[Android] Chasse au mot

Chasse au mot android

J’ai plusieurs jeux sous android dont je voulais vous parler. Je prends enfin le temps de vous présenter Chasse au mot. Ce jeu sous android existe en plein de langues différentes, français mais aussi anglais, allemand etc et même finnois. Vous pouvez trouver la version française sur le google play.

Il existe une version gratuite et payante. La payant à environ 2 euros vous permet de choisir un pseudo dès le début (pas besoin d’attendre un certain nombre de point) mais surtout vous permet de jouer le temps d’une partie complète. En gros avec la version gratuite la partie s’arrête 10 secondes avant la fin.

Sinon il y a 3 types de jeux : le boogle classique ou vous devez trouver le plus de mot et plus le mot est long plus il vaut de point. Le deuxième c’est pareil sauf que chaque mot a le même nombre de point indépendamment de sa taille. Enfin le dernier consiste à trouver le mot le plus long et le plus vite possible.

Il est possible de jouer seul mais l’intérêt est limité car tout réside dans les parties multi-joueurs. Ensuite il y a un system de succès dont certain semble bugger et ne se débloquent pas. D’ailleurs je ne sais même pas à quoi ça sert de les réaliser mais bon ça fait toujours plaisir d’en débloquer.

Sinon j’aime beaucoup la façon dont il est fait, très simple, intuitif et agréable à l’oeil. Aussi j’aime bien le faite qu’on puisse savoir le nombre de mot possible à faire par longueur, c’est très pratique.

Quoi qu’il en soit je vous recommande énormément ce jeu sous android si vous aimez les jeux se lettre et mot de type Boggle. Surtout que celui-ci est très addictif. Enfin, si vous regardez la deuxième image, vous verrez que je suis en tête de classement comme quoi, ce n’est pas parce qu’on fait 10 fautes d’orthographe par phrase qu’on est nul à ce genre de jeu.

Chasse au mot android Helran chasse au mot

[Livre] Machin de Pierre-Brice Lebrun

imageGrâce à Onlit Éditions j’ai pu lire Machin de Pierre-Bruce Lebrun. C’est une très courte e-nouvelle de 47 pages qui se lit d’une traite.

Mon seul problème avec ce livre est que je n’aime pas le sujet. Les histoires de bébé, (futures) parents, les romances et le mielleux me passent totalement par-dessus la tête. Du coup je n’ai pas du tout été sensible par ce livre.

Ceci dit j’ai trouvé l’idée originale du récit d’un homme qui participe et est présent durant la période pré natal d’une mère enceinte dont l’enfant n’est pas le sien. L’idée, les liens que forment ce trio et son développement sont bien écrits et menés.

Mais bon, ce n’est pas un roman pour moi et je ne l’ai pas du tout aimé à cause de sa thématique (une histoire de gout) mais je le conseille aux amateurs du genre. Surtout qu’il ne coute que 0.99 euro et que cet ebook est disponible sous différents supports (cf Page du livre sur le site de l’éditeur Onlit).

DIABLO III : Farmer de l’or sans être devant votre écran

Voici une technique pour farmer et trouver de l’or sans être devant l’écran sur DIABLO III. Cette technique ne vient pas de mais c’est hsztheater qui me l’a dit. Aussi, je ne sais pas si elle sera encore valable avec la prochaine mise à jour ou si elle est toujours depuis la mise à jour éclair.

Quoi qu’il en soit, le but ici de faire du farme passif, en gros vous ne touchez à rien et récolter l’argent et les items à la fin. Certes, le farm passif apporte beaucoup moins que de l’actif, mais il a l’avantage de pouvoir aller bosser tout en récoltant de la tune.

Donc pour ça, vous devez vous rendre à l’acte II, partie 8 du niveau que vous souhaitez, Enfer c’est mieux (voir armaggedon si vous tenez). Act II – 8 La pierre d’âme noire : Le retour des ombres. Puis vous prenez le relais pour les archives de Zoltun Kulle et entrez dans le royaume des ombres.

