Spam incohérent #2

Le créateur de spam ou phising ont tendance à s’y prendre mal par moment et c’est le cas de celui ci :

SPAM DROLE

Si vous ne voyez pas le problème de ce spam, regarder la devise de la monnaie par rapport au pays concerné.

[Vidéos] Deux publicités originales Sqweel

Alors que certaines publicités sont chiantes, pas drôles ou ne donnent pas envie d’acheter le produit, certains publicitaires arrivent à innover et proposer une publicité amusante et attrayante. C’est le cas de la marque de sextoys Sqweel. Pour leur simulateur de cunnilingus Sqweel GO et Sqweel 2, ils nous ont pondu d’excellentes vidéos promotionnelles. Surtout pour le Sqweel Go qui m’a fait rire d’un bout à l’autre, tellement que c’est bien trouvé le coup du lécheur de timbre automatique :

Sinon, celle du sqweel 2 n’est pas mal non plus moins drôle, mais liée à l’évolution de la roue.

Deux publicités originales et inventives, dont certains, devraient prendre exemple.

Je suis ceinture jaune d’Haidong Gumdo

889306f8b1b2cbb8c36d6c4c2df42177Un petit billet rapide, pour vous annoncer que ce dimanche, j’ai passé ma ceinture jaune d’Haidong Gumdo ! Youpi Youpi.

Depuis début octobre, je fais de l’Haidong Gumdo, qui est un l’art martial coréen de la voie de l’épée, et ce samedi, j’ai passé le test pour la ceinture jaune que j’ai eue. Nous utilisons une épée en bois (à plus haut niveau, il y a l’épée à lame émoussée et une véritable épée).

Le test contient plusieurs phases : Les techniques de coupe de base (coupe droite, diagonale, horizontale, etc.), la sortie d’épée du fourreau (c’est une épée en bois et on a pas de fourreau, on le simule avec notre main gauche… non, il n’y a pas de sous entendu huhuhu), test d’endurance, technique en duel, enchaînement de combos et l’extinction de bougie. Ce sont des techniques de base, donc je ne vais pas m’étaler dessus, je vais juste vous parler de l’extinction de bougie.

L’extinction de bougie consiste à éteindre une bougie allumée sans la toucher à l’aide de son épée en bois. La bougie s’éteint grâce à la force du coup, mais évidemment, le coup doit être précis et s’arrêter net où il faut (en gros, ne pas démonter la bougie ou faire de trou dans le sol).

Réussir l’extinction de bougie est obligatoire pour réussir le passage de ceinture. Pour ça, on a le droit à 20 essais. Autant, je suis plutôt cul-de-jatte unijambiste (oui ce n’est pas logique) pour les combos et tenir debout sur une jambe (j’ai un équilibre de merde), autant l’extinction de bougie, je gère sa mère, au point d’avoir réussi à éteindre la bougie du premier coup. Sachant que c’était la troisième fois que je faisais ça. La première fois, durant l’entrainement, je l’avais éteint au deuxième coup, alors l’entraineur m’a demandée de recommencer et rebelote, mais au cinquième essaie. Quoi qu’il en soit, durant le test pour la ceinture jaune, j’ai poutre sa race à la flamme, du premier coup, et ça fait plaisir !

On était trois ceintures blanches (il y avait 3 autres personnes en plus, mais a d’autres niveaux de ceinture) et on a été deux à réussir le teste, la troisième personne n’a pas réussi le passage de la bougie. La seconde au bout d’une dizaine de fois si mes souvenirs sont bons (moins que 20 en tout cas).

En plus du certificat de 8ème grade, j’ai eu ma licence de l’European Haidong Gumdo Association. Licence que j’ai à vie, si je ne fais « rien de stupide » (citation de mon maître).

231174_283266678459689_1718852633_a

Voilà, je n’ai plus qu’à m’entraîner pour la prochaine ceinture, la ceinture verte !

[Vidéo] Vled Tapas décortique les musiques de la pop culture : Overworld de Legend of Zelda

Je viens de découvrir la première vidéo de Le Set barré par Vled Tapas et c’est génial et très instructif. Il décortique et explique les musiques que l’on retrouve dans la pop culture.

Dans ce premier épisode, il nous décortique, Overworld, extrait de Legend of Zelda et composé par Koji Kondo. C’est bien fait (et il n’y a pas de öööhhhh !), c’est drôle, c’est ultra intéressant, je kiffe sa race, j’adore l’idée, bref, c’est une vidéo à découvrir absolument ! Je viens de m’abonner à sa chaîne et j’espère qu’il continue dans sa lancé !

Jouer les maisons d’édition numérique, ça ne s’improvise pas !

Jouer les maisons d’édition numérique, ça ne s’improvise pas ! C’est un vrai métier qui demande du professionnalisme du début jusqu’à la fin et à toutes les étapes. Sauf qu’apparemment certains se lancent dedans à l’arrache (ça encore, pourquoi pas, faut bien commencer et faire des erreurs) et avec un niveau de professionnalisme proche du zéro absolu.

Je ne gère pas une maison d’édition et je ne compte pas le faire, c’est donc des remarques d’un point de vu de lectrice 100% numérique qui n’hésite pas à acheter des ebooks. Sauf que lorsque je vois certain comportement, je me dis qu’ils se foutent de la gueule des lecteurs comme des auteurs.

