramasser le marteau. Parler à Juan pour que Maria lui brise la chaine. Essayer de pousser la palissade à droite et demander de l’aide à Maria.

Entrer dans le temple du Volcan. Essayer de prendre la fiole de cristal, puis utiliser le miroir sur la tête de serpent. Aller aux ruines anciennes du Ku pour donner la fiole de cristal au Mabuya. Entrer dans les ruines.

Dans les ruines, prendre le disque en métal et l’associer avec le vernis de votre inventaire, puis le placer dans l’oeil de pierre pour traverser le pont et entrer dans l’arbre. Prendre l’œil du Borgne puis parler à Max et lui donner le miroir.

Montrer l’oeil à Jibaro aux marais maléfiques. Aller sur la gauche pour explorer le marais et récupérer le lys blanc. Retourner aux ruines anciennes de Ku et utiliser le marteau sur le rocher volcanique à droite. Aller parler à Chemi’n au village vaudou et retourner aux ruines anciennes de Ku pour appeler les Mabuyas et leur parler, puis entrer dans le temple jusqu’à l’arbre où vie Atabey et prendre un morceau de l’arbre. Avec la bouteille vide que vous avez récupéré sur le comptoirs de l’auberge, aller au quai pour la remplir d’eau. Retourner parler à Jibaro puis mettre les ingrédients (cœur, écorce, vieux chapeau et bouteille rempli d’eau) dans le mortier à coté de lui. Puis prendre le mortier et le montrer à Jibaro.

Aller en ville et parler à Morgane. Récupérer la boite de fer dans la maison de Nathanael sur l’étagère et y mettre l’oeil. Aller dans l’auberge pour demander la teinture à Elvis. Aller sur le quai pour parler à Morgane.

Chapitre 12 : un nouveau départ

Donner la boite en fer qui contient l’oeil au Borgne, puis utiliser le sac de poudre pour la malédiction sur lui. Enfin plus qu’à rentrer chez vous.

Fin du jeu!

Helran

Un sandwich jambon-melon

Des fois on trouve des trucs bizarres en Finlande. Dernier en date, aujourd’hui au Stockman à Helsinki.

Des sandwitches à la viande un peu louche. Les ingrédients sont, d’après la photo que j’ai prise : Pain aux céréales, tranches de jambon, salade, cornichon et surtout l’ingrédient ULTIME… du MELON! Oui oui c’est bien du melon.

Sandwich à la viande et au melon

J’ai pris la photo avec mon téléphone, je n’avais pas mon apn sur moi, donc la photo n’est pas terrible, quoi qu’il en soit, c’est bien du MELON ! Ils sont vraiment louche les finlandais. Entre leur salmiakki et l’ananas qu’on trouve partout, ils ont vraiment des goûts bizarres ! xD

Le sauna : différences culturelles

Ah le sauna ! Qu’est ce que ça fait du bien et puis ça me rappelle mon séjour en Laponie finlandaise. En plein février, au alentour de minuit par -30°C, sauna puis saut dans le lac puis sauna puis roulade dans la neige… Ah des différences de température extrême qui font un sacré « choc » plaisant. Certain pourrait nous prendre pour des fous, mais c’est un truc à faire au moins une fois dans sa vie.

Pas le temps pour la nostalgie, vu que je voulais vous parler du Sauna et de sa vision différente si on est français ou finlandais. Je ne suis pas finlandaise, mais au travers de discussion avec findus et de ce que j’ai vu, je peux toute de même vous donner quelques informations à ce sujet. Nous n’avons pas du tout la même vision de la nudité et de la représentation du Sauna.