diablo gold passif

Le but est maintenant de trouver deux piliers qui font poper des araignes constamment et vous restez à ce spot. Grâce aux épines en vous attaquant, elles perdent de la vie et finissent par mourir d’elle-même. Vous avez plus qu’à récolter l’argent et les loots au bout de quelque heure. Cependant, au bout de 30 minutes d’inactivité, vous êtes déconnecté du serveur, il faut donc que vous mettiez un poid (tasse de café, etc) sur une touche d’une skill (ou de deux si vous voulez toujours avoir ses skills en activité) pour simuler votre présence. Aussi pour optimiser les gains, il vous faudra des armes et armures indestructibles avec si possible une augmentation du taux d’or trouvé sur les monstres, ainsi qu’un taux de dégâts de mêlée grand pour qu’elles crèvent plus vite et enfin un taux de régénération de vie grand pour éviter de mourir et être toujours plein de vie. Pas besoin de mettre beaucoup d’argent dans un stuff comme celui-ci, ça ne coute pas grand-chose à l’HV.

J’avais fait quelque session il y a deux semaines et ça marche plutôt bien. Je ne sais si cela marche toujours autant (patch etc), si vous testez je veux bien votre retour.

[Film] Cleaner

Dans la série des films que je matte au pif, j’appelle Cleaner. Cleaner, avec Samuel L. Jackson, ça aide, est un film qui sur le papier sonne bien, qui a un bon début mais qui est bâclé par son côté insipide.

C’est l’histoire de Tom Cutler, un ancien policier, qui est devenu agent de nettoyage un peu spécial, il nettoie le sang et les déchets après un mort chez une personne. Ça peut être tant une mort naturelle, un accident, meurtre etc. Là on l’appelle pour aller nettoyer une scène de crime, il y va, il nettoie et oublie de rendre les clés. Le lendemain il y retourne et trouve la femme qui ne sait rien de ce qui s’est passé la veille et son mari à disparue. Tout ça c’est louche et Cutler va essayer de résoudre le problème avec son ex collègue qui est aussi son ami.

Voilà ça commence plutôt original, plutôt sympa mais rien n’est creusé. Le dénouement et l’évolution du film est ultra simpliste et attendu. En fait, c’est un film qui se laisse voir mais n’espérez rien d’intéressant de celui-ci car l’idée est vraiment mal, voire pas du tout exploité.

[Film] Blade Runner

Voilà, j’ai enfin vu Blade Runner. Ce dont je me souviens de Blade Runner, c’est le jeu vidéo auquel j’avais il y a des années et des années, vraiment, il a très longtemps. Sinon, je rappelle que ce film est tiré d’un livre.

Alors, ça commence et je voie « Ridley Scott » à l’écran. Eh merde ! Donc Blade Runner a été produit un peu après Alien que j’ai détesté. Au final, je n’ai pas eu besoin de le voir écrit pour me rendre compte que ça vient de lui, tellement que c’est flagrant.

Au niveau du scénar, il faut avoir lu le synopsis ou le texte d’intro du film pour comprendre de quoi ça parle, car sinon vous êtes largué. On est au 20ème siècle et les Hommes ont réussi à conquérir des colonies dans l’espace. Dans l’une d’elle, ils ont créé des Replicants ce sont des robots d’apparence humain, qu’on ne peut distinguer la différence sauf via les émotions, les replicants n’en n’ont pas. Parmi les Replicants de modèle Nexus 6, le plus aboutie, ont réussi une sorte de rébellion et quelqu’un sont arrivés sur Terre à Los Angeles où le Blade Runner doit les exterminer car ils sont déclarés « hors la loi ».

On nage en plein cyberpunk. L’ambiance est sympa, enfin je vue dire la ville et sa réalisation. Sinon le reste m’ennuie un peu comme la bande son au synthétiseur horrible et les vieux sons synthés en général en fait. Bon sinon dans l’ensemble c’est un film qui se laisse voir et malgré son âge (1982) ce film n’a vraiment pas mal vieilli au contraire. Mais comme d’habitude on a le droit à de long plan lent ennuyeux à mourir dont on a envie de faire avance rapide. Puis bon les personnages sont fades à mort aussi ! Sérieusement, les réalisations de Ridley Scott commencent à taper sur le système (en tout cas ces vieux trucs). Il kiff la lenteur moi non, nous ne sommes pas compatible. Par contre, l’aspect « social » et « émotion » des robots est bien développé notamment avec les dernières parties du film, même si cette chasse entre Blade Runner et un Nexus 6 est longue à mon goût, le côté émotion d’un robot ressort et c’est finalement là où le film veut en venir. Doit-on donner de la mémoire, des souvenirs et des émotions au robot ? Ce qui pourrait provoquer leur libre arbitre et des rebellions si on les asservies ou les laisser à l’état de simple machine de base sans possibilité de réflexion quelconque ?!