Sur twitter, Masa m’a pingée la nouvelle maison d’édition numérique Cécile La Liseuse me demandant si je la connaissais. Aucunement, je suis allée donc jeter un coup d’œil sur ce qu’elle proposait et j’ai donné mon vis sur twitter et au final, j’ai été catalogué comme « contact difficile » car j’ai émis mon opinion sur eux et surtout j’ai posé des questions qui fâchent dont celle du DRM (je n’ai toujours pas eu de réponse d’ailleurs).

Comme la discussion est visible par tous, je l’ai mise en bas de cet article. Mais voici les points que je leur reproche et qui s’applique finalement à toutes maisons d’édition numérique.

Tout d’abord le non. Alors, ça c’est évidement subjectif mais pour moi, Cécile la liseuse sonne comme un blog littéraire plutôt qu’un nom de maison d’édition. Je trouve que ça ne sonne pas professionnel. Mais bon, avis subjectif, ce n’est qu’un nom après tout.

Ensuite, c’est une maison d’édition qui commence, donc qui n’a qu’un seul auteur/ebook à son actif. Il faut bien qu’ils débutent, donc jusque-là ça va. Sauf que le problème vient lorsque l’on parle de leur moyen de diffusion. Ils diffusent uniquement et seulement sur Amazon et en plus mettent des DRM. Alors lorsque j’ai demandé pourquoi diffuser que sur Amazon, on m’a répondue que c’était temporaire. Soit, mais quand on regarde les chiffres d’autres maisons d’éditions, Amazon n’est qu’une partie des revenues (1/3 environs). Diffuser que chez eux, c’est déjà 1- se couper de lecteur, 2- se foutre de la gueule de l’auteur. Car quel est l’intérêt de passer par une maison d’édition numérique (dont leur verser un % sur les ventes) si elle ne diffuse que sur Amazon ? Autant le faire soit-même en auto-publié en utilisant des outils de correction et mise en page d’ebook.

Concernant la présence de DRM, on ne m’a toujours pas répondu ! Apparement c’est une question qui fâche et cette maison d’édition n’arrive même pas à justicier la présence de DRM sur leur ebook ! Car hormis empêcher des ventes qui auraient pu avoir lieu sans, je ne vois pas l’intérêt. J’ai donc trouvé intéressant de leur demander pour avoir leur avis et justification. Mais bon, pas de réponse et j’ai été classé dans la liste des « contacts difficiles ».

Enfin, et c’est là où je pointe la troisième raison de nom professionalisme chez eux, leur relation maison d’édition – lecteur laissent plus qu’à désirer. Ok, je ne vais pas avec le dos de la cuillère mais très honnêtement face à une maison d’édition qui ne publique que chez Amazon, nul par d’autre, (disant que c’est en attendant les retours de lecteur… mouais ça ne colle pas ça, m’enfin) et en plus avec des DRM, il ne faut pas s’attendre à ce qu’elle se fasse bien voir des lecteurs (et surement d’auteurs… qui veulent être visibles et vendus). Du coup, au lieu de répondre à la dernière question ultime que j’avais, alias la présence de DRM, ils ont préféré me considérer comme un élément à la discussion difficile, bref, ils ne sont même pas foutu du justifier leur soit de vente et diffusion au près des lecteurs/futurs potentiels lecteurs.

La conclusion de tout ça. Une maison d’édition numérique ça se monte et se tient avec professionnalisme pas juste parce que c’est à la mode. Car ça implique les lecteurs (acheteurs) mais aussi les auteurs !

Sans titre 9

Sans titre 10

Sans titre 8

Sans titre 7

Sans titre 11

Spécialités culinaires finlandaises : les gâteaux au sang de bœuf

Il y a quelques jours, j’ai découvert une spécialité culinaire finlandaise. Je pensais que le mämmi était immonde mais en fait, j’ai trouvé pire, le Veriohukainen.

Voici l’image du truc acheté hier et testé aujourd’hui!

blood cake

Alors pour faire simple, c’est un biscuit (mou / non croquant) fait avec du sang de boeuf. La version brownie existe aussi. J’ai gouté et je n’ai même pas réussi à avaler plus de la moitié d’un biscuit et pourtant j’adore saucer le sang frais sortant d’un pavé de rumsteack saignant. Mais là, ça n’a rien à voir et c’est vraiment dégueulasse. Le côté positif du truc, c’est que le goût immonde n’est présent que lorsque l’on mâche le truc, une fois recraché, le goût n’est plus, heureusement.

Sinon voici la vidéo d’une émission où j’ai découvert cette merveilleuse spécialité culinaire donné aux enfants comme gouté à la maternelle et primaire.

Compte-rendu de 2 semaines de vacances en Alsace

Pour ces vacances d’été, je suis allée en Alsace. Ma région. Celle où j’ai vaincu toute mon enfance jusqu’à mon master.

Du coup, durant 2 semaines avec les potes de Strasbourg et d’Helsinki, nous avons passées d’excellentes semaines à faire un road trip dans toutes l’Alsace et un petit peu plus.

Voici en « détaillé » les deux semaines. Il y a 11 jours d’activités (intensives), le reste étant le jour d’arrivé et de départ. J’espère que ça vous donnera des idées d’activités à faire en Alsace, si vous avez l’occasion de passer dans cette excellente Région.

Lundi 22 juillet

Arrivé des potes, donc pas d’activité spéciale. Nous sommes allées manger au restaurant New Capri à Strasbourg (Avenue des Vosges) qui fait des spécialités indiennes et italiennes. J’y avais déjà été, il y a beaucoup d’années, et je me rappelais que c’était cher mais bon.

