Particularité finlandaise #23 : Dans les restaurants finlandais

Toujours dans les différences entre la France et la Finlande, on va parler de menu au restaurant. Je ne sais pas si les finlandais sont plus exposés aux problèmes d’intolérance au lactose et/ou au gluten que les français, mais quoi qu’il en soit, sur Helsinki en tout cas, tous (du moins en grande majorité) les menus des restaurants comportent au moins la mention « sans gluten » et « sans lactose » à côté des plats, s’ils le sont. Donc si vous en fait une intolérance, vous saurez immédiatement quels plats vous pouvez manger. [D’ailleurs beaucoup de produit laitier existe en normal, peu de gras et sans lactose, c’est très courant et pas l’un plus chère que l’autre].

Aussi, ici il y a beaucoup de végétarien, du coup dans les restaurants vous trouverez une rubrique plats végétariens aussi grande que celle à viande. Donc pas besoin d’avoir de restaurants spécialement végétariens, puisque même les restaurants à viande proposent suffisamment de choix pour les non mangeur de viande

Donc au final tout le monde s’y retrouve et ce n’est pas plus mal. Il manque encore quelques annotations sur la présence d’arachide/noix pour que les allergiques pourront vite repérer ce qui est bon pour eux ou non, mais là je pense que c’est moins faisable car les cuisiniers ne savent peut être pas à 100% si leur plat contient aucune trace d’arachide (utilisation de la même louche/casserole qu’un autre plat à arachide ; mélange d’épice dont on n’est pas sure qu’il soit sans arachide etc).

Donc au final, en Finlande, les restaurants sont plus « respectueux » des clients en leur proposant un choix varié en nourriture mais aussi en proposant des sans gluten et/ou ni lactose (ils doivent surement utiliser du lait sans lactose par défaut par exemple ?).

Helran

[Recettes] Tarte au flan

Hier soir, je me suis faite une tarte au flan et ce fût un régal! Bon, on était deux à le faire et donc deux à le manger et bien cette tarte n’a pas tenu les 24h de durée de vie! On l’a engloutie et dévorée en moins d’une journée. Du coup, je vous balance la recette un peu modifié qui provient de ce site.

Ingrédients :

  • 1 pâte feuilletée
  • 1 litre de lait
  • 180 grs de sucre
  • 120 grs de maïzena
  • 2 oeufs entiers + 1 jaune
  • 1 cuil a café d extrait de vanille
  • 80 grs de beurre

Préparation :

  1. Garnissez un moule à manquer (ou à tarte) de pate feuilletée et piquez le fond de pâte avec une fourchette
  2. Dans une poële, faites bouillir 3/4 litre de lait avec les 180 grs de sucre, 80 grammes de beurre et l’extrait de vanille. (J’ai commencé par faire cuire le beurre, pour ensuite mettre le lait et le sucre, afin d’éviter de brûler le lait et la casserole).
  3. Pendant ce temps battez ensemble le quart de lait restant avec la maïzena puis les oeufs.
  4. Lorsque le mélange lait-sucre est bouillant, versez-le tout doucement sur le mélange précédent tout en battant le tout au fouet.
  5. Remettez la casserole sur le feu et faites cuire encore un peu la préparation tout en tournant avec une cuillère en bois, jusqu’à ce qu’elle devienne bien épaisse.
  6. Verser le tout sur la pâte feuilletée
  7. Mettre au four préchauffé th6 (180°) pendant 35 à 40 min, surveiller la fin de cuisson.
Je précise qu’il faut attendre qu’elle soit bien froide avant de la déguster.
L’ensemble est un régale! Après vous pouvez ajouter des ingrédients en plus comme des fruits par exemple, avec cette recette vous avez la tarte au flan ultra bonne et préparée en 15 minutes. D’ailleurs vous avez ainsi aussi la recette du flan pâtissier et donc l’adapter comme vous le voulez pour faire des lunette au flan, des pâtes d’ourse etc.
Enfin voici deux photos prise avec mon téléphone alors qu’il y avait peu de lumière, d’où leur mauvaise qualité, mais croyez moi, le gâteau était vraiment ultra bon.
part de flan tarte au flan
Helran

