Les expressions finnoises #2 : Perse ei kestä merivettä

Il y a des expressions finnoises qui me laissent perplexe et celle ci en fait partie.

Perse ei kestä merivettä = le cul ne peux pas gérer l’eau de mer.

Voilà, magnifique expression bien imagée qui signifie que l’on ne peut pas s’offrir quelque chose car trop cher. Donc apparemment, en Finlande, lorsque l’on a pas les moyens de se payer un truc, on dit que l’on a le cul qui ne peut pas gérer l’eau de mer. Le lien logique entre les deux ? Je ne sais pas.

Ca y est ! J’ai un télescope!

Ca y est ! Ca y est ! J’ai enfin franchi mon rêve d’enfance (en primaire), l’achat d’un télescope ! J’ai longtemps poussé cet achat pour des raisons financières puis technique et pratique. Puis lorsque je suis allée en Laponie, il y a quelques années, j’ai eu un orgasme visuel ! Tellement que le ciel en était exempt de pollution lumineuse et magnifique. Cela a relancé l’idée d’achat d’un télescope. Sauf que sans voiture c’est toujours la galère et avec mon dos cassé où je ne peux « rien » porter, c’est tout autant la misère.

Finalement, après avoir checké ce qui se fait en matière de prix avec comme limite le « poids » de la bête. Je me suis tournée vers une lunette astronomique Skywatcher 90/900. J’ai vérifié, avant son achat, sur le forum d’astronomie Webastro, que c’était une bonne lunette. Puis j’ai aussi vu des photos faites avec ce télescope réfracteur et j’en suis tombée à la renverse tellement qu’elles sont belles. Pour un si petit diamètre, il est possible de voir de belle chose.

Telescope Skywatcher 90/900 EvoStar-EQ-2

Le problème va être : « où stocker mon télescope et tous les accessoires » ? Parce que dans la chambre de mon appartement, c’est déjà plein à craquer. En fait, depuis que j’ai créé l’entreprise My Dream Lingerie avec l’équivalent finlandais de statue d’auto-entrepreneur, j’ai le niveau de place qui a réduit considérablement à cause des stocks à gérer et surtout que sur mon bureau actuel, je n’ai plus de place, vu qu’il y a, dessus, un casier pour la paperasse de la boutique ainsi que du labo. Je n’ai même pas la place pour poser ma machine à badge, c’est dire. Histoire de stocker tout le matériel, les accessoires etc. durant les périodes d’été, vu qu’à Helsinki, en été, les nuits sont très très courtes. D’ailleurs, les tiroirs sont remplis à ras bord aussi.

Bon évidement, sans voiture et habitant en centre-ville, je peux oublier l’observation du ciel profond à cause de la pollution lumineuse. Du coup, j’en ai profité pour prendre de quoi tapoter de l’astropho. Sauf que je viens de me rendre compte que j’ai oublié d’acheter une baque T2 pour adapter l’APN de P. (c’est pas très grave non plus, il s’en achètera une plus tard, s’il veut aussi faire de l’astrophoto). Puis en fonction de l’évolution de ma situation, pourquoi pas envisager plus tard un télescope à gros diamètre et faire du ciel profond et continuer l’astrophotographie si ça me botte.

Enfin, voici ce que j’ai acheté, ça m’a coûtée 400€ au total :

  • Skywatcher Evostar-90 on EQ-2 / Refractor télescope 90/900mm (la lunette astronomique).
  •  Occasion: TS Plössl 6.3mm – 1.25″ – 50° – coated optics (Un oculaire 6.3mm, car apparemment la Barlow 2x fourni avec le télescope est nulle. Mais bon, si ça se trouve cet oculaire l’est aussi. Mais il m’en fallait en plus que les 10mm et 25mm fournis avec et ce dans un budget limité).
  • TS Super RK Eyepiece – 3.6mm Focal Length – 1.25″ – MGF2-Coating (Comme précédemment, sauf que je viens de voir que ce n’est pas une Plössl :/ Je me suis trompée ! Enfin, c’est la marque Skywatcher. Bref, je verrai).
  • Skywatcher Tracking motor for EQ-2 mount (pour motoriser la monture, afin de garder l’objet au telescope).
  • TS Moon Filter for 1.25″ Eyepieces (Filtre lunaire, histoire que je ne m’explose pas les yeux car elle est très lumineuse).
  • Digiklemme 2 – universal adapter for all eyepieces and cameras (ça c’est pour pouvoir attacher mon apn ou bridge à l’oculaire).
  • Planisphere for 60° N (un planisphère pour latitude 60°N (latitude d’Helsinki) histoire de se repérer dans le ciel).
  • TS padded carrying case for telescopes and mounts Length 110cm – Diameter 30cm (histoire de porter la monture et le telescope).
  • Une lumière frontale à led rouge (pour pouvoir voir dans l’obscurité sans éblouir, ni déshabituer mes yeux à l’obscurité comme le ferait une lumière blanche).
  • Une boussole digitale (pour orienter la monture du télescope).
  • Une télécommande pour mon apn bridge (pour prendre photo/vidéo sans toucher l’apn et donc sans le faire vibrer).