Le Sauna est, en Finlande, un lieu de calme et de détente. On en trouve partout, dans quasiment tous les immeubles il y en a un (sauf le mien évidemment -_-), il y a des saunas personnels dans les appartements à partir des 2 pièces (comme chez ma collègue, la chance!!), du coup juste à coté de la salle de bain vous avez un mini sauna. Il y en a dans toutes les maisons et d’après la légende (apparemment vrai) la première pièce construite d’un mökki (maison d’été perdu en pleine forêt finlandaise au bord d’un lac) est le sauna. Enfin il y a aussi des saunas publics (certains traditionnelle à bois, d’autre où il y a de la « fumée/vapeur » en plus etc).

Comme dit précédemment, on va au sauna pour se relaxer, se détendre, se sentir bien. Certes, tout le monde est nu, mais n’y voyez rien de sexuelle. D’ailleurs pour réussir à faire du sexe dans un sauna, faut pas balancer de l’eau sur les pierre souvent, vu comme il y fait chaud. Les gens y vont entre amis, collègues, familles, seuls, couples etc bref, ils y vont pour se détendre et tous à poil.

Il y a quelques petites variantes, comme le Olut-Sauna, qui en gros consiste à boire de la bière bien fraiches dans le sauna. D’autre font griller des makkara (saucisse, knack) sur les pierres. Pendant certains jouent même au jeux de société en plein sauna (sisi j’ai vu des photos sur flickr xD).

Donc oubliez cet aspect sexuel qu’on donne au sauna en France. Imaginez un peu  la réaction d’un de vos potes si vous lui dite : ça dit un sauna ce soir? Le but recherche étant juste de se relaxer et de décompresser de la journée. Bon vous allez me dire, il n’y a quasiment pas de sauna en France. Vous trouverez le mot sauna associé à des « Club Libertin » mais c’est tout. Il est vrai que depuis le boom des SPA (pas le refuge pour animaux hein), il y a moyen d’en trouver en dehors du cadre sexuel, mais c’est pas très courant et je n’ose même pas imaginer le prix.

Quoi qu’il en soit, cela montre bien notre différence de culture, point de vu et façon de penser. Alors qu’en France la nudité est tabou et les critiques sur les physiques/styles vestimentaires/etc sont légions à m’en donner la gerbe (ex: hier, j’étais habillée tout en cuir, pantalon, veste, sac et juste une chemise noir. Un couple avec sa fill allait traverser la route aussi, sauf que j’avais oublié de « demander le feux vert » en appuyant sur le bouton. Là, le mec me dit en finnois (j’ai pas vraiment compris mais c’était un truc du genre), « il faut appuyer sur le bouton pour qu’il devienne vert », avec un regarde normal, pas apeuré, pas étonné, pas choqué. Alors qu’en France on me prend pour une dominatrice SM -_-). Je ne dit pas que tout est rose en Finlande, mais au moins peu importe votre look, on ne vous jugeras pas là dessus et on ne vous regardera pas de haut. Bref, je m’emballe, c’est une autre histoire. Donc en France, il y a ce problème de nudité et une association du sauna au club libertin alors que s’en est pas le but en Finlande (pays du Sauna).

Helran

Greg House a des lacunes en neuroanatomie

Décidément dès qu’il y a du cerveau dans les séries TV, ça devient du nimp’, je l’avais déjà montré avec la série Flash Forward. En voici un avec l’épisode 20 (Baggage) de la saison 6 de Dr House (House M.d.), où Gregory House pointe des zones d’un cerveau en les citant, sauf qu’il se trompe pas mal sur la localisation des zones qu’il cite.

1- L’hypothalamus :
House montrant l'hypothalamus

Voici où ce situe l’hypothalamus humain :

hypothalamus humain cerveau

Vu la façon dont est tournée le cerveau, sachant qu’il tourne dans la série, en va dire que ça va. Par contre, là où c’est vraiment du gros n’importe quoi c’est après, ça m’a d’ailleurs directement sauté aux yeux, c’est dire.

