Démarches administratives pour étudier en Finlande (Helsinki)

Yaaaaaaaaaeeeeeeeehhh, plus que deux mois et je suis en Finlande pour mon stage. Ce qui signifie aussi que les exams approchent à grand pas.

Quoi qu’il en soit, je voulais vous parler de la paperasse et des formalités à remplir pour étudier en Finlande mais j’ai perdu la fiche bristol ou j’avais tout noté dessus (oui je sais, c’est malin) surtout que j’avais dans l’idée de noter sur une carte d’Helsinki les lieux administratifs pour gagner plus de temps. J’ai quand même pu retrouver les informations importantes que je voulais vous communiquer.

A faire 1 ans avant le départ :

S’inscrire au programme Erasmus de votre université, c’est au service international de votre fac. Si votre université n’a pas d’accord bilatéraux avec la Finlande, vous pouvez demander à ce qu’il en ouvre un, c’est ce que j’ai fait et de justesse (le dernier jour) le coordinateur (merci infiniment) a signé l’accord.

De mars à mai (pour 1 an ou le 1er semestre) et de Août à Novembre (pour le 2nd semestre) :

Inscription à l’université d’Helsinki (pour les autres universités je ne connait pas les dates). Les inscriptions sont plus tôt qu’en France (où du moins l’ULP), elles sont en fin d’année scolaire précédente, donc ne rater pas cette période d’inscription. Je précise qu’il demande d’écrire un texte de motivation de minimum 250 mots en anglais, finnois ou suédois.

Quelques mois avant votre départ :

– Pensez à faire la demande de bourse régional, pour la bourse Boussole du Bas-Rhin, c’est 1 mois avant.

– Demander à votre sécurité social de vous envoyer la carte européenne d’assurance maladie (anciennement le formulaire E 111), elle met environ 2 semaines à arriver et elle est valable 1 an.

– Faites une demande de logement étudiant chez HOAS, au maximum 4 mois avant votre arrivé.

A votre arrivé : (pas dans l’ordre, apparemment, après avoir récupérer vos clés (faut bien que vous ayez un toit quand vous arrivez), ils faut plutôt faire les démarches liés à l’université et étudiantes en premier histoire d’avoir votre carte d’étudiant, puis faite le reste après. Mais je vous confirmerais ça quand je serais là bas)

– Récupérer les clés de votre chambre

– Aller au Service des relations internationales de l’université pour confirmer votre arrivé.

– Enregistrez-vous au département de police pour avoir votre permit de résidence. Ils (résidents de l’union européenne et l’EEE) vous faut vous munir d’une pièce d’identité, d’une photo, d’un certificat d’étudiant et d’un justificatif de bourse ou de quelque chose qui atteste que vous avez des revenues suffisants pour vivre et de 40 euros.

– Enregistrez-vous au Maistraatti, si vous restez au moins 1 an.

– Récupérer votre numéro d’étudiant à l’université.

– Récupérer la Lyyra Card, qui coûte 15 euros environ.

– Enregistrez vous à l’ambassade de France en Finlande, c’est pas obligatoire, mais suggérer.

Voila en gros ce que vous devez faire administrativement pour venir étudier en Finlande.

Edit : N’hésitez pas à aller sur les autres articles en rapport avec celui-ci, dont « Les transports en commun à Helsinki » et « Les bourses que j’ai pour faire mon stage à Helsinki »

Helran

Ce n'est pas une question de taille

Dès fois, nos profs nous disent des phrases mythiques, comme vous avez pu le lire dans des articles précédents. Hier j’ai eu le malheur de poser une question et j’ai eu le droit à la réponse suivante :

Ce n’est pas parce qu’elle est grosse qu’elle fonctionne mieux.

Il parlait de l’amygdale (celui dans le cerveau) bien sure.

Helran

Darty et le contrat de non confiance.

