Folles trépidations (ou pas) lors d’une semaine en Italie à Siena

Il y a quelques semaines j’étais en Italie à Siena pour des cours et conférences. Le voyage a été plus qu’horrible! Entre, les tickets de train que j’avais achetés sur le net valable le jour précis, sauf que comme leur site de merde fait commencer les semaines le dimanche, je me suis plantée de jour en l’achetant et j’ai donc perdu 30 euros dans le vent. Alors qu’acheter ces même foutus tickets dans leur office permet la possibilité de les utiliser dans le mois courant leur achat. Site de merde aussi, car il n’est pas possible d’acheter des tickets de train plus d’une semaine à l’avance. Franchement ils pourraient proposer autre chose à leurs clients que ce site archaïque!

Même si le voyage en avion jusqu’à Rome fut ok, malgré l’escale à Munich pour une nuit très courte, tout le reste fût vraiment la merde en terme de voyage, déjà que je n’avais quasiment pas dormis la veille ainsi que les jours précédents. Car voyager en Italie un DIMANCHE et en JUIN sa relève du merdier total, car il y a très peu de train, très très très très peu de train, en tout cas qui menait à Siena. Sans compter que voyager dans leur train c’est pas terrible, que j’ai du en prendre 3, que j’ai loupé une des correspondances à 10 minutes près et que j’ai du attendre 5h le suivant dans une ville minuscule perdue au milieu de nul part remplie de personnes antipathiques qui ne parlent pas un mot d’anglais (idem dans les grandes villes), où quasi tout était fermé (excepté un glacier ultra antipathique et une pizzeria de la gare). Impossible de trouver une prise électrique, la seule que j’ai trouvée n’avais pas de prise terre, donc impossible d’y brancher mon ordinateur portable dont la batterie était vide et en plus impossible de capter du wi-fi libre ou non sécurisée. Après 4h a se faire chier comme un rat mort, car mon téléphone et mon ordinateur portable étaient vides, je me suis retrouvée dans un train bien et propre mais dont les prises électriques ne fonctionnait pas et je suis donc bien arrivée en retard au monastère.

Le retour fût le merdier à partir de l’aéroport mais au moins, je n’avais pas à courir dans tous les sens. C’était aussi un dimanche, donc j’ai prévu le coup, je suis partie extrêmement tôt le matin pour arriver tôt à l’aéroport de Rôme, même si je devais y attendre longtemps là bas, je voulais être sure de pouvoir quitter ce pays au plus vite, pressée de rentrer. Même calvaire, sans le ratage de la connexion entre les trains, j’ai tout de même du attendre plusieurs heures entre chaque trains, mais cette fois-ci j’avais trouvé un glacier plus loin de l’aéroport qui avait une prise terre, j’ai donc pu jouer à Titan Quest et Mafia II en attendant l’un des trains, dont celui qui avait une prise électrique et fonctionnelle cette fois ci. Je n’ai même pas pris le temps de rester un peu à Rome, j’avais ma valise et et mon sac à dos à ordinateur portable. J’ai préféré me diriger directement à l’aéroport. Une fois là bas, je me suis retrouvée dans le pire aéroport que j’ai fait. Impossible de trouver une prise électrique, mais vraiment IMPOSSIBLE. J’ai fait tout le tour de l’aéroport! J’en avais trouvé 2 cote à cote dans un pilonne anormalement ouvert dans un gate inutilisé. Discrètement, je me connecte dessus, mais elles ne fournissaient pas de courant. Continuant désespérément à trouver une putain de prise électrique, car patienter 5h sans vraiment rien avoir à faire, c’est chiant! Après avoir épié tout les restaurants, j’ai fini par en trouver un  l’étage qui possédait deux prises cote à cote, un peu cachées derrière un petit répertoire à ketchup, serviette etc et le tout dans la partie fermée du restaurant. J’ai tout de même demandée si je pouvais m’y installer et à ma grande surprise se fût ok, j’ai tout de même dû payer 3e la petite bouteille de coca-cola.

