Vive les virus : -20Go d'MP3

Je pousse un coup de gueule contre ce qui ont des virus dans leurs ordinateurs, ne se protègent pas et les refilent à tout le monde.

Je pense notamment à  ma prof d’anglais qui m’a refilée son virus (dont j’ai oublié le nom) lors du transfert d’un powerpoint entre mon lecteur MP3 et son ordinateur. Conclusion Autorun.exe supprimé et tous mes MP3 (20Go) aussi.

Conclusion, protégez vous!!!!

Helran

Les concerts de Therion étaient grandioses

Je viens de rentrée d’un week end de folie de Paris (je n’aime pas Paris).

La mauvaise news est que j’ai perdu mon appareil photo durant le concert de Therion.

La bonne news est que j’ai vu Therion en concert à l’Elysée Montmartre, leur dernier show de la tournée de leur 20 ans. Je les avais déjà vu à Strasbourg quelques jours avant et ils se sont souvenus de moi. Ca fait très plaisir, notamment Thomas (D’ailleurs j’en fais quoi de sa chaussure ? D’après Christian je devrais la vendre sur Ebay) qui m’a serré dans ses bras en me revoyant ou il me montrait du doigt, à plusieurs reprise, durant le concert. A chaque fois que je croise Johan, on se dit « Hi again », « Hi again, again », « Hi again, again, again »… il est fun ce mec. Ferdy qui me traite de Crazy Women et Lorie qui m’a dit bonjour en me revoyant avec un grand sourire. Bref tout ces petites choses qui font très plaisir de la part d’un groupe connue mondialement. Et j’ai évidement pu faire des photos (à plusieurs reprise même) avec tout ce petit beau monde, dont une avec Mats Levén 🙂 .

Sinon les deux concerts étaient fantastiques, grandioses, gigantesques, sublimes, transcendentales. Notamment avec les guest lors du concert à Paris, j’ai nommée Piotr, Messiah et Mats (Terrible ce mec! Bon il arrive quand mon t-shirt ?).

En fait, je n’arriverais même pas à faire une review des concert tellement qu’ils étaient stupéfiants, grandioses, jouissifs. Ce n’est pas possible d’en parler, il faut les avoir vus. En tout cas j’ai passé d’excellent moment durant le concert et en leur compagnie, inoubliable.

Helran

Tags: , ,

Apocalyptica à la laiterie le jeudi 6 décembre.

Ce Jeudi 6 décembre 2007, je suis allée voir le concert d’Apocalyptica à la Laiterie de Strasbourg.

C’était géant !

Tout d’abord avant le concert j’ai pu rencontrer Paavo Lötjönen (violoncelliste) et Mikko Sirén (batteur) durant leurs entraînement de boxe. Ou j’ai failli servir de punching ball (et d’autres petites anecdotes). Les mecs sont sympas et souriant, donc pas déçue. Et j’ai pu prendre une photo avec eux deux.

Ensuite, la première partie je n’ai pas du tout aimé, donc je ne vais pas m’attarder dessus.

Et enfin Apocalyptica, terrible, le seul hic, c’est qu’il manquait Eicca Toppinen, d’après Mikko c’est parce que : « Il a une petite bite » (avec l’accent finnois).

Sinon au niveau de la set list, elle est était vraiment bien, ça a commencer par Worlds Collide (ma préféré du dernière album). On a eu le droit à I’m Not Jesus (dans l’album je suis pas fan mais en concert, en instrumental, ça passe très bien). Il y a eu une joli balade en début de concert : SOS. Mais aussi d’autre de leurs chansons. Sans oublier quelques reprises de Metallica et de Rammstein : « Seemann » (terrible!). Et en deuxième rappelle Hall of The Moutain King de Peer Gynt, ma reprise préférée.

Malgré le manque de Eicca, j’ai passé un très bon concert.

Helran

Tags: ,

3 méthodes pour trouver de la musique sur Internet

Dans ce billet, je vais vous présenter une astuces google et un moteur de recherche pour trouver de la musique sur Internet, sans passer par des logiciels peer-to-peer ou autre fichiers torrents.