Et bien ça n’a pas changé, toujours aussi bon, par contre, toujours aussi cher. On s’est bien régalé, on avait le ventre bien plein (j’ai même eu une boisson offerte par le serveur). Bref, on a bien célébrer le début de ces vacances. Plus tard dans la semaine, nous avons testé le Ganesha qui est aussi bon, par contre un autre restaurant indian-pakinastain pas très loin, sur la route de zurich (à côté de la place d’Austerlitz) est ultra mauvais.

Durant la première semaine (jusqu’à samedi), nous avons été au Confort Hôtel de Strasbourg à la montagne verte. Franchement, il n’est pas terrible. La première nuit fût la pire, car nous avions la chambre côté autoroute (et c’est vraiment au bord de l’autoroute) et comme la chambre n’était pas climatisée, on devait laisser la fenêtre ouverte (en soit, ce n’est pas gênant vue que c’est juste pour y passer la nuit) mais malheureusement le bruit de l’autoroute était tellement fort que nous avons fait une nuit blanche. D’ailleurs même la fenêtre fermée, c’était trop bruyant. Je suis alors demandée s’il était possible de changer de chambre, chose qui a été faite sans aucuns soucis. Non seulement j’ai demandé gentillement mais en plus, le personnel a été très aimable, accueillant et n’a pas hésité une seconde à nous donner une chambre de l’autre côté du bâtiment. De ce côté, le bruit était extrêmement réduit bien que toujours présent. Mais, j’étais tellement fatiguée après nos journées, que je m’endormais comme une masse à chaque fois (le niveau sonore était « acceptable », bon après si vous avez des problèmes de sommeil ou si vous êtes sensibles au bruit et que vous n’êtes pas ultra fatigué, ça peut encore être gênant).

Ensuite, la chambre était vraiment petite, mais comme ce n’est que pour dormir, ce n’est pas un problème. Si je me trompe pas, ils ont des chambres pour personne à mobilité réduite, car sinon, les chambres classiques ne sont vraiment pas possible si vous êtes dans ce cas de figure.

Par contre, un truc qui m’a vraiment déplu, c’est le non changement des draps En hôtel, si on appose le carton « faire la chambre » à la porte, c’est que l’on demande donc que le personnel fassent les draps, changent les serviettes de bains etc. Sauf que dans cet hôtel, le lit était fait mais avec les mêmes draps durant tout le séjour. Et c’est un truc que je n’aime pas vraiment. La raison est simple, j’ai des problèmes de peau, donc les miettes et autres petits résidus qui s’accumulent me gênent beaucoup, alors que là, comme les draps n’étaient pas changés, ni même secoués, je sentais toutes ses miettes dans le dos et les jambes. Aussi comme il m’arrive de me gratter jusqu’au sang, je saigne et il y en a sur les draps. Ca ne les a pas plus motivé à changer les draps.

Bref, passons aux plus funky.

Mardi 23 juillet 2013

Parc Saint Croix

Après récupération d’un couple et leur enfant, nous sommes allées jusqu’au parc animalier de Saint-Croix. Deux heures de route (aller-retour) et ça valait le coup. Nous avons pu observer des loups, ours, daims etc. Le must fût lorsque nous avons vu les vautours avec les explications d’un des animateurs du parc. Nous avons appris pleins de choses. Par exemple, ceux du parc ne peuvent plus voler car ils ont eu des chocs électriques (ligne haute tension), le parc Saint Croix les récupère pour qu’ils continuent à avoir une vie correcte et à être nourri. Il y a même des reproductions. D’autres explications ont été données sur leur mode de vie et nourriture. C’était vraiment très intéressant.

Parc Saint Croix

Nous avons aussi vu le nourrissage des ours avec des fruits enfermées dans des blocs de glace, en plus d’explication de la part de l’animateur et la présentation des différents ours (nom et age).

Parc Saint Croix  Parc Saint Croix

Le parc est grand et les animaux sont en « semi-liberté », ils ont donc de grands espaces pour se balader. Comme il faisait très très chaud, certains animaux restaient à l’ombre et dans des coins un peu éloignés. Je pense notamment aux gazelles sous leurs arbres. Dans ce cas, louer les petites jumelles à l’entrée du parc aurait été top. Voilà, d’ailleurs, si vous avez quelques problèmes de vu (ou pas) par exemple, n’hésitez pas à prendre des jumelles ou à en louer sur place. La raison est simple, c’est un parc animalier et non un zoo, donc les animaux sont très libres de leurs mouvements et s’ils veulent squatter loin sous un arbre, ils le font. Ceci dit, ce n’est pas le cas de tous les animaux. Bref, c’est un petit conseil.

Parc Saint Croix

Pour l’anecdote, ce jour-là, il faisait ultra méga chaud. Alors que nous avions quasiment fini le parc, un des membres du personnel nous dit « Attention Alerte Orange ». Je me suis dit que c’était bon, le temps d’arriver à la voiture et de repartir. Et bien non. Deux minutes après, Paf ! Pluie torrentielle. Nous étions trempés jusqu’à la moelle. Chose assez bizarre, la pluie me brûlait les yeux, du coup je devais garder les yeux fermés tout en courant et en essayant d’éponger mes yeux pour ne plus avoir mal. C’était assez marrant.

Parc Saint Croix

Parc Saint Croix

C’était donc un parc vraiment sympa et qui vaut le coup.