2- L’amygdale

House qui pointe l'amygdale

L’amygdale est une structure sous corticale, dont voici ça localisation :

Amygdale humain cerveau

Sauf que House tape quelque part entre la jonction du lobe pariétal et occipital, c’est pas précis pour bien distinguer ça, enfin bref, l’amygdala n’est ABSOLUMENT pas là, ni derrière ses structures.

3- Cortex Moteur

House et cortex moteur

Comme avant sauf qu’au lieu de reste quelques secondes le doigt pointé sur l’écran, il tape d’un bref coup exactement au même endroit que pour « l’amygdale » et retire aussi vite le doigt. Encore un fois c’est faux, le cortex moteur ne se trouve pas là du tout, vu qu’il se trouve dans le lobe frontal.

Cortex Moteur cerveau humain

Greg, si tu permets que je t’appelle part ton prénom, tu me déçois sur ce coup là. Le pire c’est que Formann, le neurologue, ne percute pas une seul seconde. xD

Helran

xp IRL #10 : ni empathie ni compassion

Un de mes problèmes c’est de ne pas dissocier mon coté scientifique dans la vie de tous les jours. Là où ça peut avoir des répercutions c’est lorsque je suis en présence de quelqu’un qui me parle de ses problèmes neurologiques. Généralement, je suppose que dans se cas, une personne normale aura de la compassion, de l’empathie etc, sauf que je n’ai pas du tout ces sentiments, dans ce cas.

Je switch directement ou plutôt, mon coté neuroscientifique prend clairement le pas et je suis enthousiaste à l’idée d’entendre les problèmes liés au système nerveux de la personne. J’écoute, pose des questions, expliques, répond et demande un niveau de détails que la personne ne peu connaitre etc et j’oublie qu’une personne est en jeu et qu’elle doit surement souffrir de la condition qu’elle a. Mais voila, je la regarde et l’écoute avec les yeux qui brillent, comme ci j’étais en face d’un puzzle à résoudre.

Jusqu’à ce que je me rends compte, ou plutôt, jusqu’à ce qu’elle exprime clairement un malaise ou une gène, pas forcement de parler de ces problèmes en détails mais de devoir les subir au quotidien. Là je me rends compte, que je n’ai pas cette « compassion » et « empathie » qu’une personne normal a, je me rends compte que j’ai été cruellement curieuse et je fini par m’excuser des centaines de fois en moins d’une minute avec un aire désolé mais toujours ayant ce coté « ton problème m’intéresse ».

En fait ça me rappelle le groupe Facebook : Top 25 reasons to date with a neuroscientist.

La 25ème c’est « we’re happy to listen to your mental problems » (= nous somme heureux d’écouter vos problèmes mentaux). C’est exactement ça, sachant qu’il fait partie de cette liste, il y a fort à penser, enfin j’espère, que je ne suis pas là seule dans ce cas.

C’est ce peut être cruel ce que je viens d’écrire et pourtant c’est vrai et c’est moi. Mais il ne faut en aucun le prendre mal, si vous venez me parler et que je n’exprime pas cette empathie (que vous aurez voulu avoir?).

Cette situation mettant arrivé encore récemment : +1 dans la skill Analyse de problème neuroscientifique, +1 Empathie brisée skill qui réduit considérablement tout sentiment de peine envers une personne.

Helran

Fail dans la série Legend Of The Seeker

J’adore la série The legend of the Seeker, je n’ai d’ailleurs toujours pas écrit d’article à se sujet, mais je le ferais un de ses quatre.

Quoi qu’il en soit, dans l’épisode 19 de la saison 2, j’ai remarqué une erreur de maquillage sur Cara. Il arrive plusieurs fois de durant l’épisode (peut être même durant d’autre épisode), mais il est très voyant durant une scène ou elle discute avec Kahlan dans la forêt et la caméra fixe les personnes à chaque fois qu’elles parles et à chaque plan sur Cara, son grain de beauté juste au dessus de la lèvre, apparait, puis disparait, puis réapparait et redisparait et ainsi de suite.