Au final, je me pense que je vais aller lire le livre, car même si le film est plutôt sympa et même si je n’aime pas certaine partie de la réalisation (lent + personnages fades), vaut mieux que je me face une véritable idée de Blade Runner par son livre.

[Livre] la musique du sang de Greg Bear

J’ai fini mon premier livre de Hard SF avec la Musique du sang de Greg Bear. Pour commencer, ce livre provient en fait d’une nouvelle qui a remporté plusieurs prix et dont l’auteur a décidé d’en faire un romain. Sauf que malheureusement, ce roman est plutôt raté car beaucoup trop de longueur, de brouillon et de personnage/élément qui apparaissent dans l’histoire on ne sait pourquoi et disparaissent sans en savoir plus non plus.

Ceci dit, l’idée du scénario est bien. Virgil Ulam qui travaille sur les bio-chips dans une société, décide de faire ses recherches perso aussi où il va réussir à créer des cellules, leucocytes, intelligentes. Sauf qu’il est mis à la porte et doit détruire tous son travail. Pour éviter de tout perdre, il va s’injecter ces cellules intelligentes dans son corps. De là commence les ennuis.

Donc le problème est qu’il y a pas mal de longueur, ça met du temps à démarrer, la fin est brouillonne, le milieu est sympa mais des passages sont trop longs et semblent là pour combler des trous. Aussi, on a des personnages qui apparaissent et disparaissent de la narration sans savoir pourquoi. Je pense au deux gars qui rencontre la mère de Virgil Ulam. On a le droit à quelque scène inutile avec eux puis on en entend plus parler ?! Aussi, vers le milieu, Suzi, une ado lente (semble-t-il léger retard) fait son apparition et sans spoiler, quelque chose ne peut l’affecter. On apprend que c’est parce qu’elle est différente et qu’il y a une 20aine d’autre personne comme ça. Sauf qu’au final on ne sait absolument pas pourquoi ça ne peut l’affecter, ni qui sont ces gens et où ils sont ?! Enfin il a chapitré son livre dans le mauvais sens en mettant l’anaphase avant la prophase.

C’est sympathiquement écrit, le début et la fin sont remplis de terme de biologie (donc soit vous vous souvenez de vos cours de bio, soit wikipedia est votre ami) et au milieu ça fait du genre film d’anticipation post apocalyptique à deux balles. Je me demande si justement essayer de mettre en roman une nouvelle n’entraine pas quoi qu’il arrive ses problèmes de longueurs et de bouchage de trou. Quoi qu’il arrive, et même si je n’ai pas lu la nouvelle, je vous conseille la nouvelle et non ce livre, qui aurait justement pu aller plus loin dans le délire plus tôt que de nous faire des lenteurs apocalyptiques ennuyeuses sur une bonne partie du livre.

[Film] Surrogates

Hier soir je me suis matée Surrogates ou en vf Clones avec Bruce Willis. C’est un film de science-fiction, plus précisément de cyberpunk adapté d’un graphic novel. Donc jusque là ca commence bien. Au niveau scénar ca semble basique mais percutant et de quoi faire : Maintenant il est possible de vivre par procuration au chaud à l’abri du danger chez soit via des robots qui ressemble en tout point à leur propriétaire qu’il contrôle par la pensé depuis leur canapé tranquillou. Sauf que dans ce monde censé être parfait et avec un taux de criminalité très bas, le FBI va enquêter sur la mort mystérieuse d’un type dont le surrogate (clone) mais aussi l’opérateur (l’humain) meurt. Qui se cache derrière tous ca ? Bonne question !

Voilà, on nage dans le cyberpunk, robot, interface robot humain, corporate, organisation etc. Sauf que le film est d’une tel fadeur tant scénaristique, de même niveau intrique et question existentielle sur le sujet. Avoir un robot à son effigie pour faire les taches ingrates et automatique c’est bien, mais faut-il aller jusqu’à vivre par procuration ? Bref, c’est beaucoup trop fade pour être un bon cyberpunk, rien n’est développé et trop superficielle. Ce n’est même pas un bon film d’action sans prise de tête vu que les acteurs ne sont absolument pas convaincant, Bruce Willis ou pas, ca reste inexpressif tant les robots que les humains. Bref, vous pouvez passer votre chemin.

