Marchand de glace ambulant

Marchand de glace ambulant Il fût un temps ou tous les dimanches d’été, la sonnerie d’une douce mélodie nous appelais. Toujours à la même heure et toujours au même endroit. Les sous étaient prêts, on attendait juste la klaxon mélodieux qui nous mettait l’eau à la bouche. 14h00* la voici, on l’entend ! Du haut de nos 3 pommes**, on courait jusqu’à lui pour avoir nos glaces et bonbons !

Mais un jour, sans raison, il s’est tue. Il n’était pas venu un jour, ni le lendemain, ni le surlendemain…. on l’attendais pourtant. Mais non, il ne venait plus, plus de glace, plus de bonbon !

Moment nostalgique, que je viens de revivre, même si je ne suis pas descendu acheter une glace, j’aurai peut être du. Moment nostalgique qui s’est emparé de moi dès les premières notes du klaxon de cette camionnette multicolore. La mélodie n’était peut être pas la même, mais suffisamment proche pour éveiller mon hippocampe***. J’ai couru à la fênetre, comme au bon vieux temps et je l’ai prise en photo.

Moment nostalgique, mon hippocampe creuse, creuse et cherche dans les lobes de mon cerveau des bouts d’évènement, des sons, des odeurs, des images… je vous écris alors que devant mes yeux défilent des visages et leurs voix associées, des lieux remplis de souvenir… aucune tristesse s’empare de moi, juste de l’émotion et un sourire.

Helran

* : 14h00 environ, en fait, je m’en rappelle plus vraiment de l’heure à laquelle elle passait, mais c’était en début d’après midi.

** : C’était l’époque où on était en Primaire.

*** : Une des structures liées à la mémoire à long terme.