Je me fabriquerai maison une boite à accessoire et une boîte à flat pour faire les flat en astrophoto.

Voilà! Et tout ça arrive lundi 8 juillet ! Sauf qu’en fait, il fait à peine nuit sur Helsinki donc bon, ce n’est pas l’éclate pour voir le ciel. Donc, je ne pense pas pouvoir l’utiliser avant quelques temps, sauf en solaire, mais je n’ai pas encore investie dans un filtre solaire.

Je verrai aussi pour aller m’inscrire au club d’astronomie URSA d’Helsinki. Surtout s’ils organisent des soirées en dehors d’Helsinki où il y a peu de pollution lumineuse.

Un festival rock a eu lieu à 500m de chez moi et c’est vivable!

Lorsque je vais à un festival de métal (rock, peut importe, le niveau de décibel est réglementé), je me demande si ça gêne le voisinage ?

Maintenant, je peux témoigner étant donné que le festival Rock The Beach a eu lieu à 500 mètres de chez moi. Durant 3 jours du jeudi au samedi.

Au final, ça ne m’a pas du tout gênée. Alors oui, même avec les fenêtres fermées en entant la zik (les guitares et batterie) mais ce n’est pas du tout extrême, ce n’est pas fort, c’est vraiment très bien supportable. D’ailleurs, il suffit de mettre un casque audio si vous souhaitez regarder une série TV ou un film sans le bruit de fond du festival, ça convient parfaitement.

D’ailleurs, le jeudi, je n’ai strictement rien entendu. J’étais pas mal dehors, mais une fois à la maison, je n’ai vraiment rien entendu. Je ne savais même pas que ça avait commencé, ce festival, ni même qu’il était juste derrière chez moi, c’est dire.

Ils ont du très bien gérer l’emplacement des scènes, car le vendredi matin, je n’ai entendu aucune balance et le samedi matin vaguement quelques choses pendant 5 minutes à 10h puis rien d’autre jusqu’au début du festival.
Le vendredi, le dernier groupe à fini à 22h, donc bruit de fond musical jusqu’à 22h. Ce n’est pas si tard et surtout c’est extrêmement moins gênant qu’un voisin qui écoute de la musique trop forte ou qui fait une soirée chez lui (jusqu’à pas d’heure avec des cris).

Le samedi, Rammstein a fait la fermeture à 23h. C’est peut être le seul point quoi aurait pu vraiment gêner le voisinage, car ils utilisent des sortent de « feux d’artifice » qui font un bruit montre et avec la réverbe des immeubles ça peut être vraiment ennuyant. Sauf que, ce gros bruit qui claque a été entendu environ 4 fois et le dernier à 22h30. Donc on est encore dans une limite respectable d’horaire et un niveau du bruit tout aussi respectable. Car encore une fois, le bruit de fond du festival est clairement plus supportable qu’un voisin avec sa musique à fond ou sa soirée entre pote à hurler.

Conclusion: Il est totalement possible de vivre 3 jours à 500 mètres d’un festival de métal/rock. Le niveau de bruit ambiant du concert entendu à l’intérieur d’un appartement est vraiment supportable pendant 3 jours et surtout, il est dans une plage horaire idéale et non excessive.