Voici ce que ça donne en image (cliquer pour voir en plus grand), sur la scène citée:

Cara The legend of the Seeker

Cara The legend of the Seeker

Cara The legend of the Seeker

Cara The legend of the Seeker

Helran

Geek par ci, geek par là…

C’est partie pour écrire un article, un énième article dans la blogosphère, sur qu’est ce qu’un geek. J’y apporte mon point de vue et mon analyse et surtout parce que je suis à la limite de me suicider l’artère fémorale à chaque fois que j’entends le mot geek et surtout à quoi je le vois associer.

Je ne vais pas revenir sur mon parcours, j’ai longtemps (depuis que je suis née) était considérée comme différente, hors norme, pas normale, car avant le mot geek n’existait pas.

Cet article est en fait la reprise du commentaire que j’avais fait sur le blog Kazmag ou encore Plug’n’Geek.

Donc pour en revenir voici mon point du vu. Je trouve que le mot geek a complètement perdu de sa valeur. Valeur dans le sens où il représente ce qu’on pourrait appeler un « état d’esprit », « une façon de penser ». Après ce ne sont que des mots mais ce que j’entends par là, c’est que, à mon avis, un geek est avant tout une personne:

  • Qui à la curiosité d’apprendre par soit même quelque chose dont la plus part des gens s’en fichent ! (Vous avez déjà essayé d’apprendre des langues étrangers (informatique incluses) tout seul, pour le fun et parce que vous aimez ça ?)
  • Passionné par un domaine précis certes, mais surtout qui est avide d’apprendre sur les autres domaines de loin comme de près. (Passionné par l’astrophysique et la physique quantique alors que votre domaine n’est pas du tout celui là ?)
  • Qui s’extasie pour quelque chose dont les gens « normaux » n’en n’ont que faire. (vous êtes déjà resté à regarder un canard entrer dans l’eau tout en essayant de poser les équations lié à la physique que ça entraine (Newton/Archimède mes amis) ?)
  • Qui aime Apprendre, Savoir, Connaître, Découvrir, Réfléchir par soit même, quitte à y passer des heures sur un truc qui pourrait paraitre stupide pour quelqu’un de normal, voir même inutile. (Vous avez déjà passé une partie de la nuit, alors que vous êtes allongés dans le lit prêt à dormir, à faire des conversions Hexadécimal/ Décimal/Binaire et inversement dans votre tête et juste pour le fun ? Démonter des matériels électroniques, juste pour le fun et voir comment c’est fait ?)
  • Qui est doté d’imagination et possède un minimum de culture (ce dernier vient des points précédent) (Vous avez déjà voulu écrire un livre sur la mythologie que vous avez créée ?)

Voila, je pense qu’un geek c’est tout ça. Je n’ai volontairement pas parlé de biologie ni de neurosciences (par exemple, je passe mon temps à imaginer les structures/voix/protéine/neurohormone possiblement impliquées dans les comportements des gens que je croise dans la rue ou en soirée!) car on pourrait dire « C’est ton job, c’est normal », chose sur laquelle je viendrais plus tard. De plus, entre parenthèse se trouve des exemples tirés du vécu, mais qui peuvent être évidement bien différent, c’est l’idée que je veux faire passer surtout. Enfin, c’est en gros ma définition du mot geek, libre à vous d’en débattre dans les commentaires.

Quoi qu’il en soit, le mot geek a perdu de sa valeur et de son sens, tout le monde se revendique geek parce que ça fait bien, et il y a plusieurs points lié à l’association du mot aujourd’hui, qui m’horripile.