Le couple de vieux et ma pièce de 1 centime

Roh punaise, certain vieux, c’est des cas! L’autre jour alors que j’étais sur Strasbourg, j’ai pris le tram pour rentrer chez moi. Posée tranquilement sur le siège coté allé, je retire mes écouteurs de ma poche et là, une pièce de 1 centimes tombe de ma poche par terre. J’essaye en vain de la ramassée, recroquevillée, le dos qui me fait mal et le tram qui était en marche. Comme je n’arrivais pas à atteindre la pièce, j’ai laissé tombé l’affaire, surtout que 1 centime en Finlande, ça m’aurait servie à strictement rien. Le tram plutôt rempli et tous les sièges étaient pris autour de moi. A coté de moi, une dame d’une 50aine d’année a tenté de ramasser la pièce, elle a aussi vite abandonné. En face de moi, un couple de vieux qui me regardait faire sans rien dire.

Quelques arrêts après, la personne, à côté de moi, quitte le tram et j’en profite pour prendre sa place et donc être côté fenêtre. A ce moment là, le couple de vieux se baisse, finalement c’est le mari qui réussira à attraper la pièce, tout deux en me regardant avec un sourire gêné et hop, le vioc met ma pièce de 1 centime dans sa poche et j’ai tout vu!

Non mais c’est vrai, 1 cts, c’est 1 cts. Sauf qu’en Finlande ça ne me sert strictement à rien et ce couple de vieux, au apparence, ne semblait pas spécialement avoir de problème d’argent, au contraire.

Helran

[Infographie] Les œuvres majeures de Science-fiction et de Fantaisie

Trouvé chez Nowhereelse, voici une excellente infographie sur les livres de sciences-fiction et fantaisie (fantasy). Histoire de se repérer un peu et d’y trouver une centaines des meilleurs romans, d’après un sondage américain, en fonction de ce qu’on aime ou recherche dans la fantaisie et la S.F.. (Clique sur l’image pour voir en plus gros)

Oeuvres majeurs de la SF et Fantaisie

Comme c’est grosso-modo, les 100 oeuvres majeures de ces deux genres et que j’en ai lu que quelques uns, comme Rendez-vous avec Rama ou le premier tome du Cycle de la culture, je pense que je vais m’en servir pour m’établir une liste de livre à lire absolument.

Helran

[Recettes] Malicettes (aussi appellées Mauricettes)

Je ne le savais peut être pas, mais j’aime cuisinée. En fait, je n’aime pas cuisiner quand je vie seule, mais en couple et surtout avec quelqu’un qui aime aussi cuisiner, c’est le pied. Je suis devenue une spécialiste des plats indiens (butter chicken, chicken korma etc) mais aussi des lasagnes et de la sauce bolognaise. Oui rien que ca je sais, c’est magnifique.

Le truc c’est qu’avant de venir sur Helsinki, j’habité en Alsace et je me suis gavée de Malicette ou aussi appelé Mauricette. Ce son des petits pains salés, en gros la même chose que les bretzels mais version petit pain. Du coup et comme je me suis achetée une machine à pain, je me suis faite des Malicettes hier soir et qu’est ce qu’ils sont bons !

La recette est super simple, c’est très vite fait, ca ne demande pas de skill particulier et c’est un régale. Pour la recette, j’ai suivi celle du site de marmitton, qu’on trouve d’ailleurs sur plein d’autre site. je vais donc vous donnez cette même recette mais simplifié vu que j’ai utilisé la machine à pain pour faire lever la pâte.

Ingrédients :
Pâte:
– 500 g de farine
– 8 g de sel fin
– 11 g de levure sèche de boulanger (soit un sachet)
– 150 ml d’eau
– 150 ml de lait tiède
– 30 g de margarine ramollie (j’ai utilisé du beurre)

Bain:
– 1 L d’eau
– 80 g de bicarbonate
– 2 cuillères à café de sel

Finition:
– 1 œuf (j’ai utilisé que le jaune d’œuf)
– du gros sel, carvi ou cumin (je n’ai pas mis de gros sel, je n’aime pas ca, ni de cumin ou carvi, mais les malicettes étaient tout de même suculante, donc si comme moi vous n’aimez pas le salé en général, n’en rajouté pas durant la finition).