On mange tous du radioactif naturelement

Un petit rappel général pour ceux qui pensent que la radioactivité a été inventée par l’Homme et qu’elle n’est pas naturelle. Eh bien l’Homme n’a rien inventé, il l’a découverte et développée. On trouve donc des éléments radioactifs dans la nature.

Certains éléments chimiques ont des isotopes radioactifs à l’état naturel et en quantité plus ou moins importante.

L’un d’entre eux et que nous mangeons tous régulièrement car il nous est indispensable est le potassium (K). Parmi ces trois isotopes naturels, il en a un radioisotope a long durée de vie, le 40K et correspond à 0,012% en quantité par rapport au total des trois isotopes. Certes c’est peu mais tout de même. Quoi qui en soit le potassium incluant ces trois isotopes est très présent dans notre alimentation et dans tous les végétaux, abricot, banane, gingembre, les noix et j’en passe. Conclusion : on ingère naturellement des éléments radioactifs!

[Film] Braveheart

Voilà c’est fait j’ai enfin regardé Braveheart depuis le temps que je voulais le voir en plus apparement un filn génial. Oui oui sauf que je me suis ennuyée 70% donc bien déçue dans l’ensemble.

Au niveai scénario ce film est censé nous raconter l’histoire de la liberation de Scotland grâce à William Wallace et en autre mesure Bruce. Sauf que je ne suis pas histoirienne donc je n’ai aucune idée de la réalité des faits avec l’histoire.

Mon problème avec ce filn est qu’il est lent du bulbe. J’ai cru mourire toute la première partie avec en autre l’histoire de romance à la neuneu cucul et ses plans fixent long très long. Bref hormis les scènes de batailles et les parties stategies de guerre le reste et d’une chianteur et d’une lenteur affolante. Aussi je n’ai pas trouvé les acteurs très convaincant, mais c’est juste mon avis. Au final, je ne voie pas pourquoi tout le monde kiff ce film, le mieleux et la romance m’ennuient à mourir encore plus quand ça prends trois plombs par scène.

[Film] Nazis at the center of earth

nazis at the center of earthAprès avoir vu, Iron Sky, le lendemain j’ai continu dans les films de Sciences fiction avec des nazis et je suis tombée sur Nazis at the center of earth (nazis au centre de la Terre). Alors on retrouve le côté SF, le scénario est globalement le même qu’Iron Sky sauf que les nazis ont leur base au centre de la terre, mais il n’est pas drôle au contraire il est gore ! Ce film est fait par The Asylum qui est une boite connue pour faire des Mockbuster* et donc ce Nazis at the center of earth est un mockbuster d’Iron Sky.

Au niveau scénar, ce n’est pas que de la conquête de la terre pour son extermination, mais le docteur Mengele, cherche aussi à réanimer Hitler sous l’apparence d’un robot terminator avec laser vert qui sort de sa poitrine, c’est full of lol oui. D’ailleurs le docteur réussira à l’aide de son assistant un scientifique qui va récupérer le fœtus de son futur bébé via un aspirateur qu’il va enfoncer dans le vagin de la nana. Oui et ce fœtus va réanimer Hitler. Le truc de ouf. Oui donc il y a pas mal de gore aussi, entre les arrachages de peau et Mengele qui retire tout le cerveau et moelle épinière directement de la boite crânienne d’une nana en vie…Donc âme sensible s’abstenir. Puis bon évidement niveau cohérence scientifique et cohérence scénaristique ou logique, on repassera hein.

Sinon ça reste du petit budjet et de la série B, dont les acteurs jouent mal et les effets spéciaux sont trop mal fait. Bref un nanar assumé, donc ne perdez pas votre temps.

Merci wikipedia, voici la définition du mot Mobckbuster, par analogie à blockbuster, désigne dans le cinéma une réalisation plus ou moins plagiée sur une œuvre à gros budget, directement écoulée en vidéo. Au-delà de la connotation humoristique, c’est un phénomène loin d’être marginal dans l’univers audiovisuel. The Asylum est un studio californien spécialisé dans ce genre de productions.

Et en super bonus, voici le hitler et encore on ne voie pas en action.

Hitler nazis at the center of earth