Parc Saint Croix

Ensuite, nous sommes allés manger à La boucherie, par défaut car La Marseillaise fermée plutôt exceptionnellement. D’habitude, je mange bien à la boucherie, mais là, j’ai eu du mal avec mon pavé saignant. A la fin, j’ai annoncé au serveur qu’il n’était pas tendre et j’ai eu du mal à le finir car le mâcher était fastidieux. Le serveur m’a dit que j’aurais dû le dire plus tôt pour le changer et que ça peut arriver d’avoir une pièce de viande qui malheureusement n’a pas été dénervé correctement ou en possède trop. Le serveur a été sympa, il nous a offert les boissons. Puis comme dit plus haut, c’est la première fois que j’ai eu un « mauvais » morceau de viande chez eux. Donc, je n’ai pas du tout une mauvaise opinion d’eux. Mais depuis que j’ai découvert La Marseillaise, je préfère y aller.

Mecredi 24 juillet 2013

Ce jour ci, nous sommes allée jusqu’à Mulhouse pour visiter le musée de  l’Automobile. On avait prévu de faire Electropolis (musée de l’electricité) en même temps, mais malheureusement nous somme arrivée trop tard à Electropolis

musée automobile

Le musée de l’automobile était vraiment sympa et grand. C’était vraiment intéressant de voir l’évolution des voitures aux fils des années/siécles, de découvrir les grandes marques de l’époque et qui existent encore aujourd’hui, ainsi que les principaux modèles. D’ailleurs en parlant de modèles, j’ai été surprise de voir qu’elles se « ressemblaient » toutes durant leur époque. Il n’y a pas vraiment eu de modèle (je parle du design) qui a essayé de sortir du lot en proposant un design totalement différent ou révolutionnaire. C’est finalement très tard que certains bolides à forme « futuriste » ont vu le jour mais encore, ils étaient rares. Il y avait aussi des moteurs, que j’ai trouvés très intéressant.

musée automobile

Le musée de l’automobile est bien agencé et bien divisée en fonction des périodes de l’évolution de l’automobile. Ceci dit, j’ai trouvé un gros défaut majeur, qui est le manque de voitures actuelles. Pour faire simple, j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup trop de vieux modèle qui se ressemblait (ressemblant en plusieurs points et même de même marque) et qu’un peu moins de vieilles voitures répétitives auraient largement pu être sacrifiées contre un coin « voiture récente » et pourquoi pas, le futur de la voiture. C’est vraiment le seul bémol que je trouve à ce musée. Car justement il aurait été vraiment intéressant d’avoir quelques modèles récents pour bien voir la différence en termes de technique et de design (même si je vous l’accorde, il suffisait d’aller dans le parking du musée, mais l’idée était d’avoir les caractéristiques sous la main et les comparées).

musée automobile musée automobile

Après le musée de l’automobile, au lieu de tracer directement sur Strasbourg, on est vite passé par Colmar pour voir la réplique de la statue de la liberté (je le rappelle, elle a été construite par un Colmarien). Puis nous sommes allées à la FisherStub à Schiltickheim pour manger du cheval.

musée automobile

Jeudi 25 juillet 2013

Nous sommes allées visiter le château du Fleckenstein. On a fait le tour complet (visite familiale avec les parcours pour enfants). J’ai vraiment adoré bien que le mauvais temps (pluie torrentielle) était de la partie.

J’ai bien aimé le parcours pour enfant, surtout celui à l’intérieur. Il y avait plusieurs petites questions et j’ai trouvé excellente l’idée des deviner les types d’arbres/animaux en fonction des écorces/fourrures. J’ai d’ailleurs été incapable de deviner les différentes espèces d’arbre que ce soit à partie de leur écorce ou de leur feuille (ça je le savais à l’époque de la fac).

Lorsque nous avons pris la route pour le château, il faisait ultra chaud. En mangeant pareil, en entrant dans le parcours pour enfant de même. Par contre, en entrant dans la dernière salle de la partie interne du jeu des enfances, nous avons découvert avec joie une averse torrentielle. Nous avons attendu que le côté « ultra torrentielle » se calme pour nous avons continué dans la forêt et sous la pluie. Après un petit peu de marche, nous sommes arrivées au château que nous avons visité. Ce sont des ruines mais dont une bonne partie est encore debout.

Le vue depuis le haut du château fort était vraiment géniale. Vue sur les montagnes avec les nuages de basses altitudes. Wouah c’était beau. Surtout qu’à ce moment-là, le temps redevenait ensoleillé (et super lourd et chaud). C’était donc une visite vraiment agréable et sympa de ce château.

Fleckenstein

J’achète rarement dans les boutiques à souvenir, mais là, je n’avais pas le choix. Il y avait un Morgenstern et un fléau, comment résister à ça ?! Je suis enfin prête pour jouer dans les clips vidéo de black métal.

Vendredi 26 juillet 2013

Ce jeudi nous sommes allées faire le centre de réintroduction des cigognes et des loutres puis nous sommes allées à la volerie des Aigles vu que nous avions le temps et que c’est juste à côté.