  • Le geek c’est chic/hype ? Gné ? Depuis quand ? Le niveau de richesse et d’éducation ne fait pas le geek. Généralement le geek possède les points susmentionnés dès le plus jeune âge, touche à tout, curieux, toujours dans son univers, etc. De plus, comme être geek c’est devenu à la mode, le marketing et le côté commerciale s’en est approprié le terme pour le vendre et faire vendre à toutes les sauces et le rendre à la mode. Geek par ci pour vendre un produit, geek par la pour donner une image à une marque etc. Ils ont défini que le geek était chic alors qu’en réalité ce n’est absolument pas un point de geek. Bref geek c’est vendeur et au niveau humaine, se prétendre geek ça fait/sonne bien, qu’on le soit réellement ou pas. Ça me rappelle d’ailleurs cet article sur le blog Lézard-Spock. Ceci m’amène d’ailleurs au point suivant.
  • La matérialisation geek. Alors certes un amateur d’astronomie va essayer de s’acheter une lunette astronomique correcte. Mais ce coté matériel n’est finalement que l’appuie, le support de ça passion pour ce domaine. Comme d’autre achète des livres de sciences fictions ou des livres et dés de jeux de rôles ou encore un passionné de jeu vidéo va se monter sa propre bécane. Certaine passion vont couter plus que d’autre c’est un fait indéniable. Du coup, quand je vois des gens se prétendre geek, juste parce qu’il achète tous les mois un nouveau téléphone (c’est un exemple hein, je ne vise personne en particulier) alors qu’ils ne semblent avoir aucun des points susmentionnés, la curiosité d’une moule agoraphobe et strictement aucune envie de découvrir autre chose ou un autre domaine, j’appelle cela des Jacky, oui les même beaufs du tunning mais pour portable. Nan être geek ce n’est pas avoir les produits d’Apple, ni la possibilité de s’acheter toutes les téléphones qui sortent.
  • L’informatique et le geek. Ce point m’agace aussi (autant que les autres mentionnés en fait) car il part sur le principe ou si tu es informaticien (profession/études) donc tu es geek. Combien de fois j’ai entendu ça, « dans ma promo (étude en informatique) on est tous des geeks des vrais ». J’ai quand même peine à croire que dans une promo entière, tous sont doté d’une curiosité et d’une soif d’apprendre hors norme et serait capable d’enchainer des discutions (sans forcement s’y connaitre mais par envie d’en savoir plus, apprendre ou simple curiosité) sur la fission nucléaire en passant par l’évolution des espèces durant l’air glacière et pour finir sur pourquoi ça va refoutre la merde à Ankh-Morpork si La Mort refait grève. Après il est tout à fait possible d’allier sa passion principale avec son métier. Mais pour moi, un programmeur qui aura tout appris par les cours/l’école n’est pas forcement geek, c’est juste un gars qui aura suivi sa formation et, j’espère, connaitra son job. Oui tu sais coder c’est jolie, mais est ce que tu sais et as-tu l’envie d’apprendre et découvrir autre chose par toi-même ? C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je n’ai pas cité de sujet lié aux neurosciences pour éviter cette remarque légitime de la par de geek et aussi j’ai évité de trop parler d’informatique dans les exemples.

Ce billet ne parle pas des kikoolol qui pensent qu’être 24h/24 devant un ordi, sur facebook et à jouer à wow c’est être geek. Car là, ce n’est plus l’artère fémorale que je me suicide mais les carotides une à une et avec une éponge savonneuse.

Pour finir, j’avais déjà balancé un coup de gueule sur les symboles repris à toutes les sauces par les gens qu’en n’ont aucune idée de la signification, mais encore une fois, ça fait « geek » donc « chic », « in » et « bien ». Du coup, je ne vais pas revenir là-dessus.

En conclusion, j’en ai ras la touffe de voir le mot geek partout à toute les sauces pour tout et n’importe quoi. Ce qui est navrant c’est qu’au final ça dévalorise ce terme car tout le monde s’y inclus dedans.

Je n’ai pas la science infuse (heureusement, sinon je ne serais ni geek, ni scientifique) et cette définition et point de vue n’engage que moi. C’est pourquoi, votre avis est le bienvenue dans les commentaires.

Helran