Préparation :
Généralement pour les machines à pain, il faut mettre dans le pan, les ingredients liquides en premier puis le solide. Vérifier le manuelle de votre machine si vous ne savez pas.
Dans le pan, verser l’eau puis le lait tiède dans lequel vous avez ramollie le beurre. Ensuite versez la farine. Rajouter le sel dans un coin du pan. Au milieu de la farine, faire un puits et y mettre la levure sèche.
Plus qu’à lancer la machine sur le mode Dough (mode 8 sur ma machine), c’est-à-dire le mode qui va travailler la pâte et la faire lever sans la cuire. Ce mode, sur ma machine, dure environ 1h30.

Une fois fini, préchauffer le four à 200°C (Th 6/7).
Dans une casserole, mélanger l’eau, le sel et le bicarbonate.
Faîtes chauffer 5 mn. (Honnêtement, j’ai oublié cette étape et mes petits pains étaient tout de même très bon et avec la bonne texture).

Diviser la pâte en 12 portions d’environ 70 g. Bouler et rouler ces portions pour former des petits pains longs. (12 portions… ca va en faite dépendre de vos skills en roulage de petit pain, car n’étant pas doué pour ca, certain de mes petits pains étaient bien plus gros que d’autres xD)
Les baigner dans le bain préparé et posez-les sur une plaque beurrée (ou vous pouvez utiliser du papier spéciale à poser sur la plaque de four et donc pas besoin de beurrer).
Strier le dessus de chaque petit pain.
Badigeonner à l’oeuf ou crème fraîche (j’ai opté pour le jaune d’œuf).

Saupoudrer de cumin, gros sel ou carvi. (Étape que j’ai élimé car je ne voulais pas mettre du sel, ni rien dessus)
Mettre au four 15 mn.

Le résultat est vraiment réussi, je pensais avoir pris une photo des Malicettesa la sortie du four, mais non, du coup en voici une prise deux jours après. D’ailleurs, n’oubliez pas d’attendre qu’ils refroidissent avant de les manger ou d’en faire des Mauricette fourrées.

Bon comme vous pouvez le voir, je ne suis pas très douée en terme de « mise en forme des Malicettes », je vous l’accord, ca ressemble à des obus, mais l’essentielles c’est qu’elles soient bonnes !

malicettes

Helran

Un rêve de metal transexuel vietnamien

Cette nuit j’ai fait un rêve vraiment chelou.

Avec P. on étaient allongé à discuter dans le lit d’une maison que je ne connais pas. Quand ma mère qui était dans la même pièce décide de mettre de la musique à fond.
Musicalement ça ressemblait à de la pop turque comme on en voit dans les clips vidéo diffusés dans les doners kebab mais avec des parties plus metal incorporées. Sauf qu’en fait s’était classée dans metal transexuel vietnamien.
J’ai à peine eu le temps de tourner la tête vers ma mère que deux transexuelles (visage de femme, gros seins et grosses bites) en surpoids et ultra maquillés aux lances pierres depuis des pots de peintures se sont mises à danser toutes nues. Même que P. les à rejoind pour danser sur ce metal transexuel vietnamien, dont la pochette d’album est un cliché de celle de rap mais avec deux vietnamiens, une femme et le même asiatique qui tient le sushi bar dans le film Orgazmo.

Des fois je me dis que heureusement je ne me souviens pas de la plus part de mes rêves.

Le stylo c’est trop has-been!

Le stylo c’est trop has-been!  Plus sérieusement les stylos j’en utilise quasiment plus, d’ailleurs c’est toujours la merde quand il y en a besoin et qu’il faut en trouver un perdu dans les recoins de l’appartement et si possible qui marche.

Le truc, c’est que je ne suis pas la seule dans ce cas et j’ai récemment découvert que P. était gaucher, d’ailleurs c’étais surement la première fois que je l’ai vu écrire après plusieurs mois. Donc en gros, je me suis rendue compte d’un truc qui parait anodin, la préférence de la main pour écrire, après plusieurs longs mois avec cette personne.