Chez Darty c’est un peu le contrat de non confiance, pour faire simple, j’ai acheté un lecteur Mp3 chez eux. Je rentre chez moi avec la boite dans le sachet. Une fois arrivée, j’ouvre la boîte et que vois-je ! Horreur et damnation, le vendeur m’a vendu le modèle d’expo sans me prévenir et pire encore il était cabossé et rayé !!!

Pour un magasin qui prêtent être à l’écoute du client, bah tu parles ! Vendre un modèle d’expo sans prévenir, au tarif du neuf et en plus cabossé, si ça c’est pas du foutage de gueule, faut qu’on m’explique ce que c’est !

Du coup, le lundi 9h30 (heure d’ouverture) je suis allée poliment demander l’échange du produit. Polie et d’un ton sec ! Heureusement, très coopérant (ou peu être pas envie d’entendre crier tôt le matin) ils me l’ont échangé contre un neuf et avec des excuses. Apparemment le vendeur était un stagiaire (C’est pas une raison !).

Tout est bien qui fini bien, mais j’avouerais que je n’ai plus très envie d’acheter chez eux ! En fait, je n’irais plus acheter chez eux !

Helran

2ème semestre : Stage en labo à Helsinki

Il y a quelque temps, je vous avais parlé de mon premier semestre, qui m’a l’air fort sympathique et court en temps. Voila que je vais vous donnez quelques infos sur mon second semestre.

Au programme stage obligatoire de 5 mois en laboratoire de neurosciences (ou du moins avec une thématique sur les neurosciences). Le choix du pays et du labo est libre tant que notre directeur de master est d’accord et évidement que le directeur de labo nous accepte.

Folle dans ma tête et folle envie de partir à l’étranger, j’ai demandé à google, mon meilleur ami, de trouver des laboratoires spécialisés dans la douleur en Finlande ou Suède (plutôt Stockholm). Finalement, google, toujours aussi fidèle, m’a trouvé un labo à Helsinki (et d’autre mais j’ai écris seulement à 2 labos dont 1 qui ne m’a jamais répondu) où j’ai envoyé mon CV et ma lettre de motivation, pour avoir une réponse 3 jours après et avec des excuses pour se retard (Oui il s’excuse quand il met plus de 1 jour à répondre et il remercie quand on lui envoie un mail, dingue !).

Mouleuse comme je suis, le directeur de labo m’accepte et m’a demandée de créer mon propre projet de recherche (il est fou !) et accessoirement veut absolument me payer ou du moins compléter ma bourse, tout dépendra des fonds que son laboratoire recevra.

Je suis tombée sur la perle rare ? Un directeur de labo qui veut me payer pour mon projet de recherche, alors que je n’ai même pas encore mon master et que c’est un stage ? Car en France, jamais de la vie on vous payera pour un stage (d’ailleurs il y a une close dans la loi sur la rémunération des stagiaires qui exclue le domaine publique donc les laboratoires universitaires) et jamais de la vie, ils vous feront confiance au point de vous donner carte blanche et libre cours à votre imagination scientifique !

Pour finir, je vais bosser au Biomedicum d’Helsinki (vu du ciel, c’est le batiment en haut en forme de y ; vu de face et intérieur merci google image). En bref, je vais étudier les mécanismes de contrôle et modulation de la douleur, les détails du projet je vous les donnerais ultérieurement.

Au final, je suis super contente et pressée de commencer. Je partirais tout début janvier 2009 pour l’inconnu et avec mon anglais merdique.

Helran

Pourquoi les Français ne savent pas parler anglais ?

En ce moment on est en pleine rentrée des classes, primaire, collège, lycée, fac et j’en passe. Les débats actuels sont sur la suppression des postes, le niveau des élèves et leur nombre d’heure de cours… mais s’il y a bien une chose qui m’énerve et dont personne ne parle (en fait tout m’énerve dans ce domaine) ce sont les cours d’anglais. Oui alors dit comme ça, vous vous demandez sûrement, mais où est ce qu’elle veut en venir. En gros, après « Pourquoi si peu de communication scientifiques-néophytes ? voici « Pourquoi les Français ne savent pas parler anglais ? »
Bon vous savez sûrement, qu’on a une réputation à l’étranger d’être les plus mauvais en langue et pour cause j’ai le malheur de vous annoncez que cela est bien vrai.