Publicité finlandaise de DNA avec un couple de français

DNA, ce n’est pas uniquement de l’acide désoxyribonucléique, c’est aussi un fournisseur internet et de téléphonie mobile en Finlande. Pour faire de la pub pour leurs services, ils ont joué l’originalité avec des spots pubs pour la TV avec une famille française qui se plaint de la Finlande (c’est tellement vrai) mais qui pointe un gros point fort de la Finlande, son réseau (et c’est vrai, en tout cas sur Helsinki). Je vous laisse regarder les spots de publicité (en VFSTFI), ça vous donnera aussi une idée de la Finlande 😉

(Merci @NathL pour m’avoir fait découvrir ces spots, ici, ils y sont tous et au complet :))

L’emprunt d’ebook à la bibliothèque d’Helsinki

Je viens de faire l’acquisition de la carte de la bibliothèque d’Helsinki. Elle est gratuite et elle donne accès aux livres, cd, jeux vidéo, dvd/blue ray, audiobook, e-book et e-magazine. Ce qui m’intéresse ici, c’est l’empreint d’ebook depuis chez moi.

Avant d’entrer dans le sujet, je suis allée faire ma carte à la bibliothèque près de chez moi, ça a pris 2 minutes pour la faire et seulement une carte d’identité était nécessaire. On peut aussi la commander en ligne.

Me voilà donc avec le précieux sésame à la maison et avec la possibilité d’accès au catalogue numérique du réseau d’Helmet (bibliothèque d’Helsinki). Comment ça marche ? Et bien c’est ultra simple.

1-      Se rendre sur http://helmet.lib.overdrive.com et se connecter à l’aide du numéro de carte de bibliothèque d’Helsinki + code pin.

2-      Choisir ses ebooks/audiobook parmi la liste disponible.

3-      Passer à la « caisse » (c’est gratuit évidement) où l’on peut avoir maximum 5 ebook/audiobook par « check out » (donc si vous voulez prendre 10 ebooks, vous devez passer à la « caisse » deux fois). La durée d’emprunt (donc de téléchargement) est de 7j ou 14j.

4-      Télécharger ses ebooks et les lire sur son appareil de lecture d’ebook format ePub (ou pdf pour les comics et mp3 pour les audiobooks) (liseuse, phone, tablette…)

Il faut tout de même savoir qu’il y a des ebooks sans DRM et d’autre (la très très très grande majorité) avec DRM, il faut dont installer ADOBE caca truc pour les lire. Je suis allée, un peu plus loin en installant ePUBee DRM et enlever ce verrou de merde pour pouvoir le lire où je veux (surtout qu’il m’arrive de switcher un même ebook entre le phone et la liseuse…. Donc bon, hein, DRM, fuck).

A l’heure actuelle, le catalogue se compose de 79 comics/mangas + 386 ebooks « fiction » + 414 ebooks « non fiction » + 116 audiobooks «fiction » + 42 audiobooks « non fiction » + 4 vidéos documentaires.

Quand est-il des e-magazine. J’ai accès à ceux-là https://www.rbdigital.com/helsinki/ sauf que c’est plus chiant. D’une part, l’application android Zinio n’est pas compatible avec mon phone ni ma tablette et on ne peut pas « télécharger » le magasine. Donc pas pratique, où alors, il faut lire sur l’ordinateur. Et encore, le windows store ne trouve pas Zinio Reader 4 qui devrait pourtant s’y trouver, donc plusieurs magazines ne sont même pas visionnable. C’est la merde quoi. Il est toutefois possible d’imprimer les magazines. C’est page par page et non tout d’un coup. Mais par contre, comme il est possible d’imprimer en PDF, il est donc possible de télécharger le magazine sur son ordinateur. Mais bon, ça reste fastidieux à faire page par page.

Au final, je suis bien contente du service d’emprunt d’ebook de la bibliothèque d’Helsinki. Je ne trouverais surement pas tout ce que je veux, mais le catalogue s’enrichie progressivement. C’est donc une bonne initiative!

Les expressions finnoises #1 : Mykkä hiihtäjä

Le ski fait grandement partie de la culture finlandaise, au point de le retrouver dans de magnifique gros mot comme Suksi Vittuun. Et bien, on retrouve aussi une histoire de skieur dans une expression assez funky.

Vous savez ce qu’est un pet silencieux ? Celui que l’on entend pas mais qui pue tellement qu’il pourrait tuer tout sur son passage tellement il pique du nez. Bon et bien, en finnois, un pet silencieux qui pue énormément, s’appelle un mykkä hiihtäjä. Mykkä hiihtäjä = skieur de fond muet. Mykkä = muet ; Hiihtäjä = skieur de fond (celui ou celle qui pratique du ski de fond (cross-country skiing)).