Ce n’est pas le fait qui soit gauche qui m’a choquée (heureusement hein) mais que je n’ai pas vu ca avant et du coup ca m’a fait réaliser que le stylo c’est plus d’usage très très courant.

N’empêche qu’en réfléchissant bien, ca va devenir de plus en plus obsolète et ce n’est pas plus mal. Je pense que ca va être comme dans l’univers alternatifs de Fringe, dans l’épisode où ils réalisent qu’ils n’ont pas vu un stylo depuis des années et que leur seul utilisation sert aux handicapés mentaux qui n’arrivent pas à utiliser les interfaces tactiles afin de continuer à s’exprimer.

Sinon, le stylo ca vous dit encore quelques choses ?

Helran

Quand les finlandais reprennent du Joe Dassin

Comme un peu de lol dans ce monde de brut ne fait pas de mal, voici un billet musical. Joe Dassin fut à tous notre grand idole (ou pas…. en fait) et on a tous dansé des slows de ouf sur la chanson l’été indien (ou carrément pas en fait). Apparemment ça a aussi emballer le coeur de finlandais au point de la reprendre à la finnoise. Oui, j’ai appris ça 3h du mat’ avant, je ne vous dit pas le choc.

Avant d’entrée dans le vif de la folie, voici la version originale, histoire de vous la mettre en tête:

Voila, maintenant vous êtes prêt pour la version finlandais qui s’appelle Kuusamo, interprété par le Joe Dassin finlandais qui s’appelle Danny (super finlandais comme nom d’ailleurs xD).

Même que si comme les finlandais, tu surkiffes le karaoké, voici les paroles en finnois (trouvé ici):
Kuusamo lyrics

Kuusamo
Papapapapaapapa
papapapapapaa
papapapaaaaa
Kuusamo
papapapapaapaaaaaaaa
Paapapaapapapapapaaa.

Helsinki.
Savuinen, sumuinen kaupunki.
Ihmiset ei tunne edes naapuriaan.
Kaikilla on kiire,
harva täällä hymyilee.
Näkymättömät laudat nykivät ja repivät sätkynukkeja,
jotka poukkoilevat kuin saaliskalat sumpussa.
Kaikilla on kiire ei minnekkään.

Kuusamo
Nyt kutsuu mua Kuusamo.
Metsän näen jämäkän,
ja vaaran sinertävän.
Kuusamo,
Nyt kutsuu mua kuusamo.
Sieltä vaan mä rauhani saan.

Kuusamo…
Helsingissä ei asu enää helsinkiläisiä.
On vain joukko yksinäisiä, ja heitä on monta,
liian monta.
En tahtoisi olla yksi heistä.
Tahdon olla vapaa, ja hengittää havun tuoksua.
Täällä olen kuin vanki,
lähden Kuusamoon.

Kuusamo,
nyt kutsuu mua Kuusamo.
Metsän näen jämäkän,
ja vaaran sinertävän.
Kuusamo,
nyt kutsuu mua kuusamo.
Sieltä vaan
mä rauhani saan.

Kaukana,
on mennyt onni kaukana.
Mielenrauhan menetin,
mut sen kai saan takaisin.
Ainoa,
lie paikka vailla vainoa.
Korpimaa,
se kanssani jaa…

kuusamo
nyt kutsuu mua kuusamo…

Puis comme un malheur n’arrive jamais seul, même le groupe Amorphis s’y est mis et voici le résultat:

Oui, même avec des guitares saturées, cette chanson fait peur. Je me demande si les fans ont déjà écouté la version de Joe Dassin?!

Quoi qu’il en soit, bonne écoute.

Helran

Coup de gueule sur certain tarif de coiffeur !