J’en avais déjà des soupçons avant, mais cela c’est bien confirmé suite à l’accueil des Erasmus. C’est très simple et facile à voir,  vous prenez une table autour de laquelle vous mettez une finlandaise, un turc, une italienne, un espagnol, deux allemandes et des français, puis vous les écoutez parler. Constat alarmant, hormis le fait que les français parlent entre eux, les étrangers parlent et discutent sans problème en anglais, aucune hésitation avec un très bon anglais et certain sans accent. Vous écoutez les français et la c’est catastrophique. A niveau scolaire égale (sous entendus, nombre d’années d’anglais appris), la plus part prennent trois plombent pour retrouver leur mot, font des phrases simples ou déstructurées, parlent lentement et ont du mal à comprendre les autres, évidement j’en fais partie et pourtant je ne suis pas la plus mal logée.

Après avoir discuté sur le pourquoi du comment du « les français ne savent pas parler anglais », on en est venue à plusieurs points allant de l’enseignement de l’anglais au culte de la traduction quasi typiquement français :

  • Traduction systématique des séries TV et film : LE gros défaut de la France : son culte de la traduction, outre le faite que généralement il est mal fait et que le mouvement des lèvres n’est pas en coordination avec la voix, la France (on est pas les seuls, mais il n’y en a pas beaucoup d’autre) aime traduire tout en français, un culte de l’égo peut être ? ou ne voulant pas affirmer que nous vivons dans un monde mondialisé ou l’anglais domine, oui il n’y a pas que la France et le Français. Conclusion dès le plus jeune age, le français (ou personne résidant en France) baigne d’en un monde télévisuel-cinématique entièrement francophone. En quoi cela interfère dans l’apprentissage de l’anglais ? Réponse de la finlandaise : Je n’ai jamais eu besoin d’apprendre hardament (ça se dit ?), par cœur l’anglais, vu que rien n’est traduit, uniquement sous-titrés. Je vous passerez des détails neuroscientifiques, sur l’apprentissage de la langue et que jusqu’à 3 ans (environ) on est apte à apprendre plusieurs langues facilement, mais que l’immersion dans une seule fait qu’on ne développe pas cette aptitude et donc après ils est plus difficile d’apprendre une langue et plus rébarbatif (apprendre par cœur). Vous aurez compris mon point de vue la dessus, c’est un gros problème cette traduction, mais je ne pense pas que cela soit prêt de changer.
  • Apprentissage de l’anglais tardif : Je vous passerais encore une fois les détails neuroscientifiques, mais nous apprenons l’anglais tardivement, généralement à partir du collège, donc à l’age de 11 ans (si je ne me trompe pas). Cela est bien trop tard, pourquoi ne pas commencer plus tôt, dès le primaire. Bon alors certain d’entre vous vont bondir en hurlant blasphème, horreur et damnation sur notre pauvre bambin (j’en ai pas) qui ont déjà un emploi du temps chargé à la primaire. Quoi qu’il en soit, l’anglais est bien plus important qu’on le croit et au vu des flux de population, les technologies où les termes sont en anglais, etc., il est préférable de s’y mettre sérieusement.
  • Qualité d’apprentissage : Je ne remet pas en cause les profs, mais n’empêche que parlais français durant toutes l’heure pour dire que trois phrase en anglais, c’est pas un peu contre productif ? Surtout qu’avant la fac ou  plutôt ma 3ème année de fac, on ne m’a jamais demandé de parler anglais en cours. Si Si, je vous assure, aucun oral, pas besoin de parler. Encore une fois, dans le genre super productif… je ne crois pas qu’on puisse faire mieux. Du coup, il ne faut pas s’étonner si le Français parle anglais (pour le peu qu’il sait) avec un accent horrible et incompréhensible. Je ne parle même pas du nombre d’heure de cours hebdomadaire d’anglais qui est dérisoire.