Le centre de réintroduction des cigognes et des loutres est un parc plutôt sympa mais qui se fait très rapidement. Par contre, le truc vraiment génial de ce parc est le nourrissage de différentes espèces d’oiseaux marins et des explications apportées par l’animatrice du parc. Ce nourrissage était vraiment génial et la nana avait vraiment une aisance à l’oral avec des explications claires. Parmi les explications, nous avons donc appris le mode de nourrissage de différentes espèces d’oiseau marin mais aussi à faire la différence entre une loutre et un ragondin (car la loutre est souvent prise pour un ragondin qui lui est nuisible et chassé).

centre de réintroduction des loutres et des cigognes

Le truc st que ce parc est petit, donc si vous n’assistez pas aux nourrissages (manchot, loutre, otarie et (ah j’ai oublié le nom de l’autre oiseau)), le prix de l’entrée est trop élevée je trouve. Par contre, si vous assistez à cette animation ludique et bien expliquée, alors oui, le prix de l’entrée est bon.

centre de réintroduction des loutres et des cigognes

J’ai appris plein de truc durant ce nourrissage justement et la balade dans le parc était bien agréable. Voir des cigognes de partout (dont une qui a volée une tarte flambée) se promenaient tranquillement. Voir des bébés cigognes sur des niz quasi au sol et de très près c’est vraiment chouette. On a aussi vu des loutres, le grand hamster d’alsace (qui est une espèce protégée), des tortues et quelques autres animaux.

centre de réintroduction des loutres et des cigognes

J’émets une énorme critique tout de même et ce n’est pas le parc en lui-même qui est bien agencé, mais cela concerne un point important de sécurité. Il y a une tourelle pour voir les cigognes. Cette tourelle est bien faite et c’est une très bonne idée. Le problème est qu’il y a des jumelles à disposition sur cette tourelle. Tout le monde est libre de les utiliser pour voir les cigognes sauf que, malheureusement, il n’y a aucun panneau qui prévient de la dangerosité de l’observation du soleil avec des jumelles. Même sans faire exprès, une rapide exposition des yeux via des jumelles (ou télescopes) entraînent une brûlure et rend aveugle à vie bien sûr. C’est donc finalement dangereux de mettre à disposition ces jumelles sans avertissement.

Ensuite nous sommes directement allées à la volerie des aigles et c’était ultra super génial. Déjà la visite du lieu (château et différent rapace) était sympa mais l’animation et explication des différents rapaces étaient plus que génial. L’animateur a très bien animé le tout et j’ai même porté un aigle sur mon bras ! J’ai toujours adoré les rapaces et ici j’étais en joie tellement que j’en avais plein les mirettes.

volerie des aigles

Ils sont tellement beaux et les voir voler c’est génial. Surtout qu’ils ont des techniques de voles différentes, donc c’est vraiment impressionnant de voir ça. Ils ont chacun leur technique de vole en fonction des espèces. Puis aussi, ils m’ont l’air vraiment précis et agiles dans les aires.

volerie des aigles

J’ai pu découvrir différente race de rapaces, la plus part sont merveilleux, mais le vautour, ça reste le plus moche d’entre eux. Mais là n’est pas la question, apprendre la façon dont ils volent et leur habitudes de vie (lieux d’habitation, type de nourriture etc) de certains de ses rapaces ont vraiment été bien expliqués.

volerie des aigles volerie des aigles

Le château en lui même est chouette à visiter et surtout l’ensemble rapace + château fort donne une ambiance vraiment particulière et unique.

volerie des aigles volerie des aigles

Le clou du spectacle (autre le fait que j’ai porté un aigle) fût la démonstration d’un vautour percnoptère. Ces rapaces utilisent des outils pour casser des œufs et manger ce qui a dedans. En gros, ils prennent un caillou dans leur bouche et le lancent sur l’œuf jusqu’à ce qu’il craque. Ce comportement est totalement naturel, les animaux utilisent aussi des outils avec des techniques plus ou moins rudimentaires.

volerie des aigles

C’est vraiment un endroit que je recommande à tous. Il fait partie de mes meilleurs souvenir de vacances, en même temps, j’ai tenu un aigle sur mon bras.

volerie des aigles

Samedi 27 juillet 2013

On a continué sur le thème « Animaux en semi-liberté » avec la montagne des singes. J’y étais déjà allée lorsque j’étais petite. Plus récemment, il y a tout de même quelques années, j’ai fait un stage de primatologie avec des macaques. Alors j’avais hâte d’y aller à nouveau. Le parc est toujours aussi sympa bien que le parcours soit finalement cours. Nous sommes restés à regarder une démonstration et explication sur le nourrissage des singes. J’ai appris plusieurs trucs à leur sujet dont j’ignorais, c’était donc intéressant. Sinon, après avoir eu l’occasion d’être en contact direct avec des singes en centre de primatologie, j’ai été un peu « déçu » par la visite du parc car finalement, ces singes sont extrêmement habitués à l’Homme (ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose bien sure). Certains attendent en bord de route qu’on leur donne des popcorn et ne font aucune mimique lorsqu’on les regarde dans les yeux et maintien le regard. Mais cette déception vient uniquement du fait que j’ai fait ce stage avant.

montagne des singes

Sinon, chose très importante, grâce à cette montagne des singes, ils ont pu réintroduire 600 singes aux Maroc dans leur habitat naturel et protégé. Ce qui est vraiment génial. C’est donc un parc à faire pour voir ces singes, les nourrir et surtout les observer.

montagne des singes

Nous sommes ensuite allés au château du Haut-Koenigsbourg vu qu’il est juste à côté. Le château a été reconstruit en partie et grâce à l’aide de fouille archéologie sur place (comme des poignées de porte) ainsi que de reconstruction à partir de château similaire du coin. C’est une visite intéressante à faire, surtout pour ce qui s’intéresse aux châteaux. Ça donne une idée du lieu en lui-même à cette époque. J’avais déjà fait ce château lorsque j’étais petite, mais aucun souvenir depuis. Donc ça m’a bien plu de le revisiter, dont la salle d’arme. Le truc sympa, c’est que j’ai pu entendre des explications d’une visite guidée en même temps, ce qui était pratique, car je trouve que ça manquait d’explication et écriteaux au sujet du château et des différentes salles. Je conseille donc cette visite du château avec un guide pour avoir un bon aperçu des anecdotes et explications de celui-ci.