Il y a un truc que je ne comprends vraiment pas. Ça concerne le tarif chez les coiffeurs (en tout cas celui que je viens de faire). Je ne suis pas là pour discutailler de leur prix en général. Ni pour leur demander s’il pouvait changer de station de radio ou à défaut de fournir des dédommagements pour « musique de merde » (la plus part du temps, ils diffusent NRJ…). Je suis là pour essayer de comprendre pourquoi j’ai payé une coloration le double sous prétexte que j’ai les cheveux long (au dessous des épaules) alors qu’elle ne m’a fait que les racines… soit autant de colorant que pour des cheveux courts… ! J’aurais compris, si la couleur avait été appliquée sur toute la longueur des cheveux, mais non, juste les racines, juste un peu. Soyez sur que je ne retournerai plus chez ce coiffeur.

Helran

Folles trépidations (ou pas) lors d’une semaine en Italie à Siena

Il y a quelques semaines j’étais en Italie à Siena pour des cours et conférences. Le voyage a été plus qu’horrible! Entre, les tickets de train que j’avais achetés sur le net valable le jour précis, sauf que comme leur site de merde fait commencer les semaines le dimanche, je me suis plantée de jour en l’achetant et j’ai donc perdu 30 euros dans le vent. Alors qu’acheter ces même foutus tickets dans leur office permet la possibilité de les utiliser dans le mois courant leur achat. Site de merde aussi, car il n’est pas possible d’acheter des tickets de train plus d’une semaine à l’avance. Franchement ils pourraient proposer autre chose à leurs clients que ce site archaïque!

Même si le voyage en avion jusqu’à Rome fut ok, malgré l’escale à Munich pour une nuit très courte, tout le reste fût vraiment la merde en terme de voyage, déjà que je n’avais quasiment pas dormis la veille ainsi que les jours précédents. Car voyager en Italie un DIMANCHE et en JUIN sa relève du merdier total, car il y a très peu de train, très très très très peu de train, en tout cas qui menait à Siena. Sans compter que voyager dans leur train c’est pas terrible, que j’ai du en prendre 3, que j’ai loupé une des correspondances à 10 minutes près et que j’ai du attendre 5h le suivant dans une ville minuscule perdue au milieu de nul part remplie de personnes antipathiques qui ne parlent pas un mot d’anglais (idem dans les grandes villes), où quasi tout était fermé (excepté un glacier ultra antipathique et une pizzeria de la gare). Impossible de trouver une prise électrique, la seule que j’ai trouvée n’avais pas de prise terre, donc impossible d’y brancher mon ordinateur portable dont la batterie était vide et en plus impossible de capter du wi-fi libre ou non sécurisée. Après 4h a se faire chier comme un rat mort, car mon téléphone et mon ordinateur portable étaient vides, je me suis retrouvée dans un train bien et propre mais dont les prises électriques ne fonctionnait pas et je suis donc bien arrivée en retard au monastère.

Le retour fût le merdier à partir de l’aéroport mais au moins, je n’avais pas à courir dans tous les sens. C’était aussi un dimanche, donc j’ai prévu le coup, je suis partie extrêmement tôt le matin pour arriver tôt à l’aéroport de Rôme, même si je devais y attendre longtemps là bas, je voulais être sure de pouvoir quitter ce pays au plus vite, pressée de rentrer. Même calvaire, sans le ratage de la connexion entre les trains, j’ai tout de même du attendre plusieurs heures entre chaque trains, mais cette fois-ci j’avais trouvé un glacier plus loin de l’aéroport qui avait une prise terre, j’ai donc pu jouer à Titan Quest et Mafia II en attendant l’un des trains, dont celui qui avait une prise électrique et fonctionnelle cette fois ci. Je n’ai même pas pris le temps de rester un peu à Rome, j’avais ma valise et et mon sac à dos à ordinateur portable. J’ai préféré me diriger directement à l’aéroport. Une fois là bas, je me suis retrouvée dans le pire aéroport que j’ai fait. Impossible de trouver une prise électrique, mais vraiment IMPOSSIBLE. J’ai fait tout le tour de l’aéroport! J’en avais trouvé 2 cote à cote dans un pilonne anormalement ouvert dans un gate inutilisé. Discrètement, je me connecte dessus, mais elles ne fournissaient pas de courant. Continuant désespérément à trouver une putain de prise électrique, car patienter 5h sans vraiment rien avoir à faire, c’est chiant! Après avoir épié tout les restaurants, j’ai fini par en trouver un  l’étage qui possédait deux prises cote à cote, un peu cachées derrière un petit répertoire à ketchup, serviette etc et le tout dans la partie fermée du restaurant. J’ai tout de même demandée si je pouvais m’y installer et à ma grande surprise se fût ok, j’ai tout de même dû payer 3e la petite bouteille de coca-cola.