Voilà, donc la prochaine fois que vous faites un pet silencieux bien puant (oui le mykkä hiihtäjä, non seulement est silencieux, mais doit aussi bien puer!) vous pourrez dire que vous avait fait un « mykkä hiihtäjä ».

La canne à pêche et les hameçons Angry Birds

Au pays de Candy d’Angry Birds, on a le droit à tout et n’importe quoi en matière de produits dérivés. Les types de Rovio savent comment s’y prendre.

Il y a tout de même des produits dérivés assez inhabituels pour un jeu vidéo. En voici deux exemples :

Avec la canne à pêche Angry Birds!
produits dérivés angry birds

Et les hameçons Angry Birds xD

produits dérivés angry birds

Aujourd’hui on m’a dit « god bless you » avec signe de croix !

Aujourd’hui, je suis allée m’acheter deux survêtements de sport au K-market de Ruoholahti. Jusque  là, normal. Je ressort avec mes courses et me dirige vers le tram pour rentrer chez moi. Arrivée à la station de tram, je passe devant une femme qui me regarde bizarrement, comme si j’étais le suppôt du diable et me fait un signe de croix de la main et me dit « god bless you ». J’ai ri et je lui ai répondu « Satan bless you! ».

En fait, j’ai surtout ri parce que je ne suis pas du tout satanique et je n’en ai pas l’allure. Aucun piercing, ni tatouage. J’avais un jeans bleu et un sweat noir. Sweat noir avec une sorte de méduse à tentacule possédant un cerveau et une colonne vertébrale que j’ai acheté sur l’excellent site Shaman Shop dont voici la photo.

shaman sweat

Mouais, honnêtement, je ne vois pas ce qu’il y a de très « satanique » sur ce t-shirt, juste un excellent design. En plus le reste (jeans, basket) est d’un banal! Pourtant son regard, son geste et sa parole étaient clairement dans le but de me « purifier et sauver mon âme » xD

Ils sont bizarres les gens !

Le meilleur gros mot (finlandais) : Suksi vittuun

Le vocabulaire français des gros mots est très riche. On a tellement de gros mots et d’insulte, qu’on ne risque pas d’être à court durant un fight verbal. Par contre, c’est plutôt le contraire en finnois, niveau quantité de gros mot, bof bof, bon par contre ils ont énormément de mots différents pour parler de la neige sous toutes ses conditions possibles et inimaginables. Bref, chacun son truc, à nous la richesse des insultes, à eux la richesse du champ lexical de la neige.

Sauf qu’ils ont une insulte qui dépasse toutes celles qui existent (enfin celle que je connais) et c’est « SUKSI VITTUUN« , littéralement en anglais c’est « skiing into the pussy », soit « skier vers l’intérieur du vagin ». C’est plus précisément le saut à ski dont il s’agit.

Voilà, je ne sais pas qui a inventé cette insulte qui est l’équivalent de « fuck off » ou « va te faire foutre » mais en tout cas c’est très imagé. Je trouve d’ailleurs notre « va te faire foutre » bien fade à côté de Suksi Vittuun.

Bon des fois que vous ne visualiseriez pas trop le « saut à ski vers l’intérieur du con », voici un dessin fait par Nina Mutik.

suksi vittuun

Spécialité culinaire suédoise : le surströmming (en finnois hapansilakka)

J’ai un ami qui m’a demandée si on trouvé du surströmming en Finlande, et si je pouvais lui en envoyer, suite à la vue de cette vidéo où un groupe de Texans en reçoit d’un Finlandais et le goûte. Choc culturel direct! Le surströmming, ou en finnois hapansilakka, est une spécialité suédoise, c’est du hareng fermenté… et ça pue sa race, juste à l’ouverture de la conserve c’est infecte.

Même les japonais ont classé le surströmming comme l’aliment qui pue le plus, à l’odeur la plus putride qu’il soit. Bizarrement, je leur fait confiance et c’est pourquoi, je n’ouvrirais jamais une conserve de hapansilakka.

surströmming odeur putride japonais

Quoi qu’il en soit, je vais envoyer une conserve à mon couple d’ami et j’espère qu’ils vont filmer les têtes car j’aimerais vraiment voir ça.