Chateau haut koenigsbourg

Puis nous nous sommes installés dans une ferme à Oberschaeffolsheim. Un gîte sympa, grand et à bon prix. Les seuls hics sont les lits, ils sont vraiment horrible à y dormir. Donc le réveil de la première nuit ne fût pas terrible, pareil pour la deuxième, j’ai du coup décidé de tester le sofa convertible, puis j’ai très bien dormi le reste des nuits. J’ai vraiment apprécié ce gîte qui est à 15 minutes (même pas) du centre de Strasbourg, tout en étant calme. Aussi, j’ai été étonné que la partie cours extérieurs (là où il y a les entrées des gîtes/prorpio) ne sentait strictement rien. Seulement en passant l’énorme porte type « hangar » que l’odeur des chevaux, biquettes, lapins et poulailler sentait fort. Et cette porte est justement celle qui mène au côté ferme. Donc c’était vraiment un excellent bon plan.

Dimanche 28 septembre 2013

Nous sommes allés faires deux musées en Allemagne. Le premier fût à Karlsruhe, le musée d’histoire naturelle. Il y avait une exposition temporaire sur les moyens de voler et nager chez les animaux et comment l’Hommes a essayé depuis toujours, plus ou moins avec succès, de voler et plonger.

Karlsruhe

L’exposition en elle-même est vraiment intéressante et bien agencée. Bizarrement certain bout était en français mais pas anglais et la plus part des explications étaient uniquement en Allemand (j’ai eu le prospectus-pub en Français, donc je m’attendais à une visite trilingue, mais non). Il y a des petites animations à faire, comme par exemple lâcher deux boules, l’une avec un parachute et l’autre sens, pour montrer le principe du parachute. Ou bien le même genre mais avec un lâcher de boule dans l’air et l’autre dans un liquide. Il y avait des maquettes, vidéo et de véritables animaux pour montrer leur évolution dans leur milieu (un poulpe et des poissons par exemple).

Karlsruhe

Le reste de la visite (la partie permanente) n’était pas si intéressante que ça, lorsque l’on a déjà fait des musées du ce type et lorsqu’en plus, on a vu la plus part de ses animaux en semiliberté de plus ou moins près. Le seul truc intéressant étant de voir le background et ces animaux mis en scène, ça permet d’avoir une idée du climat/géographie et/ou la relation prédateur-proie.

Karlsruhe

Ensuite, nous sommes allés à Heidelberg, la plus vieille université d’Allemagne. On a pu visiter la grande salle, l’exposition sur l’évolution de cette université au fil de l’histoire (au départ que des hommes, puis arrivé des premiers femmes à l’université, suivi de la période du IIIème Reich et maintenant), aussi il y avait en exposition quelques exemples de trouvaille/création de cette université.

Heidelberg

Mais le must fut de visiter la prison pour étudiant. C’est tout petit dans un appartement, contenant quelques pièces avec des lits et table en bois. Ils ont fait en sorte de conserver les lieux tel quels avec les peintures et écriteaux sur les murs par les étudiants en prison à cette époques.

Heidelberg

Après la visite rapide des lieux (ne parlant pas allemand, je n’ai pu comprendre ce qui était écrit au mur), je suis allée demander des explications à la personne qui tenait la caisse. Super sympa, elle nous a expliqué que cette prison était fait pour accueillir les étudiants, hommes, qui avaient fait des délits mineurs de type trouble sur la voie publique (se promener nu en étant bourré, ce genre de chose), rien de très grave. Ils allaient dans cette prison quelques semaines puis en ressortaient. Sauf que ce qui devait être un lieu de « punition » est devenu un lieu où il fallait aller pour se créer un réseau d’étudiant (représenter par différentes couleurs et peint sur les murs de cette « prison »). C’est donc devenu, un lieu où aller et non pas à éviter.

Heidelberg

Donc au final, on a passait une journée sympathique, j’en ai profité pour récupérer deux caches (géocaching), l’une dans chaque ville.

Lundi 29 juillet 2013

Cette journée fût plutôt « relax » comparée aux précédentes, nous sommes allée à Heilingstein pour trouver du Klevener, vin fabriqué uniquement dans cette ville (appellation communal).

Puis nous sommes allés visiter la Cathédrale de Strasbourg pour voir son horloge astronomique. Je n’ai pas eu le courage de remonter jusqu’au sommet de la passerelle via ses 400 marches. Je l’ai fait une fois, plus jamais.

Puis nous avons passé la soirée chez des amis à bien s’amuser.

Mardi 30 juillet 2013

Direction Saint Marie aux Mines pour aller visiter la mine de Saint-Barthélemy. Pour l’anecdote, je suivais les indications du gps, lorsqu’à Sainte-Marie aux mines, il me dit de tourner à droite. Bizarre, il me dit d’aller dans le tunnel ! J’hésite à faire un demi-tour sauvage juste avant, je trouvais ça trop louche, surtout que j’ai pu constater que la map n’est pas à jour. Le pote me dit, ce n’est pas grave, prend le tunnel, on en ressortira vite. La bonne blague ! Le tunnel fait 6 kilomètres et au bout, un péage de 8 euro et finir par se retrouver dans les Vosges ! Super, merci, 8 euros pour 6 kilomètres de tunnel, ça fait trop plaisir ! Là, je check le gps et lui dit de ne pas prendre en compte les routes à péages, du coup, on s’est tapé un raod trip dans les montagnes des Vosges pour revenir sur Saint-Marie aux Mines.