Avant cela et comme j’était très très en avance à l’aéroport, je suis allée voir le bureau de Lufthansa pour demander s’il était possible d’avancer mon vol. Je pensais notamment à celui d’Helsinki, peut importe où se trouve l’escale. Finalement, la nana, m’avance mon vol, mais juste celui de Rome-Frankfurt, j’en ai conclu qu’il n’avait pas le choix et surtout j’en était vraiment contente, je préfère largement ceui de Frankfurt à celui de Rome. Du coup au lieu de décoller à 19h50 de Rome, je décollais à 18h, même si au final, j’arrivais à Helsinki à 1h30 du matin. Ça c’était dans la théorie, car ils ont été sympa chez Lufthansa, mais deux autres problèmes résidaient indépendamment de leur volonté. Une grève du personnelle à l’aéroport de Rome et des retards considérable à l’aéroport de Frankfort à cause du changement des tours de contrôle effectué durant la semaine. Donc, plusieurs avions dont ceux de Lufthansa depuis Frankfurt avaient du gros retard à cause des problèmes à Frankfurt et quand enfin ils étaient sur le sol italien, il n’y a avait personne pour conduire les bus, les escaliers, les déplacements des bagages etc. Donc au lieu de décoller vers 18h, nous avons décoller après 20h, soit un peu après l’heure ou l’avion que je devais prendre normalement été prévu. Du coup, j’ai eu un cul monstre de pouvoir avancer mon vol pour Frankfurt, même si à Frankfurt, il y avait aussi 1h de retard pour retourner sur Helsinki (au moins aucune annulation de ce côté là, contrairement au d’autre destination), car finalement j’ai pu arriver sur le territoire Finlandais, certes tard dans la nuit, mais au moins j’étais sur Helsinki. Sans quoi, j’aurais du passer une nuit de plus à Rome, car le dernier vol Rome-Frankfurt (celui que j’étais censé prendre) fût annulé.

Sinon, comme j’ai passé quasi tout le temps, sauf une après midi, au monastère, je n’ai pas tant visité que ça. Puis le peu que j’ai visité, j’ai pas aimé, donc au final ce n’est pas très grave. Sinon, ils sont très scooter là bas. La ville est très pentue. Je me suis rendue compte que je n’aimais pas l’architecture des bâtiments et enfin, on a vu une petite exposition d’art sur la douleur et la science et quelques tableaux étaient bien sympa (cf photo plus bas).

Parlant photo, toutes les photos que j’ai prises en Italie sont visibles sur cette page Flickr.

Trève de bavardage et de mes plaintes, voici quelques photos de Siena (en français Sienne), même qu’il y a la Plazza del Compo où a été tournée une partie du film James Bond, Quantum of Solace.

  

  

 

Voici, quelques photos de l’expo d’art:

Sinon, voici quelques photos de trucs un peu chelou qui m’ont marqués: Un magasin de légo avec sa belle vitrine (je ne suis pas entrée dans le magasin malheureusement). La bibite à dudule? Un arbre encastré dans une voiture cabossée.

 

Conclusion de tout ça ? Je vais éviter tant que je peux, l’aéroport de Rome! Je n’ai vraiment pas envie de retrouver visiter l’Italie ou même pour le boulot vu que ça ne m’a absolument pas plu, en tout cas de ce que j’en ai visité, pas beaucoup certes, mais suffisamment pour ne pas avoir envie d’y re faire un tour. Du moins, si je dois retourner pour visiter, j’irais clairement pas dans les petits villes perdues au milieu de nul part sans moyen d’y accéder, en gros que s’il y a un aéroport dans la ville, j’aime vraiment pas la perte de temps inutile dans les transports du à l’inefficacité du système en matière de transport (je ne parle pas d’accident ou de problème technique qui peut arriver).

Helran