Pour ce faire vous avez deux trois solutions (enfin celle que je connais) :

  • Vous demandez à votre ami Google en tapant ceci : ?intitle:index.of? mp3 xxxxx (ou xxxxx = nom du groupe, de l’album ou de la chanson). Cette astuce fonctionne avec d’autre format, il suffit de changer mp3 et d’y mettre celui que vous souhaitez. Ainsi vous aurez une la liste des sites qui hébergent la chanson désirée.
  • Utilisez le moteur de recherche Skreemr : Je suppose qu’il doit fonctionner sur le même principe (quoi que, j’ai pu trouver des chansons via la méthode google, que je n’ai pas trouver sur Skreemr). Etant moins artisanale que la méthode précédante, vous aurez accès à plus d’information, comme la durée de la chanson, l’auteur, l’album et le site où le moteur de recherche la trouvé.
  • Vous pouvez aussi utiliser le moteur de recherche MP3 : DLXSYD, c’est le même principe que la méthode 1, sauf que vous avez bien moins de resultats.

Helran

Tags: , ,

Le Headbanging et ses variantes

J’ai trouvé un article sympa sur Wikipedia qui décrit les différents HeadBang (dance impliquant de violant mouvement de tête en cadance avec la musique). J’adore cette phrase criante de vérité : « l’intensité de l’exercice est décuplée lorsque l’on a les cheveux longs ». C’est vrai, un chauve qui headbang, ca ne le fait pas. Bref passons au différent headbanging :

Il y a de nombreux genres de headbanging dont:
* Le up and down : le style le plus courant: il implique de bouger la tête de haut en bas. On en a un aperçu dans le film ‘’Wayne’s World sur la chanson « Bohemian Rhapsody ».
* Le circular swing : remuer la tête de façon circulaire. Ce style est plus connu sous le nom de ‘’windmill’’ (‘’moulin à vent’’) ou hélicoptère. Il a été popularise par Blackie Lawless de W.A.S.P. et George Fisher de Cannibal Corpse, et est pratiqué par les membres de Amon Amarth, Slipknot, Meshuggah, Apocalyptica, par l’ancien bassiste de Metallica, Jason Newsted, ainsi que par Dimebag Darrell, Brian Fair de Shadows Fall et Corey Beaulieu de Trivium.
* Le Drunk style (« style saoul ») : le headbangueur remue la tête dans différentes directions, comme s’il était saoul.
* Le half-circle (« demi-cercle ») : balancer la tête d’un coté à l’autre vers le bas dans un mouvement de balancier. Ce style est pratiqué par Tom Araya de Slayer.
* Le figure eight : remuer la tête de façon à former un huit.
* Le side to side : remuer la tête de droite à gauche, en se fouettant le visage avec les cheveux. Ce style est utilisé par Wayne Static de Static-X, Alexi Laiho de Children of Bodom, James Root de Slipknot (souvent durant la première partie d’une chanson), Martin Mendez de Opeth, et le bassiste Robert Trujillo de Metallica
* The whiplash (« coup de fouet ») : une forme particulièrement violente du « up and down », caractérisée par le fait que les cheveux bougent si vite qu’ils cachent le visage. Ce style a été instauré par Angus Young de AC/DC, et est utilise par Mick Thomson de Slipknot et Cliff Burton, le défunt bassiste de Metallica.
* Le Two up, Two down : Similaire au whiplash mais au lieu de bouger alternativement de haut en bas, l’on donne deux coups de tête en haut et deux en bas. C’est pour tenter d’immiter les mouvements de Angus Young. Si cela est bien fait, Le talon de la jambe arrière est soulevé lorsque la tête est en arrière, et le talon avant est soulevé pendant que la tête est en arrière.
* Le all-out : l’on est penché vers le sol, en se tenant avec les bras, et l’on balance violemment la tête entre les bras. Ce style implique souvent de s’agripper à une table ou à un objet fixe, les mouvements étant en effet si violents qu’ils peuvent affecter l’équilibre. Sid Wilson et Craig Jones de Slipknot le pratiquent souvent en live.
* Le tandem : Les guitaristes de Judas Priest, K. K. Downing et Glenn Tipton ont initié et amélioré cette forme de headbanging, dans laquelle ils sont côte à côte et headbanguent à l’unisson. (Voir aussi Wolf Hoffmann et Jörg Fischer de Accept.Ou pour un exemple plus récent, voir I Killed The Prom Queen et Parkway Drive.)
* Le thrust (« poussée » ou « coup ») : une forme antisociale de headbanging où l’on bouge violemment d’avant en arrière depuis la taille, et où l’on heurte souvent les personnes devant soi, voire dans les cas plus extrêmes, derrière.
* Le hammer (marteau) : une forme de headbanging pratiquée par Till Lindemann de Rammstein caractérisée par une position plus ou moins accroupie et par le fait que l’on se frappe le genou opposé avec le poing, pendant que l’on bouge la tête d’un côté à l’autre ou de haut en bas. La vitesse du martèlement est proportionnelle au rythme de la batterie.
* Le breakdown : Quand plusieurs membres d’un groupe (en particulier les guitaristes, s’ils sont deux) headbanguent simultanément violemment de haut en bas pendant un moment particulièrement intense de la chanson.
* Le low-profile (« profile bas ») : une variante du « up and down » quand les mouvements sont plus courts et plus subtiles, mais néanmoins perceptibles.
* Le full body : aussi connu comme “body bang”, est une variante du « up and down » ou le headbangueur amène sa tête presque au niveau de ses genoux, la ramène en arrière , fait un mouvement de la tête, et revient aux genoux, dans un mouvement circulaire. Genre utilisé abondamment par Jens Kidman de Meshuggah, Jason Peppiatt, le chanteur de Psycroptic et Jonathan Davis, chanteur de Korn. Ce style est particulièrement populaire chez les groupes de metalcore.
* Le half body : Similaire au full body, le «half body est une variation bizarre du « up and down » où le headbangueur garde la tête droite, mais cambre les hanches, en général dans le deuxième temps de chaque mesure. L’angle adopté est en souvent de 45 degrés, pour garder l’équilibre. On peut avoir un aperçu de ce style de headbanging avec James Root et Paul Gray de Slipknot, grâce à leur apparition dans le film Rollerball. Il est possible que cette variante ait été inventée par des guitaristes qui trouvaient le headbanging classique détournait trop leur attention de la musique pendant les concerts.