On a mangé dans la taverne du mineur ou un truc du genre, c’était bon, juste avant d’aller visiter la mine de Saint-Barthélemy. La visite a durée 1h mais c’était vraiment génial. Le guide était excellent et on a pu apprendre plein de chose, non seulement sur le statut des mineurs à cette époque et surtout la façon dont ils ont creusé la mine. J’aimerais éviter de vous spoil la visite en vous racontant tout en détail, mais voici quelques infos crucial tout de même : ils avançaient à 2 dans un trou qui fait ma taille (et je ne suis pas grande) et ils creusaient à la vitesse de 2 à 5 cm par jours. Une fois dans la mine, on se rend vraiment compte de ce que représentent ces 2-5cm. Durant la visite de la mine, on apprendre comment ils ont avancés, ce qu’ils cherchaient, comment ça s’est passé etc. C’est vraiment ultra génial à visiter et je vous le conseille vraiment si vous aimez apprendre et découvrir sur ce thème ou si vous êtes curieux.

Après cette excellente visite de la mine, nous sommes allés visiter la première distillerie de whisky (burk je n’aime pas ça) en Alsace. C’est une ultra micro distillerie qui fait du whisky (pur malt) et des liqueurs et eaux de vie. Pour l’anecdote, j’ai tout de même dû lui apprendre le principe de la fermentation à la nana qui s’en occupe. Sinon, c’était marrant de découvrir que nous n’étions pas les premiers finlandais à venir visiter la distillerie, mais les seconds, un couple était venu un peu de temps avant nous.

Mercecdi 31 juillet

Après avoir mangé au Tire-bouchon (oui c’est bon) place de la Cathédrale avec un couple d’ami, nous sommes allés visiter la cave des hospices de Strasbourg. C’est la cave à vin de l’hôpital civil et le truc le plus fou de ce lieu est qu’il possède le plus vieu vin en tonneau au monde, il date de 1472 ! La visite fût rapide aussi mais vraiment impressionnante de découvrir ce plus vieux vins du monde. Des informations sur le vin, sa qualité et ses propriétés chimiques sont affichées à côté du tonneau.

Caves des hospices de Strasbourg

Puis nous sommes allés à un magasin de musique vu que mon pote voulait acheter une tête d’ampli qui n’est plus commercialisée. Il a du bol de la trouver en état neuf. J’en ai aussi profité pour faire découvrir le géocaching à un ami. Enfin, on a fini à l’Excalibur.

Jeudi 1 août 2013

Direction Mulhouse une seconde fois, pour visiter l’Electropolis, le musée de l’électricité. Nous étions arrivés trop tard la première fois, du coup, on s’est rattrapé ce jour-là. J’avais un excellent souvenir d’Electropolis lorsque je l’ai visité avec l’école, il y a des plombes. Du coup, ce fût un plaisir de le redécouvrir. Le musée est bien fait et bien agencé, l’animation pour les jeunes (et pas que) était ultra bien faite, la nana qui l’animée est vraiment doué pour ça, c’était super, sachant qu’elle avait un excellent sens de l’humour au point de rentre l’animation intéressante aussi pour les adultes.

vibromasseur electropolis

Vibromasseur Samax, année 1920

Le reste de la visite fût intéressante. Mais j’ai trouvé qu’il n’était pas assez technique, j’aurais aimé plus, comme toujours. En fait, c’est surtout la dernière vidéo sur la grande roue, qui m’a déçue. J’avais espéré une vidéo technique mais bien vulgarisé, alors qu’en fait, c’était juste une petite histoire de famille. Ça nous a malheureusement déçus, bien que le reste fût sympa.

Ensuite, nous sommes allés visiter la ville de Keisersberg, elle est vraiment ultra jolie avec son château et vaut le détour. Enfin, direction la Schlif d’Otrott pour aller manger avec des amis. C’est le meilleur restaurant où j’ai pu aller. C’était ultra méga super bon, j’ai mangé comme un sac au point de demander à un ami de me faire mes lacets car je n’arrivais plus à me baisser pour les fermer et c’est juste ultra méga bon et copieux ! Meilleur restaurant ever !

Vendredi 2 août 2013

Ce jour-là et avant dernier avant que le pote reparte en Finlande, nous sommes allés dans les Vosges au Champ du feu. J’avais envie de l’amener à 1000 mètre d’altitude, vu que nous n’avons pas de montagne en Finlande.

Visite rapide du coin puis nous avons fait de la luge d’été et du geocaching (ce qui m’a permise d’avoir une cache à 1000 mètre d’altitude, ce qui est sympa).

Champ du feu

Puis nous sommes allées à Bouxwiller pour passer une nuit à écouter et voir des chauves-souris, cette nuit était organisée par l’association des Piverts. Malheureusement, nous n’avons pas entendu ni vu des chauves-souris, dommage. Mais ce fût tout de même une marche nocturne sympa dans l’ensemble.

Rue du Anal

Le lendemain mon ami est rentré en Finlande et j’ai continué les vacances avec l’anniversaire de mon amie, ce fût une soirée terrible! Mais voilà pour mon résumé de vacances de 2 semaines en Alsace. En tout cas, ces vacances ont été génialissime et parmi les meilleurs, un excellent road trip en Alsace pendant deux semaines avec mes meilleurs amis, que demander de plus ?

