En concert il y a toujours #2 : Le mec qui connait tout le monde

Après le mec qui pue, je vous présente le mec qui connait tout le monde.

En concert, il y a toujours le mec qui connait tout le monde et du coup que vous connaissez aussi. Le genre de mec qui a une facilité déconcertante à taper la discut’ avec n’importe qui. On retrouve même des finlandais non bourrés dans cette catégorie, c’est dire.

La technique d’approche de ce mec est très rudimentaire : entamer une discutions sur tout et rien. Exemple: Vous êtes en train de commander à boire au bar, étant à coté de vous, il commencera à vous parler du concert ou de la boisson que vous venez de commander. Je suis même prête à parier qu’il arriverait à entamer une discutions sur la qualité du papier toilettes, s’il était dans le cabinet à côté du votre.

Du coup, vous vous retrouvez à taper le squatte avec cette personne, qui vous présente à d’autre qu’il vient à peine de rencontrer aussi. Lorsque vous le recroisez à un autre concert, il n’hésitera pas à venir vous saluer et rediscuter avec vous et à nouveau à vous présentez à ses potes etc. Généralement à partir du moment où il vous a rencontré jusqu’à la fin de la soirée, vous pouvez être sur qu’il s’arrêtera au moins une vingtaine de fois pour dire bonjour à des gens qu’il connait. Forcement connaitre tout le monde, ça demande plus de temps pour faire le chemin de l’entrée jusqu’au bar, que si vous ne connaissez personne, encore plus si la salle est remplie de monde.

Le côté pratique, c’est que cela vous permet de faire de nouvelle rencontre même éphémère.

Il y a une variante de ce type de mec. Il connait tout le monde vous y compris, sauf qu’il ne passe généralement jamais la soirée avec une personne en particulier, mais butine à droit à gauche. En gros, il taper le squatte de groupe en groupe ou de personne en personne. D’une soirée à l’autre la personne vous oublie ou vous reconnait, c’est un peu la loterie. Dès fois cette personne vient discuter plus longuement jusqu’à ce qu’elle croise d’autre personne qu’elle connait. Et ainsi de suite.

Pour être honnête, je n’aime pas trop cette deuxième catégorie et je fini par les éviter ou du moins de les oublier. Contrairement à la première catégorie, dont c’est un plaisir de discuter avec.

Helran


Comments

  1. « On retrouve même des finlandais non bourrés dans cette catégorie, c’est dire. » J’avoue, ça doit surprendre 😀

  2. Ah rectification, PAS ENCORE bourré xD

  3. concert en alsace, je connais toujours un minimum de 5/6 personnes dans la sale, apres faut les croiser mais bon, déjà monté à plus de 15 personne c’est pas encore top niveau.
    mais suis censé etre un geek asocial.

  4. Mouais, cela dis je fais 400 km pour allez en concert donc forcement je connais jamais personne :p

  5. Pour moi, à quasiment chaque concert ou festival, peu importe où je me trouve, il y a toujours un grand. Juste devant moi. Je suis de taille moyenne et j’essaie toujours de mettre des talons pour y voir mieux, mais non, il n’y a rien à y faire, un géant finit toujours par se poser devant moi. Et si j’ose bouger, la petite derrière moi me tape sur l’épaule pour que je bouge. Du coup, c’est soit faire la queue pendant des heures pour être au premier rang (et risquer de se trouver près du gars qui transpire et sent mauvais), ou bien rester tout au fond.
    Pas facile la vie, hein?!

Laisser un commentaire