De nombreux genres sont souvent mélangés, selon les goûts, le tempo et l’agressivité de la musique Ils peuvent aussi être pratiqués les yeux fermés et /ou accompagnés de gestes tels que les cornes du diable, en chantant, en hurlant, ou bien seulement en remuant les lèvres. réduisant ainsi la tension sur le cou et faisant bouger le corps comme un serpentin.

Il y a de maintes positions qu’un headbangueur peut adopter, comme:
* La station debout : La plus commune, avec les jambes légèrement écartées pour garder son équilibre.
* Debout avec les jambes légèrement pliées et les mains sur les genoux ou les cuisses : C’est une position commune pour pratiquer le « half-circle », car cela permet les mouvements les plus amples.
* Rester debout avec les mains dans le dos.
* Debout avec une jambe en avant, l’autre en arrière, et les mains jointes vers le bas du corps. Cela se fait souvent dans des espaces réduits pour éviter les crampes et pour maintenir l’équilibre.
* Debout avec les jambes extrêmement tendues entre l’avant et l’arrière du corps, la tête penchée et le corps le plus bas possible pour éviter le manqué d’équilibre, en faisant de l’Air guitar.
* Debout avec les bras croisés et les pieds légèrement écartés.
Le headbanging peut aussi se pratiquer assis, pendant le crowd surfing, ou dans beaucoup d’autres positions.

Je précise que le headbanding n’est pas à prendre à la légère. Je le pratique très couramment lors de concert ou quand je fais de la musique. Contrairement à moi, pensez a vous étirer et échauffer la nuque et le cou avant, cela évitera les lendemain de courbature, contracture ou autres problèmes musculaires du cou, qui peuvent durer deux à trois jours suivant les cas.

Helran

Tags: , , , ,

Souvenirs d’enfance.

Suite à la patate que m’a envoyé Guillaume, j’y réponds avec grand plaisir et plein d’émotion.

Minus et Cortex :

minus et cortex

Je suis fan, d’ailleurs si quelqu’un trouve quoi que se soit sur ces deux souris, je prend!

J’était fan des dessins animés de la Warner Bros, principalement de Minus et Cortex ainsi que Bip-bip et le Coyote. Et je déteste toujours Walt Disney et j’ai toujours détestée le club Dorothé.

Z’animo :

z'animo

J’aime pas le chocolat, même quand j’était petit, mais je raffolé des Z’animo, ces les seuls biscuits que je mangais.