Enfin, voici la section vidéo:

Nourissage d’ours au parc Sainte-Croix.

Centre de réintroduction des loutres et des cigognes.

Volerie des aigles

Certains auteurs sont des spam-bots !

J’aime bien découvrir des auteurs et acheter leur ebook si le synopsis ou le genre me plait.

J’ai d’ailleurs du Kylie Ravera a acheté avec La tentation de la pseudo-réciproque. Je dois écrire un avis sur le généralissime Les habitants de la colline de Don Iksé et lui acheter ses autres ebooks. J’ai adoré Aude Cenga avec son ebook Anastasis et je compte bien en lire d’autre d’elle. Et d’autre que je n’ai pas en tête en ce moment même.

Tous ces auteurs, et excellents qui plus est, je les ai découvert grâce au forum de lecture numérique e-Lire, que j’ai créé. Lorsque que je l’ai créé, j’avais pour but de réunir des lecteurs, des auteurs, des éditeurs, des spécialistes, des passionnés, des débutants, etc. Grâce aux pionniers du forum, ce qui sont arrivés alors que le forum avec trois briques de posées et sans aucun membre, e-Lire est devenu ce que j’espérais. Je ne remercierais jamais assez les pionniers et les membres qui le font vivre. Bref, fini, la petite larme.

J’ai donc eu le plaisir de découvrir des auteurs, qui sont venus présenter leur ebook sur le forum. Ils sont venus en tant qu’être humain. Ils sont passés par la casse présentation et ils se sont présentés ainsi que leurs ebooks. Certains participent régulièrement, d’autre non. Mais quoi qu’il arrive, ces auteurs ont montré qu’ils étaient humains et qu’ils voulaient vraiment partager leurs livres. Pour résumer, on avait vraiment envie d’aller découvrir leurs univers et se laisser tenter par leurs ebooks.

Puis il y a ceux qui n’ont pas compris comment fonctionne le « marketing » (vaste mot, je l’ai utilisé car je ne trouve pas d’autre mot qui conviendrait mieux, là, tout de suite) et lorsqu’on leurs explique ce qui ne va pas et pourquoi, ils montrent à quel points ils sont de mauvaise foi, en plus de rien comprendre à ce qu’on leur dit. On repère vite ces personnes. Ils viennent, ils ne se présentent pas et ils postent un copier-coller de « présentation » de leur ebook. Ça c’est dans le meilleur des cas, certains font juste deux phrases du type « vient acheter mon génialissime ebook sur Amazon ». Ca commence vraiment mal niveau « relation auteur-lecteur ». Après un petit rappel, qu’il y a une section présentation sur le forum et que le copier/coller, ça ne donne pas envie. Certains finissent par jouer le jeu et d’autres continuent dans leur mauvaise foi ultime. Jusqu’à même copier/coller leur présentation à la 3ème personne (celle trouvée sur le site de l’éditeur ou autre). C’est dans ces cas extrême que l’on se rend compte que ces auteurs s’en fichent du lecteur, ils ne veulent que vendre et être absolument au top 1 d’Amazon. Ces personnes se comportent comme des bots (alias robot), pire, comme des spams-bots ! C’est clairement pas comme ça, qu’ils vont réussir à donner envie aux gens d’aller les lire !

Ces auteurs n’ont pas l’air de se rendre compte que lire est une passion, on le fait par choix et plaisir. Ce n’est pas comme si nous étions obligés d’acheter ce genre de produit pour notre survie physique. Surtout qu’il y a une flopée d’auteurs et d’ebooks que j’aimerais lire et dont je me dis qu’une seule vie ne suffira jamais à en faire le tour. Alors, cette passion et ce choix de lecture ne se font pas au hasard, dans le sens où une machine ne tire pas au sort l’ebook à lire. On le choisit. Lorsqu’il s’agit d’un auteur inconnu, certain le découvre par recommandation d’ami/blog. D’autre en fonction des critiques. Ou tout simplement parce que le titre ou la première de couverture attire. Mais pour ça, quoi qu’il arrive, il faut que l’auteur présente son ebook. C’est là que tout se joue, que les premières impressions se font. Un auteur pête cul à l’égo surdimensionné et de mauvaise foi qui spam = un spam-bot ne donnera jamais envie de lire son livre. Par contre, un auteur, qui présente son livre en donnant envie d’aller découvrir son monde, aura toutes ses chances pour convaincre d’aller lire son livre (même si dans la vraie vie, il est un pête cul arrogant xD).

C’est tout simple finalement, mais oui, ça prend un peu plus de temps de faire une présentation unique, de présenter son livre en fonction du site web, etc. Aussi et surtout, cela montre que l’auteur a envie de partager sa passion, l’écriture et donc au final, ses univers/ebooks. Tout ça, ça donne une bonne image (ou une image neutre) de l’auteur et non pas une image de spam-bot, car se faire coller l’étiquette de spam-bot sur la tête ce n’est vraiment pas l’idéal, vraiment.

Donc chers spam-bot auteurs, arrêtez vos spams intensifs, vous donnez une mauvaise image de vous-même et de vos livres.

Le spam incohérent

Les spams, dès fois, j’en ri tellement qu’ils sont incohérents. Ca saute tellement aux yeux! Voici un screen de ce que j’ai reçu aujourd’hui (évidement, je n’ai pas ouvert les images de l’e-mails), je vous laisse découvrir le lol.

spam andro apple