Avant cela et comme j’était très très en avance à l’aéroport, je suis allée voir le bureau de Lufthansa pour demander s’il était possible d’avancer mon vol. Je pensais notamment à celui d’Helsinki, peut importe où se trouve l’escale. Finalement, la nana, m’avance mon vol, mais juste celui de Rome-Frankfurt, j’en ai conclu qu’il n’avait pas le choix et surtout j’en était vraiment contente, je préfère largement ceui de Frankfurt à celui de Rome. Du coup au lieu de décoller à 19h50 de Rome, je décollais à 18h, même si au final, j’arrivais à Helsinki à 1h30 du matin. Ça c’était dans la théorie, car ils ont été sympa chez Lufthansa, mais deux autres problèmes résidaient indépendamment de leur volonté. Une grève du personnelle à l’aéroport de Rome et des retards considérable à l’aéroport de Frankfort à cause du changement des tours de contrôle effectué durant la semaine. Donc, plusieurs avions dont ceux de Lufthansa depuis Frankfurt avaient du gros retard à cause des problèmes à Frankfurt et quand enfin ils étaient sur le sol italien, il n’y a avait personne pour conduire les bus, les escaliers, les déplacements des bagages etc. Donc au lieu de décoller vers 18h, nous avons décoller après 20h, soit un peu après l’heure ou l’avion que je devais prendre normalement été prévu. Du coup, j’ai eu un cul monstre de pouvoir avancer mon vol pour Frankfurt, même si à Frankfurt, il y avait aussi 1h de retard pour retourner sur Helsinki (au moins aucune annulation de ce côté là, contrairement au d’autre destination), car finalement j’ai pu arriver sur le territoire Finlandais, certes tard dans la nuit, mais au moins j’étais sur Helsinki. Sans quoi, j’aurais du passer une nuit de plus à Rome, car le dernier vol Rome-Frankfurt (celui que j’étais censé prendre) fût annulé.

Sinon, comme j’ai passé quasi tout le temps, sauf une après midi, au monastère, je n’ai pas tant visité que ça. Puis le peu que j’ai visité, j’ai pas aimé, donc au final ce n’est pas très grave. Sinon, ils sont très scooter là bas. La ville est très pentue. Je me suis rendue compte que je n’aimais pas l’architecture des bâtiments et enfin, on a vu une petite exposition d’art sur la douleur et la science et quelques tableaux étaient bien sympa (cf photo plus bas).

Parlant photo, toutes les photos que j’ai prises en Italie sont visibles sur cette page Flickr.

Trève de bavardage et de mes plaintes, voici quelques photos de Siena (en français Sienne), même qu’il y a la Plazza del Compo où a été tournée une partie du film James Bond, Quantum of Solace.

  

  

 

Voici, quelques photos de l’expo d’art:

Sinon, voici quelques photos de trucs un peu chelou qui m’ont marqués: Un magasin de légo avec sa belle vitrine (je ne suis pas entrée dans le magasin malheureusement). La bibite à dudule? Un arbre encastré dans une voiture cabossée.

 

Conclusion de tout ça ? Je vais éviter tant que je peux, l’aéroport de Rome! Je n’ai vraiment pas envie de retrouver visiter l’Italie ou même pour le boulot vu que ça ne m’a absolument pas plu, en tout cas de ce que j’en ai visité, pas beaucoup certes, mais suffisamment pour ne pas avoir envie d’y re faire un tour. Du moins, si je dois retourner pour visiter, j’irais clairement pas dans les petits villes perdues au milieu de nul part sans moyen d’y accéder, en gros que s’il y a un aéroport dans la ville, j’aime vraiment pas la perte de temps inutile dans les transports du à l’inefficacité du système en matière de transport (je ne parle pas d’accident ou de problème technique qui peut arriver).

Helran

Comments

  1. Ca à l’air super bien l’Italie!

    En tout cas une chose, on dit que les français sont pas agréables, on dirait que les italien font mieux que nous dans la chiantitude

  2. Formation à distance
    21 juillet 2011 - 10 h 59 min

    Ben dite donc t’en connais des galères en si peu de temps !

Laisser un commentaire