J'ai osé goûter le mämmi !

Pour ce qui me connaissent, ils savent que je suis folle dans ma tête ! Petite nouveauté, alors qu’avant j’étais super méga difficile en nourriture, maintenant je le suis toujours mais je goûte avant de dire « beurk ».

En Finlande, il y a un « gâteau » traditionnel pour pâques nommé Mämmi, que j’ai enfin pu goûter chez Nathalie. Beaucoup de gens m’en avait parlé et m’avait conseillé d’essayer dont ma collègue et l’un des barmans de l’Olutkellari. Étant atteint de folie et aimant prendre des risques dans la vie (oui parce pour oser goûter le mämmi, faut quand même être atteint) j’ai osé goûter le mämmi.

Commençons par un avant goût visuel, avec les photos de Nathalie. D’ailleurs elle tient un blog sur la cuisine Finlandaise nommée Finncuisine et vous pouvez y trouver de bonne recette, dont le Riisipiirakka, c’est un régale.

Le mämmi dans sa boite, y a pas à dire ça donne pas envie et l’odeur non plus. Cliquez sur l’image si vous avez vraiment envie de le voir en gros plan.

mämmi

Donc ce mämmi, qui est quasi uniquement composé de farine de seigle et de malt, se mange seul ou accompagné de lait (comme sur la photo suivante), de sucre ou de crème.

Voici un « bon » bol de mämmi accompagné de lait. Dans ce cas, la photo en gros plan est de rigueur, juste pour que vous imaginez mon désarroi face à la bête ! Oui j’ai goûté ça, une fois le mämmi seul et une autre fois accompagné de lait. Je peux vous dire que ce n’est pas bon, mais vraiment pas bon ! Je suis incapable de vous décrire ni le goût ni l’odeur ni la texture. Mais les trois en même temps ça assez euh… « immonde ».

Mämmi

En conclusion, si un jour un(e) finlandais(e) vous propose de goûter du Mämmi, dite NON et partez en courant loin ! Sauf si vous aimez les expériences folles et dangereuses.

Helran