En conclusion, je n’ai jamais autant appris par moi même l’anglais, en 1 ans, que mes 7 ans d’anglais scolaires. Merci Dr House 🙂

Pour finir, certes tout le monde ne se reconnaîtra pas dans ces 3 points, mais je pense qu’en général, la France a un vrai problème concernant sa politique d’enseignement des langues étrangères. Je ne sais pas à quoi c’est dû, une des hypothèse, lancer lors d’une de ses fameuses discutions sur notre niveau d’anglais, est par « égocentrisme français » car depuis que le français, jadis, fût la langue parlais au conseil de l’Europe (d’après une français, mais je ne sais pas de quand cela date), la France a pris la grosse tête pensant qu’il ne sert à rien d’apprendre une autre langue.

Évidemment c’est une théorie que l’on m’a dite, il doit y en avoir d’autre, n’hésitez pas a donner votre avis. Mais je pense sérieusement, qu’il faut faire quelque chose sur ce point, car on a un sérieux problème à se niveau là.

Helran

Les scientifiques sont maso, la preuve en dessin

Trouvé sur le blog de Kymagination, j’aime bien ce dessin, réaliste non ? Et mince quand je pense que je veux devenir une spécialiste de la douleur… déjà que je m’habille en cuire on va vraiment me prendre pour une SM.

Helran

Coca-Cola me doit 2 euros !

Il y a quelques jours une machine m’a mangé 2 euros alors qu’elle ne m’a pas donné la boisson que je voulais, en fait elle ne m’a rien donnée, pas même mes deux euros quand j’ai voulu les récupérer.

Bien, chez Coca-Cola compagnie, ils sont gentils, enfin je n’en sais rien, mais n’empêche que j’ai pu récupérer mes 2 euros en appelant un numéro à tarif local. Sans chercher à comprendre ou vérifier mes dire, la personne ma juste demander le numéro de la machine et mon adresse pour m’envoyer un chèque de 2,50 euros, soit les 2 euros de perdus plus un dédommagement téléphonique de 0.50 cents, evidement accompagné d’excuses.

Voila, j’attends mon chèque qui arrive dans les 4 semaines maximum.

Conclusion, si une machine à boisson quelconque vous avale de l’argent, n’hésitez pas à appeler, vous serez remboursés.

Helran

Album Cover Generator #1

Je me suis prise au jeu que j’ai trouvé sur le blog de Rémian Dovène, le Album cover generator.

Le but étant de créer votre prochaine pochette d’album avec le nom du groupe et titre de la chanson évidement.

Les consignes sont simples :

1. http://en.wikipedia.org/wiki/Special:Random
Le premier article de la page est le nom de votre groupe.

2. http://www.quotationspage.com/random.php3
Les 4 derniers mots de la dernière citation seront le titre de votre album.

3. http://www.flickr.com/explore/interesting/7days/
La 3ème photo, quelle qu’elle soit, sera votre pochette d’album ! Prenez la photo, ajoutez-y votre nom de groupe et le titre de l’album. Vous avez maintenant votre pochette d’album.

J’ai eu beaucoup de chance concernant la concordance entre le titre de la chanson et la pochette d’album. Et j’adore le nom du groupe. Voici le résultat :

Album Cover Generator

Quelque information concernant le nom du groupe : Acanthicus

Concernant le titre de la chanson, voici la citation entière : « Some have been thought brave because they were afraid to run away.«  Thomas Fuller (1608 – 1661)

Et enfin la photo est nommé Cinnamon Cinema de Lake Li Sun

Et vous ça donne quoi ?

Helran

Image de neurone

En relation avec l’article précédant, voici une image d’un neurone que nous avons obtenue en culture, a partie de neuroblastes d’embryon au jour 15.

neurone

Helran

1 mm3 cortex

Une petite information rapide surtout si vous aviez toujours rêver de savoir combien vous aviez de neurones par mm3 de cortex.

Suspence…. :

1 mm3 =

  • 100 000 neurones
  • 5km d ’axone
  • 400 000 dendrites
  • 1 milliard de synapses

Helran