Mon PC Amstrad 1512 :

pc amstrad

Oui je suis geek depuis que je suis née. En gros j’ai grandis avec un clavier dans les mains. C’était le PC à mon frère mais je l’utilisais plus que lui. Je jouais à des jeux mythiques comme : Impossible Mission, Double Dragon, Prince of Persia, Winter sport, Summer Sport, Indiana Jones, Arkanoid… Avec des super graphismes et un son magnifique que même si on voudrait les refaire, ce n’est pas possible.

Et voila 3 choses qui ont bercées mon enfance. J’envoie cette patate à tous habitués du blog et les autres aussi.

Helran

Tags: , , , , , ,

In Extremo au festival des Artefacts 2007 de Strasbourg

Hier j’étais au festival des Artefacts. J’y suis allée pour In Extremo et je n’ai pas été déçue. J’ai d’abord vu le concert de Lofofora, je n’aime pas le genre, mais quelques chansons en concert ça passe, le son était bon et les musiciens bougeaient bien avec de la communication avec le public. Mais bon au bout de 30 minutes ça commençait à me gaver, mais c’est parce que j’aime pas, donc juste une histoire du goût. Ensuite In Extremo. Une très bonne ambiance, une qualité sonore impeccable. Sachant que le son des « cornemuses » médiévales mal réglées, ça fait vite mal au crâne. Des musiciens qui bougeaient et envoyaient la patate sur scène, une excellente prestation scénique. Un concert excellent. 1h20 d’In Extremo, un peu cours à mon goût. Un petit regret, le manque d’effet pyrotechnique, comme j’ai pu le voir sur des vidéos de concert. Mais au final j’ai passé un bon moment, que du bonheur.

Ensuite j’ai entendu 2 minutes de The Exploited, non seulement je n’aime pas le genre mais en plus la qualité sonore était pitoyable. Et enfin je suis allée vaguement voir Within Temptation, j’ai tenu 10 minutes tellement que le son était horrible. D’autant plus que j’aime pas.

Bref, je n’ai pas était déçu par In Extremo, mais je n’ai pas pu apprécier ou découvrir d’autre groupe dommage.

Voici quelques photos d’In Extremo.

Ine xtremo artefact in extremo artefact 2007 in extremo artefact 2007 inextremo 2007 in extremo artefact strasbourg in extremo concert strasbourg artefact

Helran

Quelques anecdotes :

– Un mec a pris Myriam pour une prostituée en lui offrant 5 cents contre du sexe. – Dans un coin du hall, il y avait des transats, Myriam était partie faire un repérage pour en trouver 3 de libres et nous prévenir pour qu’on la rejoigne. Hors 10 minutes après, je la vois venir avec les chaises longues… – Et enfin, j’ai failli me faire violer par Leatitia et Myriam au grand bonheur de ceux qui était à côté de nous sur le banc.

Tags: , , , ,

Une colonne à Illkirch.

Dans le genre « hommage monumental », après l’escalier du pont Churchill, je vous présente l’arrêt de tram et bus Colonne. Mais pourquoi est ce que ça s’appelle ainsi. Car en plein milieu de la petite place il y a une colonne. Je ne sais pas de quand elle date, ni de quel bâtiment elle provient, si quelqu’un sait…

[edit] Cette colonne servait a indiquer les distances entre les villes. Il semblerait même qu’à l’origine il y est un aigle sur cette colone. Cf: commentaire.

colonne illkirch

Helran

Un ragondin sur les berges de l’ILL

J’attendais le tram à la place de l’étoile, quand soudainement je vois un ragondin : Myocastor coypus (enfin Franck me le montre, car je ne l’avais pas vu tout de suite). J’ai donc pris quelques photos. Ce n’est pas la première fois qu’on le voit dans l’Ill au niveau de la place de l’étoile. Mais est ce que c’est le même ou non ?

ragondin Myocastor coypus

Helran

Panneaux philosophiques des routes de Strasbourg (1)

Les routes de Strasbourg sont remplies de panneaux philosophiques. J’essayerais d’en photographier le maximum.

Voici la première que j’ai pris, elle se situe rue des planches.

Panneau rue de Strasbourg.

Il y a écrit : « J’ai vu que la vie était juste devant moi ».

Helran